Les Octofun dans ma classe à la rentrée !

Lutin Bazar

A la rentrée 2017, c’est décidé, j’intégrerai les Octofun dans ma pratique de classe !!! Explications…

Cette année, j’ai eu la chance de pouvoir bénéficier non pas d’une, ni de deux… mais de quatre formations passionnantes !
Ces formations concernaient les thèmes suivants : la métacognition, les neurosciences, les émotions et les personnalités, et enfin la classe coopérative.
Chacune de ces formations m’a apporté des savoirs, des réponses, mais surtout l’envie d’aller plus loin et de réfléchir encore davantage ma classe.

croire en l'enfant octofunJe ne vais pas faire ici un retour détaillé de chacune de ces formations, ce serait trop long et surtout très « scolaire ». J’aurai l’occasion de reparler de l’évolution de mes pratiques au fil de mes futurs articles. 
Pour l’heure, je veux vous parler des Octofun. Cette pédagogie qui s’appuie sur la théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner, relie mes 4 formations. C’est la raison pour laquelle je m’y intéresse particulièrement.

Curieusement, ce n’est pas en formation que j’ai découvert cette pédagogie, mais bien par hasard en déambulant dans les rayons de la Fn*c. Quelques jours après – signe du destin ? – les éditions Sedrap me proposaient de découvrir les outils Octofun.
J’ai eu un véritable coup de coeur à la découverte de ces petits personnages, et j’ai décidé très rapidement de les adopter dans ma classe ! Ils feront donc leur rentrée avec moi en septembre.

OctofunLes Octofun, c’est quoi ?

Les Octofun, ce sont 8 boules d’énergie qui représentent les 8 intelligences multiples que chacun possède.  

  • Bodyfun : l’intelligence corporelle-kinesthésique
  • Mélofun : l’intelligence musicale-rythmique
  • Funégo : l’intelligence intrapersonnelle
  • Multifun : l’intelligence interpersonnelle
  • Alphafun : l’intelligence verbale-linguistique
  • 3Dfun : l’intelligence visuelle-spatiale
  • Mathifun : l’intelligence logique-mathématique
  • Vitafun : l’intelligence naturaliste

Chez chaque individu, certaines boules sont très petites, d’autres beaucoup plus grosses. C’est ce qui fait notre richesse et notre différence. 

La pédagogie des Octofun en quelques mots

Françoise Roemers-Poumay est la créatrice des Octofun. Elle a enseigné à l’école primaire durant 25 ans. C’est important de le souligner car chacun d’entre-nous peut se retrouver dans ce qu’elle dit. Ce n’est pas abstrait ni théorique. C’est basé sur du vécu, et ça se sent !
Sa motivation est de permettre à chaque enfant d’exploiter son plein potentiel et de devenir acteur de son apprentissage.

Les trois ingrédients principaux de sa pédagogie sont :

1. Les intelligences multiples pour ouvrir 8 directions stimulant le potentiel de chacun.

2. La gestion mentale pour prendre conscience des gestes mentaux nécessaires aux apprentissages et adopter d’emblée la bonne démarche.

3. La psychologie positive pour identifier ce qui fonctionne bien et viser le bien-être au service du savoir et du savoir-faire. C’est le cercle vertueux du plus qui entraîne le plus. 

Aujourd’hui, le système scolaire ne favorise pas vraiment cet épanouissement global. Il met davantage l’accent sur les deux intelligences suivantes : l’intelligence verbale-linguistique et l’intelligence logico-mathématique.

Vous l’aurez compris, l’objectif de la pédagogie des Octofun, c’est donc bien de faire grossir les 8 boules d’énergie que chaque enfant a en lui. Lui faire prendre conscience de ses intelligences dominantes, tout en lui montrant qu’elles ne sont pas exclusives et qu’il peut à travers sa vie d’écolier, faire grossir toutes les autres. Et surtout, mettre l’accent sur le plaisir d’apprendre.

Pour introduire cela en classe et le rendre accessible aux enfants, les 8 petits personnages sont la clé. Il n’est évidemment pas question de faire une présentation scientifique des intelligences multiples à ses élèves ! Mais juste, avec quelques mots simples et des outils du quotidien, faire germer en eux la conscience que leurs capacités sont multiples.

Vaste programme… moi je suis emballée, pas vous ?!

Les outils Octofun

Voici les différents outils disponibles pour mettre en place la pédagogie des Octofun dans sa classe. Certes, cela a un cout, mais qui vaut le coup (on note au passage ce magnifique jeu de mots ^^).
On peut s’équiper petit à petit. Ou encore mieux, en faire un projet de cycle ou d’école et partager l’aventure avec plusieurs collègues !

Comme j’ai la chance de les avoir tous reçus, en voici le détail…

carnet des octofunLe carnet

Présentation : Dans la 1ère partie du livre, chaque Octofun  se présente ; dans la 2ème partie, tous ensemble, ils proposent de petits défis aux enfants afin que ces derniers intériorisent la notion d’intelligences multiples.

