D’autres entrées dans le projet « Tout autour de la Terre »…

Lutin Bazar

Voici d’autres pistes que j’ai envisagées pour lancer un projet de voyage autour du Monde en littérautre…
Je me suis finalement décidée pour l’ouvrage Tout autour de la Terre que je vous présente en détails ici.
Ce qui ne m’empêchera pas d’exploiter les ouvrages ci-dessous en complément (notamment le premier que j’adore !!).

 

Des histoires de tours du monde

D'autres entrées littéraires possibles dans le projet "Tout autour de la Terre"...Petit bout bourlingue

Résumé : Prenez part à l’épopée musicale de Boubou à travers le monde, au gré de ses découvertes et de ses aventures. Grâce à un instrument magique, notre héros devra parcourir le monde et ramener les musiques des pays découverts pour faire renaître la joie au sein de son village.

Petit bout bourlingue est un conte musical d’une quarantaine de minutes. L’album ne contient que les images de l’histoire, qui elle, est racontée sur le CD. Production locale, puisqu’il s’agit d’un conte réalisé par des Toulousains.

Le village de Boubou est victime d’un méchant sorcier. Pour sauver son village de la malédiction, il va parcourir le globe et ramener des musiques de tous les pays qu’il aura découverts. Un véritable voyage en musique !

Le conte est vraiment bien raconté avec des bruitages réalistes, et des musiques/chants très entrainants.
Les illustrations sont magnifiques… Les musiques ont été réalisées et jouées à partir d’instruments traditionnels des différents pays évoqués. On peut donc à partir de cette histoire, mener des ateliers autour des instruments de musique.

Un spectacle semble prévu pour bientôt… peut-être une sortie scolaire sera-t-elle réalisable à cette occasion ! Pas plus d’infos pour le moments sur les lieux et dates de ce spectacle.

Vous trouverez des pistes et des infos complémentaires sur le site www.petitboutbourlingue.com. On peut commander l’ouvrage sur le site (ou consulter les points de vente).


Chers papa et maman, Emily Gravett

Résumé : Sunny le suricate n’a plus envie de vivre entouré des siens trop proches dans son pays trop chaud qu’est le désert du Kalahari. Il décide alors de partir trouver mieux ailleurs, chez ses cousins mangoustes. Il fait différentes escales et envoie à chaque fois une carte postale à ses parents. Finalement il ne se plait nulle part, et se rend compte qu’on n’est pas si mal chez soi.

Ce très bel album est intéressant pour plusieurs raisons :
– On peut y aborder la carte postale puisque le livre est rempli des différentes cartes envoyées par Sunny à sa famille (elles sont collées par le bord sur les pages, impossible de les perdre).
– On peut travailler la structuration de la semaine puisque pour Sunny 1 étape = 1 jour.
– Sur chaque carte postale on trouve un court texte documentaire sur le type de mangouste rencontré.

Et ce qui ne gâche rien : beaucoup d’humour dans les dessins, magnifiques d’ailleurs. Bref, un coup de coeur !

[Petit message à Elau : tu vois… j’ai craqué, je l’ai acheté ! Et aucun regret !]


Le loup qui voulait faire le tour du monde, Orianne Lallemand

Résumé : Cette fois, Loup, qui s’ennuie dans sa forêt, décide de voyager ! Il parcourt le monde et en admire les merveilles. Reviendra-t-il intact de ce tour du Monde ?

Une nouvelle aventure du loup, que j’ai découverte très récemment grâce à Elau qui me l’a conseillée.
Le loup fait un véritable road trip : Paris, Londres, l’Italie, l’Egypte, le Kenya, Madagascar, le Népal, la Chine, Sydney, Rio, New-york, le Québec.
Cet album me semble un très bon inducteur pour ce genre de projet ; on suivrait le loup dans ses escales, et on enrichirait ses aventures des aventures d’autres petits héros.
Pas de commentaire particulier sur l’album : les illustrations sont tops, comme toutes celles des aventures du Loup.

Voir aussi : Une exploitation chez Sanleane.


Le petit ogre veut voir le monde, Marie-Agnès Gaudrat

Résumé : La vie du petit ogre n’est pas gaie. Chez lui, il s’ennuie, car ses parents ne sortent jamais, ils ont peur de tout et se méfient des gens ! Mais un jour, le petit ogre décide d’aller voirle monde. Et le voilà qui découvre d’autres villes, d’autres gens, des musiques et des plats qu’il ne connait pas… Dès alors, sa vie va s’illuminer, et celle de ses parents aussi…

En rupture chez l’éditeur depuis longtemps, voici enfin le livre réédité en septembre 2015 dans la collection Les Belles Histoires (joli format donc). Le petit ogre enfile les bottes de sept lieux de son papa et malgré l’avis de ses parents, il part à la découverte du monde : Istanbul, Rio, Venise… avant de rentrer chez lui et de donner à ses parents l’envie de découvrir le monde avec lui.
Encore une histoire bien sympa pour lancer un projet autour du monde.

A ceux qui ne connaissent pas (encore ?) ce petit ogre têtu, allez faire un tour par ici pour voir mes ressources sur Le petit ogre veut aller à l’école.

 

 

Des histoires de voyages inattendus

L’Afrique de Zigomar, Philippe Corentin

Résumé : Piopioli le souriceau voudrait partir en Afrique. Zigomar, le merle, lui propose de l’emmener… mais Zigomar a un gros défaut : la prétention. Arrivé par erreur au Pôle Nord, il refuse cependant d’admettre qu’il s’est trompé de chemin et fait croire que le Pôle Nord est l’Afrique.

