Les compléments à 10 : affichage

Lutin Bazar

am22Vous trouverez dans mes affichages didactiques une nouvelle version de l’affichage sur les compléments à 10, avec la technique des doigts baissés vs. levés.

Cette notion demeure un obstacle pour nombre de mes élèves, je ne désespère pas de trouver la solution pour que ces 5 paire des nombres rentrent définitivement dans leur tête

Petit clic sur l’image !

Lutin Bazar
Lutin Bazar

8 Commentaires

  1. Hannnnnnn, mais c’est génial !!! Merci !

  2. Merci beaucoup pour cet affichage très clair !

  3. merci pour cet affichage !!! j’ai encore trop d’enfants à mon goût qui ne s’y retrouvent pas !!!

  4. bravo pour cet affichage! ça m’a inspiré une trace écrite à coller dans les cahiers, je pense faire colorier les doigts levés d’une couleur et les doigts baissés d’une autre et faire entourer dans chaque addition avec le même code couleur….si après tout ça, ça ne rentre pas, je ne sais plus quoi faire! si ma modeste leçon peut t’intéresser, dis le moi
    encore merci pour tes partages!

  5. Bonjour Lutin,
    merci beaucoup pour cet affichage qui va m’aider à faire un sous main pour une de mes CM2 très très dyscalculique.

  6. Merci beaucoup pour tous ces affichages d’une qualité incroyable. Tu as du passer un temps fou pour préparer tout cela. Je suis vraiment admirative.

    Merci encore.

  7. Je le fais depuis plusieurs années avec les « empreintes » des mains et ça marche bien, mais
    je ne mets pas les paires nombres (les additions) sur l’affichage,
    je colorie avec les enfants en vert les doigts levés, en rouge les doigts baissés,
    Je les interroge à l’ardoise en les incitant à « prendre leurs doigts », genre
     » J’ai 8, combien me manque-t-il pour faire 10? », En parallèle, je leur montre 8 avec mes mains et j’agite discrètement les doigts baissés,
    Plus tard, ,je n’ai plus besoin de faire cette gymnastique.
    Ils se passent de leurs doigts quand l’image mentale du nombre « doigts » est bien ancrée. Je laisse chacun choisir son moment.
    je suppose que cette « méthode » est inspirée de S Baruk.

Laisser un commentaire