C’est sur ce livre que je suis tombée par hasard en librairie. En fait j’ai été attirée par le côté hyper coloré de la couverture. Je ne savais alors pas encore sur quelle perle j’étais tombée !
Ce petit livre à destination des enfants, présente d’abord un octofun par double-page, avec des mots simples et adaptés. Il y a ensuite un récapitulatif des 8 Octofun sous forme de carte mentale. Puis enfin, toute une série de petits défis lancés par chaque Octofun.
On peut en commander un par élève… Pour ma part je me contenterai d’un exemplaire dans la bibliothèque de la classe. Je fabriquerai moi-même un support récapitulatif des Octofun que je donnerai aux élèves à la rentrée.

Prix : 6€

guide pédagogique octofunLe guide méthodologique pour les enseignants

Présentation : Après une brève introduction à la psychologie positive, à la gestion mentale et à la théorie des intelligences multiples, ce guide pédagogique présente des astuces et des conseils ainsi que des leçons prêtes à l’emploi pour les enseignants de maternelle et du primaire.

Je l’ai dévoré d’une traite dès réception ! Ce guide pédagogique à destination des enseignants est vraiment facile à lire, pas de termes pompeux. On comprend tout et à chaque page on se dit « c’est trop bien ».

octofun guide méthodologiqueD’abord, il y a les apports théoriques pour partir sur de bonnes bases :
Après un premier chapitre d’introduction, le chapitre 2 « Mieux comprendre le cerveau », est extrêmement intéressant pour poser les bases. J’y ai retrouvé tout ce que j’ai vu lors de ma formation sur les neurosciences.
Les 3 chapitres suivants sont dédiés aux ingrédients principaux de la pédagogie des Octofun : la psychologie positive, les bons gestes mentaux et les intelligences multiples.
Le chapitre 6 « Les super héros » est une synthèse des intelligences multiples version Octofun , du point de vue du prof et de l’élève (voir photo à droite).

octofun guide méthodologiqueLe chapitre 7 donne des conseils pratiques pour introduire les Octofun en classe, comme par exemple la roue des responsabilités, le tableau des activités autonomes, les classeurs d’autonomie… Vous pouvez déjà voir plusieurs idées sur le site des Octofun : ici. Voir aussi la photo à gauche.
Et enfin le dernier chapitre est consacré à des activités pour la maternelle ou l’élémentaire (avec le matériel photocopiable fourni) .

Vous pouvez visionner une vidéo de présentation : clic

Bref, à consulter absolument pour mettre en place les Octofun dans sa classe !

Prix : 49€

La psychologie positive OctofunL’ouvrage de pédagogie sur la psychologie positive

Présentation : Cet ouvrage illustré se concentre sur le bien-être de l’enfant. Son objectif est de permettre à n’importe quel adulte d’aider l’enfant à exploiter ses 8 intelligences pour favoriser son bien-être et son épanouissement. De nombreux outils « prêts-à-l’emploi » sont proposés dans cet ouvrage pour un usage quotidien en famille et à l’école.

Chaque chapitre de cet ouvrage correspond à un Octofun, et donc à une intelligence. Ce livre à destination des enseignants, parents et autres adultes qui interviennent dans la vie des enfants, propose une réflexion sur l’approche du bonheur et du bien-être.
Je l’ai parcouru en vitesse car l’année a été bien remplie mais ce sera mon livre de chevet de l’été ! 🙂

Prix : 25€

cd-rom octofunLe CD-Rom

Présentation : Ce CD contient toutes les images .png en couleur et en noir et blanc des Octofun, des diplômes, des documents (ex : la roue de la responsabilité, le tableau des activités), des affiches … pour habiller votre quotidien des couleurs Octofun.

A posséder absolument si, comme moi, on aime fabriquer ses ressources. Il contient tout le matériel et les images nécessaires. 
Je précise que les images n’étant pas libres de droit, je n’aurai pas la possibilité de partager sur mon blog les ressources que je créerai… snif. Mais avec ce CD-Rom, chacun pourra faire ce dont il a besoin pour sa classe.
Au programme pour moi cet été : le matériel pour le coin autonomie (un classeur par Octofun, le panneau des activités libres…) !

Prix : 17€

poster octofunLe poster

Vous pouvez très bien vous concocter un affichage home-made avec les images du CR-Rom !
Mais si vous voulez un poster grand format (48 x 100 cm), alors vous pouvez aussi le commander.

Prix : 7€

jeu de cartes octofunLe jeu de cartes

Présentation : Jeu de société visant à se familiariser avec les Octofun mais aussi et surtout retrouver le plaisir de jouer ensemble afin de stimuler sa mémoire, sa logique et sa capacité à  se créer des images mentales (bien utiles pour la mémoire à long terme).

J’utiliserai ce jeu lors de mes ateliers-jeux dès le début de l’année pour que mes élèves puissent intégrer rapidement les caractéristiques des 8 boules d’énergie.

Vous pouvez voir une petite vidéo de présentation : ici

Prix : 15€


Voir aussi :Le site des Octofun pour aller plus loin dans la découverte des outils, et explorer des pistes pour la classe.

