Le film « Primaire » sort le 4 janvier au ciné !

Lutin Bazar

primaireFin novembre, j’ai eu le plaisir d’être invitée à l’avant-première du film « Primaire » qui sort au cinéma très très bientôt : le 4 janvier 2017 !
Voici quelques mots sur ce film qui montre le monde de l’école version « ma vie de prof « .

Synopsis : 

Florence est une professeure des écoles dévouée à ses élèves. Quand elle rencontre le petit Sacha, un enfant en difficulté, elle va tout faire pour le sauver, quitte à délaisser sa vie de mère, de femme et même remettre en cause sa vocation. Florence va réaliser peu à peu qu’il n’y a pas d’âge pour apprendre…

Bande-annonce :

Mon avis :

primaire-2C’est un film touchant, proche de la réalité du terrain. Bien sûr c’est romancé, et les évènements s’enchainent pour en faire un film dynamique, mais c’est bien fait. Les acteurs sont justes, que ce soit Sara Forestier dans le rôle principal ou Vincent Elbaz (bah, oui moi j’adore ^^). J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Madame Duru, l’AVS jouée par Guilaine Londez.

On retrouve dans le scénario tout ce qui fait notre quotidien professionnel : l’accueil d’un élève à la situation familiale difficile ou d’un élève handicapé, les relations pas toujours simples avec les collègues (instits, directeur, AVS…), les relations entre élèves au sein de la classe, le stress de l’inspection, les doutes des enseignants débutants qu’on accueille…
primaire-3Mais le film fait la part belle au côté perso de la vie d’instit : le travail après le travail, la gestion d’un divorce et d’une garde partagée, le ras-le-bol du fils qui voudrait une maman-pas-instit une fois la porte de la classe fermée, l’amour…

Bref, on ne s’ennuie pas et le film est un bel équilibre entre réalisme, humour et émotions qui met l’accent sur ce qu’il y a de plus difficile dans ce métier : ne pas le laisser devenir TOUTE notre vie. A voir, qu’on soit instit ou non.

Bonus :

Allez faire un tour sur le site du film où vous trouverez notamment un dossier d’accompagnement très intéressant.

primaire-1

Lutin Bazar
Lutin Bazar

15 Commentaires

  1. Oui, Lutin, ça doit faire bizarre de voir ses propres affichages en décor dans un film, mais si tu voyais le nombre de classes où on les rencontre, tu réaliserais à quel point tu rends service… ; )

  2. Salut Lutin …

    Je crois que si je n’étais pas en retraite , je me précipiterais pour voir le film dès sa sortie …
    Mais là , malgré la présentation que tu en en fais, j’avoue que je n’en ai pas vraiment envie 😉 …

    Peut-être pour ta conclusion :
     » ne pas le laisser devenir TOUTE notre vie »

    @t
    alain

  3. Et oui, vos affichages sont partout. Même à la montagne !

  4. Sa collègue: « Je suis ni sa mère ni assistante sociale! Tu mélanges tout là! »
    Son fils: « Tu penses qu’à l’école! L’école!! Tu sais pas vivre!! »

    Pour moi, tout est dit rien que dans ces répliques!

    Je n’irai pas voir ce film.

  5. Salut!!
    pour rebondir sur les affichages y’a pas que dans le film qu’on retrouve vos magnifiques affichages à vous tous les blogueurs mais dans pleins d’écoles, heureusement que vous êtes là!! merci encore et à l’année prochaine ;). Pour le coup alors que je méfie de ces films qui veulent montrer notre métier vous m’avez donné envie de le voir!

  6. Bonjour !!!

    Déjà merci pour vos affichages qui nous font gagner un temps fou surtout quand on aime changer de niveau 😉 t qui nous aide à ce que notre métier ne fasse pas toute notre vie…

    Par contre jen e suis pas sûre d’aller voir le film..un peu peur de trop se voir dans un miroir et réaliser ce qu’on peut ou ce qu’on loupe de sa vie perso à cause de notre métier si prenant et passionnant …

    Bonne fin d’année et tous mes vœux pour la nouvelle !

  7. merci pour ce bel article!! Il y a si souvent des films décevants sur notre profession….
    en vrai ça me fait un peu peur aussi d’aller le voir… mais… je crois que je ne résisterai pas à la tentation hihihi
    et un grand whaouuuuuuu pour les affichages!!! 😉

  8. en direct en ce moment sur France Inter !

  9. Dorothée THOMAS Reply to Dorothée

    j en profite pour te remercier pour tout ton travail qui m’aide énormément -(affichages, fiches sons) et prend ce « décor de cinéma » pour une reconnaissance bien méritée !

  10. Une récompense bien méritée Lutin et un immense merci pour tout le partage!! Eh oui, du Lutin j’en vois dans toutes les classes!! 😉 Preuve que tu fais du super boulot!! Très belle nouvelle année!!

  11. Merci pour toute l’implication et le coeur que vous mettez dans ce blog, maman d’un petit garçcon de 8 ans je m’appuie beaucoup sur votre professionnalismeet travail et on ressent l’amour que vous investissez dans votre travail.Même si mon enfant n’est pas vôtre élève, merci , pour nous autres mamans, et pour ces petits qui croiseront votre route. Pensez vous qu’on puisse y aller avec nos enfants ? pour voir le « quotidien » et le vécut côté maitresse/maître ?

  12. Bonsoir Lutin …
    Non, cette fois, c’est sûr … je ne verrai pas tes affichages et ceux de Charivari dans « Primaire » …

    Je voudrais juste te communiquer cet extrait d’un article d’Eveline dans lequel elle dénonce ce message même pas subliminal du film et te demander si de ton côté tu l’as perçu aussi comme ça :

    « Il y a, semble-t-il beaucoup de choses intéressantes dans ce film qu’on n’a pas encore vu (il sort aujourd’hui), et il n’est pas question — surtout sans l’avoir vu ! — d’en contester les qualités.
    Pourtant un détail du scénario, relevé dans tous les articles, me semble mériter un peu de réflexion…

    Ce détail, totalement inventé, qui, même s’il ne joue, au regard de l’ensemble du film, qu’un rôle mineur, apporte un sérieux bémol à l’enthousiasme général, est la raison pour laquelle Sacha ne sait toujours pas lire au CM2 : il aurait appris par la méthode globale et il saurait seulement reconnaître quelques mots, globalement…
    Quiconque a un peu travaillé sur l’apprentissage de la lecture, et fréquenté des CP, ne peut ici que sourire — ou éclater en sanglots de rage !
    En soi, c’est une invention doublement ahurissante : la méthode globale n’ayant jamais existé en France, c’est impossible ; et un enfant qui ne sait que reconnaître globalement des mots, malgré mes soixante ans de travail dans et avec l’école primaire, je n’en ai jamais vu !! »

    Voilà … Les commentaires sur son article sont aussi particulièrement intéressants …
    C’est ici :
    http://www.charmeux.fr/blog/index.php?2017%2F01%2F02%2F310-un-enfant-en-difficulte-que-faire

    @t

    alain

  13. Quelle dommage, je l’ai loupé, je pensais qu’il resterait plus longtemps à Annecy, je vais guetter le DVD ou la redif.

Laisser un commentaire