Pourquoi avoir opté pour le Plan De Travail ?

Lutin Bazar

pdt1D’abord le CE1/CE2, puis le CP/CE1… bref, cela fait quelques années que je dois gérer un double niveau. C’est banal me direz-vous… et pourtant, j’en ai testé des choses pour gérer les différences de rythmes et de niveaux de mes élèves !
Je suis parvenue à un système qui me convient bien : le plan de travail.

Alors, je vous arrête tout de suite, pas de PMEV dans ma classe ! Je ne me sens pas de gérer ça… j’ai donc cherché et cherché sur Internet pour glaner des infos et des manières de faire.
C’est finalement grâce à ma super copine Qat (encore !) que j’ai trouvé chaussure à mon pied comme on dit : un plan de travail adaptable à chaque élève. C’est à partir de son fonctionnement que nous avons réfléchi ensemble à ces plans de travail pour arriver à une version que j’ai adoptée dans ma classe.
En fait, on pourrait parler de « plan d’autonomie » puisque ces plans de travail ne se substituent en rien aux séances classiques.


Info Cet article détaille mon organisation en CE1/CE2.
Aujourd’hui, en CP/CE1, seuls mes CE1 ont un plan de travail. J’ai testé les PDT en CP, ça fonctionne bien ! Mais mes petits élèves se trouvaient justement trop occupés, plus de temps libre pour aller à la bibliothèque ou se détendre. J’ai trouvé ça un peu rude au CP… Sachez donc que c’est faisable, à vous de voir si ça correspond à vos attentes et aux besoins de vos élèves.

Info Je réalise mes PDT avec le logiciel Publisher. La police utilisée pour le titre est « iarnold ».

Important ! Cette rubrique vise à vous expliquer ma manière de travailler. Les programmations étant personnelles et propres à chaque enseignant, je ne mettrai pas en ligne tous mes plans de travail car je n’en vois pas l’intérêt. Je ne mettrai pas non plus en ligne de version modifiable pour les raisons expliquées dans ma FAQ
Vous trouverez donc ici des explications, peut-être quelques idées, mais pas de documents prêts à l’emploi pour vos élèves. Souriez, c’est le moment d’adapter totalement à vos petits élèves !


Les 6 avantages du Plan De Travail

 

pdt1.1Eviter le tas de fiches d’autonomie qui s’amoncèle

Ca c’était ma problématique de base. J’avais les années précédentes un système de classeurs de fiches d’autonomie avec tableau de suivi, etc. Ca avait beau être bien organisé, ça ne m’empêchait pas de laisser les fiches s’accumuler… pour ensuite être totalement écœurée des corrections qui devenaient très (très) gourmandes en temps !
Avec le PDT c’est simple : tous les exercices sur la même fiche, corrigée régulièrement… plus de feuilles volantes, le bonheur !

 

pdt1.2
Rebrasser sans cesse et laisser le temps de l’acquisition

Le PDT contient des exercices sur des notions abordées en classe la (ou les) semaine(s) précédente(s), il s’agit donc d’exercices d’entrainement que les élèves peuvent faire en autonomie. Ainsi, les notions sont abordées de manière classique en classe par le biais d’une découverte suivie d’exercices ou de jeux. Simplement, les exercices sur le cahier du jour sont limités : j’en donne moins puisque chaque notion est ensuite rebrassée dans le PDT de la semaine suivante.
Certaines notions sont longues à acquérir et peuvent se répéter sur plusieurs PDT afin d’assurer une acquisition progressive dans la durée.

Info Je ne fais pas d’évaluation à la fin de chaque séquence de maths ou de français, mais un bilan en fin de période, une fois que les PDT m’ont prouvé que la notion est prête à être évaluée.

 

pdt1.3
Avoir le droit de se tromper et revenir sur ses erreurs

Le PDT se fait intégralement au crayon à papier. Le but pour l’élève est qu’il peut se corriger encore et encore, jusqu’à ce qu’il réussisse. Si l’élève se trompe, je gomme et le lendemain, il n’a plus qu’à se corriger.
Je n’en pouvais plus de tartiner les travaux de mes élèves de stylo rouge sachant que ça ne les fait pas progresser puisqu’ils ne prenaient pas toujours le temps de se corriger. Avec cette méthode, ils reviennent sur leurs erreurs. Plus efficace qu’une surdose d’exercices. L’élève prenant conscience de ces erreurs aura moins tendance à les reproduire.
Enfin (j’y reviendrai un peu plus loin), un élève qui se trompe plusieurs fois mais parvient à se corriger peut quand même obtenir du « vert » et être ainsi récompensé de ses efforts.

 

pdt1.4
Gérer les différences de rythmes

Une journée dans ma classe se déroule de manière classique avec alternance de séances (découverte ou entrainement) où je navigue d’un groupe à l’autre. Et c’est là tout l’intérêt du système. Je ne culpabilise plus si je « déborde » et que je reste un peu trop longtemps avec un groupe. Je sais que même si l’autre groupe a terminé, mes élèves ont toujours quelque chose à faire (et pas de l’occupationnel pour de l’occupationnel).