InfoL’ensemble du matériel peut être commandé sur le site des éditions Sedrap.

Lutin Bazar
Lutin Bazar

77 Commentaires

  1. Coucou,
    Merci pour cette présentation.

    Penses tu que ce travail sur les octofuns est envisageable, adaptable en maternelle ?

    Bonne journée 🙂

    MC

    • Oui totalement, il y a d’ailleurs de nombreuses ressources proposées pour la maternelle.
      Regarde sur le site des Octofun, et notamment la rubrique maternelle où tu découvriras une classe organisée en « coins Octofun » : https://octofun.org/enseignants/maternelles/

      • Bjr, l’année pro je compte démarrer des classeurs autonomie par octofun. J’ai suivi la formation. Mes octofun sont affichés en classe en version peluche( crochet 20 cm de diamètre, couleurs respectées…) Ils sont Top. Pdt les vacances, je compte travailler sur mes classeurs.( niveau 4 eme= cm1)
        . Je suis prête à partager…

  2. Bonjour Quelle est la différence entre «Le guide méthodologique pour les enseignants» et «L’ouvrage de pédagogie sur la psychologie positive» ?

    • Bonjour, dans le guide méthodologique, on explique toutes le démarches pour expliquer les Octofun aux enfants. Il y a également des documents reproductibles.
      Tandis que dans le livre, on parle plus de la psychologie positive et on donne des pistes pour exploiter favoriser la positivité dans la vie de tous les jours. Il y a également des documents reproductibles.
      Si vous allez voir sur le site des Octofun, il y a pas mal de documents et d’idées pour se lancer dans l’aventure.

    • Le guide méthodologique est vraiment orienté enseignants : il contient un apport théorique en 4 chapitres sur le fonctionnement du cerveau, les intelligences multiples, la psychologie positive et la gestion mentale. C’est très digeste et bien expliqué. On peut s’en passer si on a déjà toutes ces bases. Par contre si on commence à peine à s’ouvrir à ces sujets, alors c’est un super bouquin car il se lit avec une grande facilité. J’y ai pour ma part retrouvé avec plaisir tout ce que j’avais vu en formation, de façon synthétique et bien expliquée.
      La seconde partie de l’ouvrage donne des idées concrète d’utilisation des Octofun en classe et des exemples de fiches pour l’élève.
      En gros, c’est à la lecture de ce « guide du maitre » que j’ai décidé de me lancer, sans avoir encore reçu l’autre.

      L’ouvrage de pédagogie sur la psychologie positive, c’est pour aller plus loin sur cette question-là, en sachant qu’il est découpé en chapitre se rapportant aux 8 intelligences. Je ne l’ai pas encore lu, seulement parcouru. J’attaquerai sa lecture complète cet été et pourrai faire un retour plus riche ensuite. C’est un ouvrage qui n’est pas exclusivement destiné aux enseignants, mais à tous les adultes qui gravitent autour de l’enfant et sont soucieux de son bien-être et de son développement. Il me parait plus théorique que le guide méthodo, plus fourni. J’avoue que j’ai souvent du mal à me lancer dans la lecture d’ouvrages pédagogiques, souvent denses et donnant peu envie de s’y plonger (et puis pas toujours le temps non plus :-/). Celui-ci donne envie d’être lu, c’est déjà ça !

      Je ferai courant juillet un retour plus détaillé et un comparatif du contenu si ça intéresse des personnes !

  3. ça me tentait aussi depuis leur apparition mais c’est encore un investissement… J’ai bien parlé avec le représentant et je crois que je me lance aussi.

    • Oui, c’est un investissement c’est certain. Cependant il n’est pas indispensable de tout acheter. J’ai présenté l’ensemble des outils, mais on peut débuter sans le pack complet.
      Le jeu, notamment, est un « plus » dont on peut se passer. Le carnet des Octofun est chouette pour présenter les personnages aux enfants, mais on peut se le créer soi-même avec les images. Idem, le poster présente l’intérêt d’être grand mais on peut s’en créer un et l’imprimer.
      Au final, avec les ouvrages et les images du CD-Rom, on peut se lancer.

  4. Bonjour Lutin …
    Avec tout le respect que je te dois , je constate avec tristesse à la lecture des derniers articles de ton blog que tu es cette fois vraiment entrée dans ce que je qualifierai de logique de marchandisation de l’École …
    Oui , je sais … nous vivons une époque moderne … et les dinosaures comme moi ont disparu il y a déjà bien longtemps …

    @t

    alain l.