Un grand classique des classes de maternelle… raison pour laquelle je n’exploiterai pas cet album cette année : mes élèves l’ont déjà lu l’an dernier.
Dommage, je l’aime beaucoup.


La petite poule qui voulait voir la mer, Christian Jolibois

Résumé : « Pondre, pondre, toujours pondre ! Il y a des choses plus intéressantes A faire dans la vie. Moi, je veux voir la mer ! », s’écrie Carmela, la petite poule blanche. Et une nuit, ca y est, c’est décider, elle part. Après un voyage harassant, Carmela découvre enfin la mer, y nage, y surfe, y fait pipi. Mais quand elle reprend ses esprits, la rive a disparu. Elle s’endort sur une planche. Emmenée par Christophe Colomb qui passait par là, Carmela découvre bientôt l’Amérique et Pitikok, un coq rouge. Ils s’aiment. Le coq et la poulette décident de rentrer au poulailler de Carmela, et bientôt nait un petit poussin rose : Carmelito… Quelques mois plus tard, le voilà qui s’écrie : « Dormir, toujours dormir ! Je refuse d’aller me coucher comme les poules. Il y a des choses plus intéressantes à faire dans la vie. Moi, je veux aller dans les étoiles ! »…

Le premier tome de cette merveilleuse série des P’tites Poules, qui commence à devenir un classique finalement… Excellent pour démarrer un projet tour du monde sur fond d’histoire : de l’Europe à l’Amérique…

 

 

Des documentaires pour la classe

Sept milliards de visages, Peter Spier

Résumé : Sur terre, il y a plus de sept milliards de personnes… et pas deux qui soient exactement semblables ! Le racisme, d’où vient-il en premier ? De l’ignorance ? De la peur de ceux qui ne sont pas pareils? Allons-y! Regardons, apprenons, comprenons et luttons, dit Peter Spier avec son charmant album. Pendant des pages et des pages bourrées de détails, il présente aux enfants toutes sortes de gens de toutes tailles, de toutes couleurs, avec des vêtements très différents, des habitudes de vie tropicales, occidentales, asiatiques, etc…

Juste in-con-tour-na-ble !


Mes P’tits Docs : Les maisons du Monde

Résumé : En Papouasie, des hommes vivent dans les arbres. En Suède, l’herbe pousse sur les toits. En Afrique, les cases sont en terre. Partout dans le monde, les maisons sont vraiment étonnantes !

Collection des P’tits Docs, j’y vais les yeux fermés !

Au sommaire : les maisons de Suède (en bois), de l’Himalaya (en pierres), d’Afrique (en terre), de Turquie (creusées dans la roche), de Madagascar (en feuilles), de Chine (en bois avec des murs de papier), du lac Titicaca (en roseaux), de Papouasie (cabanes dans les arbres), de Hong Kong (maisons sur l’eau), des Touaregs (tentes), de Mongolie (yourtes), du Grand Nord (igloos).


Je découvre les enfants du Monde

Résumé : Avec « Je découvre les enfants du monde », votre enfant voyage à travers 14 pays. Dans chaque pays visité, un petit habitant lui sert de guide et lui montre les paysages, raconte sa journée d’école, présente un plat typique… Ainsi, l’australien Jason, le mexicain Horacio ou encore Chandrika la petite indienne, vont permettre à votre enfant de découvrir des mots nouveaux et des modes de vie différents.

Voici la photo du sommaire pour vous donner une idée plus précise du contenu, ainsi que la répartition des pays visités.

projet terre 2 projet terre 3 Pour chaque pays, un personnage nous livre toute une foule d’informations. Le graphisme est simple, les textes courts, faciles à lire. On retrouve des anecdotes, le lecteur est même invité à participer grâce à des questions d’observation… bref, je le trouve super pour des élèves de cycle 2.

Mon premier tour du Monde et Les animaux du Monde, Florent Silloray

Deux Atlas pour 5-8 ans (et plus !) magnifiques qui font voyager à travers le monde. Le format est généreux : env. 28x28cm.

Mon premier tour du Monde, présente les continents un à un en 2 doubles pages :

  • Sur la première double page, à gauche des éléments clés pour présenter le continent et à droite la carte du continent magnifiquement illustrée ; entre les 2 pages, une page de calque à apposer sur la carte du continent pour avoir plus de détails (découpage en pays, grandes villes…).
projet terre 4 projet terre 5
  • Sur la deuxième double page, la présentation d’un axe de communication, vecteur de voyage (le Nil pour l’Afrique, la route 66 pour l’Amérique du Nord, etc).

projet terre 6

Le deuxième volume, Les animaux du monde, est davantage axé sur la faune à travers le monde, aussi bien illustré.

Lutin Bazar
Lutin Bazar

De son prénom Lutin (si si c'est possible !) cette jeune professeur des écoles passe ses nuits à créer des contenus pour le plaisir, le fun, le partage bref elle kiffe la life quoi !

1 commentaire

  1. Jacqueline Bergeret Reply to Jacqueline

    Comme toujours Lutin, tu nous proposes un super boulot ! J’ai par hasard (?)découvert une série de petits contes aux éditions limonade, dans une collection justement intitulée « conte-moi le monde » qui permet de découvrir un pays différent dans chaque livre. Je pensais m’en servir pour démarrer la géographie en visitant un pays à travers les mythes fondateurs de chaque civilisation rencontrée.(avec l’objectif de croiser géographie et nourrissage culturel, tel que préconisé par Serge Boimare) Et voilà que je trouve (une fois de plus) toute la doc capable d’asseoir une grande partie de ce projet sur ton précieux blog. Donc, mille mercis à toi et à tes compétences pour mettre en ligne ton travail, ce dont je suis bien incapable, principalement par manque de pratique et de temps !

Laisser un commentaire