Exemple :
Je suis avec les CE2 pendant que les CE1 font des exercices sur leur fichier de maths. Les élèves de CE1 qui ont terminé avant que je ne revienne vont chercher leur PDT afin d’avancer dans leur programme. Ils sont donc toujours occupés et savent toujours quoi faire. Terminé les « maitresse, j’ai finiiiiiiiiiii ! » !

 

pdt1.5
Gérer les différences de niveaux

Chaque élève a un programme à réaliser. On peut adapter ce programme au niveau des élèves afin de ne pas surcharger les plus faibles. Ce programme est voué à évoluer bien sûr. Un élève qui s’en sort bien pourra avoir un objectif supérieur la semaine suivante et inversement. Le but est de tenir son programme, quel qu’il soit, on peut ainsi féliciter tous les élèves qui ont tenu leur programme (qu’il contienne tous les exercices du PDT ou non).

 

pdt1.6
Gérer les décalages entre les deux groupes

Le PDT est un outil qui m’est bien utile lorsque je dois mener deux découvertes le même jour dans les 2 groupes. Si je commence par les CE2 par exemple, les CE1 font leur PDT le temps que j’arrive.

Lutin Bazar
Lutin Bazar

10 Commentaires

  1. Bonjour, Je suis très intéressée par cette idée de plans de travail. Est-ce que ça marche sur une classe de simple niveau? j’ai une classe de ce2 mais avec des élèves ayant un rythme très très différent. Mais il y a une chose que je ne comprends pas, ceux qui sont très lents, ils n’auront jamais le temps de faire le plan de travail… J’ai des élèves à qui il faut 15min pour copier la consigne d’un exo et le faire. Alors que parmi les rapides certains ont fait déjà 4 exos donc quand les lents ont fini je passe à la correction. Du coup c’est génial pour les rapides mais je ne vois pas quand est-ce que les lents pourront y aller…

  2. Bonsoir

    Je suis dans le même cas que Sophie, j’ai une classe normale. Donc comme elle l’a soulevé les lents ne feront jamais le PDT

  3. Tous mes élèves font leur PDT, mais tous n’ont pas la même quantité à faire (programme adapté). Par contre je donne moins d’exos dans le cahier du jour pour qu’ils aient ce temps de rebrassage justement…

  4. Bonjour,
    ton idée m’intéresse grandement car double niveau CE2-CM1 donc double cycle également.
    J’ai compris toute l’explication et également pourquoi tu ne mets pas de « modèle » en ligne, mais j’ai malgré tout du mal à visualiser….
    Tu tapes donc plusieurs exercices divers (maths, français, surtout? ) sur une A4 puis les élèves doivent la réaliser qd leur travail est fini. C’est une fiche par semaine?
    Merci d’avance…
    Lau

    • Oui c’est ça, une fiche par semaine. Au départ je partais sur 4 pages d’exercices (2 A4 recto/verso) puis l’an dernier avec les élèves que j’avais et tous les projets ils avaient moins de temps autonome donc je me contentais de 3 pages. Cette année je ne sais pas encore… je vais commencer par 1 A4 recto/verso car la préparation de la dictée est faite sur un autre créneau. Et puis j’adapterai en fonction de mes élèves. Je les lance la semaine prochaine uniquement car jusque là, les journées étaient bien assez chargées. Tout dépend donc des années, des élèves… il faut l’adapter à ses besoins.

      • Ok merci!!
        Et tu en fais 2 différentes par niveau pour différencier en fonction des élèves?

        C’est vrai que jusqu’à aujourd’hui, ça allait mais maintenant que je les connais, je vois que certains ce2 ont encore besoin de manipuler et sont lents alors que d’autres pas du tout et font leur travail très vite!!! donc je cherchais quelque chose pour ne pas qu’ils s’ennuient et je ne veux pas non plus qu’ils ne fassent que des fiches de jeux d’autonomie!

        Je vais essayer de me lancer en m’aidant des bilans dans les fichiers de maths!
        Merci!

        • Ca dépend des années. Le programme différencié permet d’adapter aux différents niveaux des élèves sur un même support en mettant les exercices par ordre de priorité et de faisabilité par le plus grand nombre. Il m’est toutefois arrivé certaines années de créer des PDT à part spécifiques à certains élèves. C’est totalement adaptable. Mais ça demande du temps, comme tout…

  5. ghislain darbon Reply to ghislain

    Bonjour Lutin, cela fait quelques années que je suis (en fait, le terme exact serait pique, mais chuuuut!!!) ton travail et je ne sais pas comment on peut encore s’en tenir à un simple merci, ou c’est super… Je pense que nous devrions te reverser une partie de notre salaire tellement ton travail sert au quotidien dans de nombreuses classes de France, et sans doute ailleurs. Autant tes documents que tes méthodes de travail correspondent à ce que je souhaite mettre en place et vivre dans ma classe de CP CE1. Je sais que tu travailles beaucoup et de plus en plus en collaboration avec d’autres et j’espère, à l’occasion, contribuer au partage, ce qui semble un juste retour des choses. En attendant, MERCI !! A défaut de faire mieux. Au plaisir.

  6. merci pour ces bons conseils. Je lance mes CP en PDT à la rentrée…

Laisser un commentaire