    • Quelle tristesse de lire ça Alain… surtout que je ne suis pas sure de comprendre ce qui te gêne…
      Si c’est sur le fond et l’idée qu’on peut intégrer de nouvelles modalités à son enseignement, une vision plus globale de l’élève… Ou si c’est sur la forme, parce que je parle d’une méthode qui a un cout.
      Je n’ai aucun complexe à présenter des ouvrages sur mes pages. Ce sont des ouvrages que je possède, dans lesquels je crois. Certes, j’ai la chance de pouvoir en découvrir pas mal gratuitement, mais j’en achète aussi beaucoup. C’est comme ça, j’aime découvrir et faire découvrir des outils qui me paraissent pertinents et dignes d’intérêt. J’aime remettre en question ma façon d’enseigner et la perfectionner d’année en année. Si cela passe par l’utilisation d’outils payants, cela ne me gêne pas dans la mesure où l’investissement est justifié. Mes étagères sont également remplies d’ouvrages achetés, ou reçus gratuitement, dont je ne parlerai jamais car je ne les ai jamais utilisés, qu’ils m’ont déçue ou qu’ils ne me conviennent pas du tout.
      Je pense partager énormément de choses gratuitement, souvent parce que je préfère créer moi-même et que ce que je trouve dans les « manuels scolaires » ne me conviennent pas totalement. Mais quand je trouve quelque chose de bien fait, que j’utilise vraiment et qui enrichit mes pratiques, alors j’en parle… payant ou non.
      Je ne vois aucun lien avec le côté « dinosaure », je connais bon nombres d’enseignants qui ont des décennies d’expérience et qui ne créent pas grand chose eux-mêmes et photocopient des manuels. Utiliser des manuels payants, voire en équiper leurs élèves, ne les empêche d’ailleurs pas de faire du bon boulot.
      Par contre, je suis sensible à la problématique des droits d’auteur (d’autant plus maintenant que je le suis moi-même) et je n’ai aucun souci lorsqu’il s’agit de payer un ouvrage ou un outil. Je trouve qu’il est normal de rémunérer les personnes, les professionnels, qui les ont créés et vivent parfois de ça (et sont loin de rouler sur l’or !).
      Alors non, excuse-moi, mais je ne me retrouve pas dans ta critique. Je la trouve plus blessante qu’autre chose, car je me dis que tu n’as pas bien saisi l’esprit de mon blog.
      Bonne soirée

      • Désolé Lutin si je t’ai blessée … ce n’était pas bien sûr le but de mon message … et je m’en excuse … Je ne tenais absolument pas à te mettre directement en cause car moi aussi je trouve tout à fait normal de rétribuer les créateurs et je sais que tu ne tires aucun profit des articles que tu consacres à des ouvrages ou des outils … même si mention de ces outils ou de ces ouvrages sur ton blog est « de l’or en barre » pour leurs auteurs ou leurs créateurs … Non, ce que je déplore lorsque je parle de marchandisation de l’école c’est que. je pense qu’une bonne pédagogie dans sa classe , comme je suis sûr que tu la pratiques , permet de développer la ou les intelligences des élèves sans outils particuliers pour cela … Je ne citerai pas de noms mais Freinet , Montessori et bien d’autres ont été précurseurs dans le domaine de la vision globale de l’élève … Quand je vois le nombre de collègues qui « se disent Montessori » uniquement parce que leurs élèves utilisent du matériel Montessori acheté « à prix d’or » en laissant de côté tout l’aspect relations sociales dans leur classe je me dis que … non le matériel ne fait pas tout …
        Et puis , j’ai en mémoire l’exemple de la méthode des alphas … « popularisée » à ses débuts par des exercices proposés par des collègues sur leurs blogs et à qui leur créatrice dont j’ai oublié le nom a fait la chasse par la suite , les obligeant au titre des droits d’auteur à effacer tout leur travail … Mais c’est un autre débat …

        Voilà … Je pense avoir saisi depuis longtemps l’esprit de partage qui t’anime sur ton blog… et je te le redis , je n’avais pas l’intention de le remettre en cause …
        Alors , si vraiment tu es blessée par mon commentaire, tu peux l’effacer ou le laisser puisque tu as pris le temps d’y répondre … C’est toi qui choisis …

        @t

        alain

  5. Bonjour
    Pour travailler les intelligences multiples en classe, j’utilise les multibrios. Des personnages qui représentent chaque intelligences. On retrouve sur le net plusieurs ressources gratuites dont un dessin animé et des affiches. Les élèves adorent !

    • Oh mais je ne connais pas du tout les multibrios !! Jamais entendu parler !
      Je vais regarder ça car si c’est dans la même veine, c’est intéressant. Surtout si c’est gratuit 🙂
      J’enrichirai dans tous les cas cette nouvelle rubrique « Bien-être et vie de classe » avec mes futures expérimentations et découvertes au fil de l’année à venir.
      Pour le moment, je suis dans le « projet », ce sera tout nouveau à la rentrée !

      • Célestin Freinet avait déjà pressenti la théorie des intelligences multiples :
        voir : https://www.icem-pedagogie-freinet.org/node/12418

        @t
        alain

      • BERNARD Cécile Reply to BERNARD

        Bonjour à tous,
        J’ai été un peu surprise en cliquant sur les vignettes « Acheter » d’Amazon, car le livre destiné aux enseignants ressort à 115 euros au lieu de 45 euros. En fait, il semble en rupture de stock, et certains en profitent peut-être.
        C’est bien mieux, et plus « éthique » (Amazon c’est pratique mais bon …) d’aller directement commander chez SEDRAP comme tu le proposais en fin d’article.
        Avec toute ma reconnaissance pour ton travail sans lequel je ne me verrai plus entrer en classe !!

        • Oui, il me semble avoir déjà répondu à un commentaire de ce type.
          J’ai indiqué les prix dans l’article afin que chacun reste vigilant !
          Amazon vend toujours au bon prix et surtout très rapidement, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas des sites éditeurs.
          Par contre ce n’est pas le cas des vendeurs tiers sur le marketplace. Donc attention de ne pas se faire avoir !

  6. Merci beaucoup pour ce partage.

  7. Coucou Lutin Bazar, comme je l’ai mis sur facebook je me lance aussi dans les octofun et j’ai déjà plein d’idées. J’ai acheté les documents ci-dessus sauf le guide méthodologique du prof. Est-ce que tu penses qu’il est nécessaire? Je me dis que toute la partie théorique je l’ai déjà dans l’autre. Ce qu’il me manque ce sont les pages comme celle que tu as mise en photo. Est-ce qu’il y en a beaucoup? Parce qu’il est quand même 49 euros! je suis partagée…

    • Oui c’est cher j’avoue !!
      En fait moi j’ai pris le truc à l’envers : j’ai d’abord découvert le guide méthodologique, que j’ai lu d’une traite et qui balaye intelligences multiples, psychologie positive et gestion mentale. J’y ai retrouvé tous les apports de mes formations, dans un ouvrage clair et concis qui donne envie de s’y plonger. Mais si tu as déjà la base théorique, cette partie de l’ouvrage n’est pas indispensable pour toi.
      Seule la seconde partie « pratique » sera nouvelle pour toi. Je ne peux pas te dire exactement le nombre de pages car j’ai prêté tous mes ouvrages à une collègue qui veut se lancer dans l’aventure avec moi à la rentrée. Je le récupérerai à la fin du mois, je pourrai t’en donner le détail si tu veux ! On y trouve des exemples concrets de mises en oeuvre en classe : activités, fiches photocopiables…
      Ce sont des exemples, mais si tu as déjà une idée de ce que tu veux faire avec les Octofun, tu peux démarrer sans je pense ! Quitte à l’acheter plus tard si tu sens un manque.
      Moi, il m’aide à avoir une vision de ce qu’on peut faire de ces personnages en classe car si l’envie est là, et la théorie aussi, il me manque encore le « comment les utiliser en vrai ». Mais je pense que très rapidement je vais m’approprier le truc et me détacher des idées proposées. Il n’y a qu’à voir la photo que j’ai mise sur fbk (et que je vais ajouter à l’article) : on ne peut pas dire que les propositions soient des nouveautés ! Ce sont des propositions qui font échos à ce qu’on fait déjà dans nos classes. La « nouveauté » c’est de parvenir à faire émerger dans nos activités du quotidien les intelligences mises en jeu. Est-ce qu’il y un besoin vital d’avoir un guide pour ça ? C’est à la libre appréciation de chacun…
      Perso je n’imagine pas du tout revoir totalement ma façon d’enseigner. Je suis arrivée au fil des ans à améliorer ma pratique (en m’orientant naturellement, sans le savoir, vers des situations de pédagogie coopérative) – certes encore perfectible, la preuve ! -, je ne vais pas tout remettre en cause. L’idée (en tout cas pour moi) c’est vraiment de faire mieux prendre conscience aux élèves de ce qu’ils apprennent et comment afin qu’ils aient plus de plaisir.
      Et puis avec les images, tu créeras tout ce que tu veux comme support. Je doute utiliser tel quel les supports proposés sur le long terme. Comme d’hab j’aurai besoin d’adapter, et je pense que toi aussi 😉

      •  » Je suis arrivée au fil des ans à améliorer ma pratique (en m’orientant naturellement, sans le savoir, vers des situations de pédagogie coopérative) – certes encore perfectible, la preuve ! -, je ne vais pas tout remettre en cause.  »

        Voilà la réponse … J’en étais sûr en fait …
        Donc re- méa culpa 🙁 … et encore mes excuses pour mon premier commentaire …

        @t

        alain

        • Pas de souci Alain, j’ai dit ce que j’avais à dire suite à ton commentaire. Je ne t’en tiens pas rigueur. Je ne le supprimerai pas, je suis pour la liberté d’expression tant que le respect est de mise et c’était le cas.
          Quand tu dis « je sais que tu ne tires aucun profit des articles que tu consacres à des ouvrages ou des outils », je me permets de préciser une nouvelle fois (et c’est affiché en page d’accueil) que j’ai bien un partenariat avec Amazon qui me permet de gagner quelques centimes sur chaque ouvrage vendu via mes liens. Je l’assume et je ne pense voler personne vu les milliers d’heures passées derrière mon écran à partager mes ressources et réflexions. Chacun est libre d’acheter ou non, via Amazon ou non. Les sommes gagnées me permettent de faire découvrir à mes visiteurs toujours plus de livres (surtout de littérature dont je suis friande).
          Je n’ai toutefois aucune rétribution de la part des éditeurs, car je tiens à conserver ma liberté et à pouvoir dire tout ce que je pense des outils que je chronique, sans me sentir redevable de quoique ce soit. Raison pour laquelle, même si je reçois pas mal de spécimens, une grande partie ne figure pas sur mes pages, car ils n’ont pas retenu mon intérêt. Encore une fois, ce blog est le reflet de ma personne et de mon enseignement, et donc aucunement un modèle ou une référence officielle.
          Maintenant, pour finir, je confirme que j’estime être quelqu’un qui « pense » sa pratique, la remet sans arrêt en question afin d’aller plus loin et de faire mieux. Alors j’aime à croire que mes lecteurs en sont conscients 😉

          • stenanais

            Ouf Lutin … Tu sais , j’ai passé un long moment hier soir sur le site des Octofun … remarquablement bien fait même si je persiste à penser que le côté commercial prime sur la sincérité de la démarche … et ce passage a tourné dans ma tête une bonne partie de la nuit :

             » Information utile :
            Une seule remarque négative a plus d’impact que 10 retours positifs car notre cerveau est câblé pour détecter en priorité le négatif (pour nos ancêtres, c’était une question de survie). Sachant cela, il est d’autant plus important d’utiliser les bons mots lorsqu’on s’adresse à quelqu’un.  »

            Alors, oui , je regrette vraiment mon commentaire initial … mais je l’assume … et je suis en fait heureux que tu aies choisi de ne pas l’effacer …
            Je sais après réflexion qu’il reflète simplement une certaine jalousie de ma part que tu n’aies pas adhéré au projet Ynami comme j’espérais que tu le fasses … surtout maintenant que tu peux mesurer le cadeau que nous ont fait Jocelyne et Stéphane…
            Alors, j’espère que faute avouée est à moitié pardonnée …

            Et un cadeau si ça ne l’était pas …
            Comment ça nait un dessin lorsqu’on a des étoiles au bout des doigts ? Comme ça :
            https://youtu.be/Rn5EHivl-qI

          • Alain, je ne vois décidément pas le rapport. Et si les Octofun on un coût d’environ 110€ (dans l’hypothèse où on s’équipe de TOUT, ce qui n’est pas obligatoire) je trouve ça très raisonnable sachant que c’est du matériel complet, intéressant, adaptable, intemporel, et qui peut être utilisé par toute une équipe pédagogique.

            Concernant Ynami, j’ai mis un lien vers le texte et ton adaptation. Ce n’est pas un thème que j’exploite cette année, j’ai permis aux collègues de découvrir ce joli texte. Libre à eux de creuser s’ils le souhaitent. Mais je ne peux pas faire un article à chaque fois que je vois quelque chose de sympa… j’écris selon ma vie de maîtresse, mon quotidien, l’année en cours. Bref, je parle de ce dont j’ai envie de parler et si j’en ai envie, c’est le principe d’un blog.
            Je suis navrée que tu ne le comprennes pas, mais tu as ton propre espace de partage pour relayer à fond tout ce que tu souhaites 😉
            @+

      • Effectivement je suis comme toi au final je me détache toujours du support théorique car j’adapte à ma pratique et mes envies.

        En fait, moi je vois surtout dans les octofuns, la motivation à trouver des activités variées pour mes élèves dans les moments d’occupation parce qu’évidemment, en tant qu’enseignante, on a aussi des octofuns plus puissants que d’autres et je me rends compte qu’il est donc plus facile pour moi de proposer des activités dans les domaines que je maîtrise plutôt que dans les autres. J’ai par exemple beaucoup de jeux smart games de logique car je suis moi-même à l’aise avec ça.
        Donc j’ai envie de me pousser à trouver d’autres trucs! Et à motiver les élèves aussi à se lancer dans les octofuns qui sont faibles plutôt que dans ceux qui sont forts.

        Merci pour ta réponse en tout cas. J’ai demandé à ma médiathèque s’ils ne voulaient pas acquérir cet ouvrage. Sinon je ferai sans.

        • C’est marrant parce que moi c’est l’inverse : j’ai plein de jeux de logique et mes élèves sont souvent plus doués que moi :-p mais comme tu dis, l’essentiel c’est d’avoir une visée large et de diversifier ses approches.
          On peut très bien le faire sans support particulier. J’adore ces petites boules d’énergie car je les trouve « parlantes » et attachantes pour les enfants. Ca amène à être clairvoyant sur ses capacités, ses points forts à partager avec les autres, ses points faibles à améliorer grâce aux autres. Bref, c’est dans la veine de tout le travail collaboratif que j’essaye de mettre en place dans ma classe. J’ai certes commencé bien avant les Octofun. Mais là je me dis que dès le début de l’année on donne un projet global, personnalisé et concret aux élèves.
          J’ai également d’excellents retours de la part d’une mère d’élève orthophoniste qui les utilise avec les enfants qu’elle suit.

  8. Merci pour cette découverte. J’utilise moi aussi les Multibrios qui e semblent être en partie sur le même principe que les octofuns. A creuser tout de même
    Dans tous les cas, cette nouvelle vision de l’enfant liée au travail sur les intelligences multiples est très riche et moi, m’a beaucoup apporté.
    Bon lancement dans les octofuns!

    • Comme je le disais à l’instant à Julie, je ne connais pas du tout les Multibrios mais je vais m’y pencher cet été pour comparer !
      Il me tarde l’an prochain pour tester tout ça (enfin tout est relatif, les vacances seront tout de même les bienvenues ^^).

  9. Bonjour,
    en te lisant, je me suis dit Aïh on m’en a parlé en Animation pédagogique, c’est bien, mais encore énormément de boulot… que je n’arrive pas à concevoir en fait… j’attends de voir les résultats, tu nous publieras quand même quelques exemples (sans les dessins si tu veux)… MErci

    • Ce n’est pas sans les dessins « si je veux » car si ça ne tenait qu’à moi je publierais tout, comme d’habitude !
      Mais c’est une question de droits d’auteur. C’est interdit, je me suis renseignée…
      Ceci dit je publierai tout ce que je peux, des retours et des photos !

  10. Bonjour, voilà un an que je travaille avec dans ma classe. J’ai vu une métamorphose chez toutes mes canailles et ce à différents niveaux.
    Votre représentation est très bien faite.
    Je me permets juste de vous dire que le mot « personnage » ne peut pas être utilisé comme synonyme de boules d’énergie quand on parle des Octofun. Françoise y tient beaucoup.
    Les enfants, qu’ils soient en maternelle pu en primaire, peuvent croire qu’ils ont des personnages en eux.

    Je vous souhaite beaucoup de plaisir avec les Octofun.

  11. J’utilise les Octofun dans ma classe depuis deux ans, ça permet vraiment aux élèves de bien se connaître et de développer les « intelligences » qui le sont moins dans leur profil. J’ai comme toi été attirée par le côté très « coloré », et les affichages dans la classe donnent un vrai côté dynamique ! Pour le petit clin d’oeil, j’ai même cousu des coussins « octofun » pour mes élèves, ils s’installent dessus dans le coin biblio 😉 Bonne découverte !

    • Je n’ai aucun don de couturière mais j’adore l’idée !
      Peux-tu m’en dire un peu plus ? Es-tu seule à les utiliser dans ton école ou avez-vous pu monter des choses en équipe pour qu’il y ait une continuité l’année suivante ?
      Qu’as-tu mis en place concrètement ? Des classeurs d’activités ? Un programme du jour version octofun ?…

      • Pour l’instant, je suis la seule à utiliser les Octofun. Je m’en sers beaucoup en début d’année scolaire, pour que les enfants repèrent leurs intelligences fortes. Ils « s’attachent » très vite aux petits personnages. Par contre, je trouve que les activités proposées ne sont pas vraiment adaptées à mes CM. J’utilise le jeu de cartes, ça permet aux enfants de bien identifier chaque intelligence.
        Tout au long de l’année, je propose des séquences aux élèves adaptées de « Guide pour enseigner autrement selon la théorie des intelligences multiples », que je trouve plus adapté en terme de prépa de classe.
        Mes affichages se basent sur les Octofun, le programme quotidien aussi, et j’en mets dans mon cahier journal, juste pour le plaisir des yeux ! Dans ma classe, il y a aussi des ateliers libres qui permettent de solliciter les différentes formes d’intelligence au quotidien, selon le choix des enfants.
        J’espère que j’ai été assez claire… N’hésite pas si tu as besoin d’autres informations !

        • Oui oui merci pour ce retour ! Les activités proposées dans les bouquins des Octofun me paraissent plus être des idées, des propositions. Pour moi, c’est une pédagogie à intégrer à tout, pas un truc à part. Donc je vois la chose comme tu la décris.
          J’ai également le « Guide pour enseigner autrement… » mais je n’ai pas encore eu le temps de le lire vraiment. Il est sur ma pile de lecture pour l’été.

  12. Janie HARROS Reply to Janie

    Bonjour! Peux tu donner plus d’info sur les formations métacognition et neurosciences? C’était dans le cadre de la formation académique? Merci!

    • Je suis dans l’enseignement catho moi… donc ces formations étaient sur le catalogue FORMIRIS.

      • « Je suis dans l’enseignement catho moi…  »

        Et oui …Nobody’s perfect !!! Même si tu es la preuve que l’enseignement public n’a pas le monopole de la Pédagogie … et de la Formation des Enseignant(e)s …

        Pour ma part , mon premier contact avec des Collègues de l’Enseignement Libre … (on disait comme ça à l’époque ) remonte à plus de 25 ans lorsque ma fille Lauriane a voulu aller à l’école maternelle pour faire comme une de ses copines du village … la seule maternelle possible étant une maternelle privée … Un crève-cœur pour moi … et un premier renoncement à mes convictions d’instit laïque … mais l’occasion de découvrir pour moi des collègues de maternelle ouverts et sans prosélytisme dans leur classe … mais à l’époque les cours de catéchisme étaient dispensés le mercredi matin , et n’étaient pas obligatoires … pour les élèves de maternelle …

        @t

        alain

  13. Encore un article génial et qui donne envie… ainsi qu’une belle perspective de travail pour cet été !!! 🙂
    J’adore le sujet des intelligences multiples, neurosciences et autres formes de travail en coopération…
    Ton site est formidable et cette présentation des Octofuns me conforte dans l’idée que nous ne sommes pas des dinosaures ou des mamouths et que nous n’attendons pas les ordres ou les instructions de ces messieurs ou dames ministres pour rechercher le mieux être de nos loulous !!!
    En bref, je vais me procurer les livres présentés et partir en exploration sur la toile…
    J’aimerai proposer ces formations dont à mes collègues de secteur et monter un dossier auprès de ma hiérarchie. Aurais tu des contacts à partager ?

    Merci encore pour tout ton travail et tes partages !

  14. « Je suis navrée que tu ne le comprennes pas, mais tu as ton propre espace de partage pour relayer à fond tout ce que tu souhaites
    @+  »

    Salut Lutin …

    Un dernier commentaire sur les Octofun …

    Je pourrais te donner, ( citations à l’appui tirées de leur site … ) les points qui me laissent penser que le projet Octofun n’est qu’un projet « formaté  » par une instit pour des instits et dans un but commercial …
    Mais il faudrait pour cela que je repasse encore un moment sur leur site et je n’en ai ni l’envie… ni le temps en ce moment … Mais tiens , juste de mémoire par exemple … les seules musiques proposées à écouter avec sa classe sont des extraits de musique classique …

    Alors, oui, j’ai un peu peur que ce « projet » lorsqu’il est adopté formate lui-même … ( même si ce n’est pas forcément le but recherché …) les collègues et les élèves qui le suivront …

    J’aurais envie de dire … contrairement au Projet Albums Accessibles ( dont Ynami n’est qu’une branche) . un projet en devenir … pour lequel rien n’est écrit ni pré-décidé puisqu’il se construit au jour le jour par des échanges entre ses participant(e)s dans un VRAI esprit Collaboratif et Coopératif…

    Je suis désolé que tu ne le comprennes pas et que tu croies qu’en fait ce que je cherche c’est de l’audience … encore de l’audience … toujours de l’audience pour mon blog !!!

    PUB: Allez , tiens … juste un exemple du travail coopératif comme je le conçois …
    http://www.lereveil.info/2017/01/albums-accessibles-la-crepe-magique-de-pierre.html

    @t

    alain

    • Mais ce n’est pas la question. Et une fois encore ce n’est pas le lieu pour en débattre. Les commentaires sont là pour débattre du sujet en question dans l’article qui les précède.
      Que tu donnes ton avis sur les Octofun, c’est enrichissant.
      Mais que tu compares aux albums accessibles avec lien à l’appui, je maintiens que c’est déplacé, et nous en avons déjà parlé il me semble.
      Les Octofun sont un outil, que l’on prend ou que l’on laisse, mais qui dans tous les cas nécessite une adaptation à sa classe et son école.
      Pour ma part ce sera un projet entre plusieurs classes avec travail d’équipe en fond, donc oui j’appelle ça de la coopération. Je maintiens que ce n’est pas parce qu’on achète un outil qu’on est formaté et qu’on se contente de suivre à la lettre ce qui est dit dedans.
      Sinon, brulons tous nos livres et nos manuels qui sont aussi des produits commerciaux ! Sauf que derrière il y a des auteurs, et que ces auteurs sont souvent des pros qui savent de quoi ils parlent. Le prix à payer est le prix de leur travail, mais aussi celui du matériel et de sa production. Tout comme quand tu utilises un fichier de maths, tu peux rester libre de ta programmation et d’ajouter d’autres ressources à ton enseignement ; les Octofun ne sont qu’un support pour ouvrir sa classe sur les intelligences multiples et la psychologie positive. J’ai bien dit « un » support, il y en a d’autres, sans doute tout aussi bien.
      Je n’ai pas d’actions Octofun, j’en parle parce que ça me séduit et me motive à innover et aller plus loin dans ma pédagogie. Si ça te déplait, je le comprends, mais nous en revenons au même point : aucun rapport avec les albums accessibles. L’auteure des Octofun était comme toi, enseignante. Elle a été ensuite publiée et est rémunérée… c’est peut-être la différence et ce qui te rend jaloux. Ca ne fait pas de son projet quelque chose de plus valable que le tien. Mais ça ne fait pas de son projet quelque chose de moins valable que le tien.
      Bonne continuation dans ton projet à toi !

      • O.K Lutin … pas le lieu ici de parler de mon projet … même suis à mon tour blessé que tu puisses imaginer un instant que je suis jaloux de Françoise parce qu’elle a été publiée et rémunérée …
        Mais bon , ce n’est après tout que le retour de la bergère au berger 🙂 !!!

        Donc , je prends bien note de ton recadrage et je l’accepte, et je prends l’engagement de ne plus jamais proposer de lien vers mon blog ici …

        Juste pour en finir avec les Octofun … tu sais qu’un de mes dadas, c’est la découverte de lapsi ortagrafi ici et là sur le Web … Ils m’en apprennent beaucoup sur la personnalité de leurs auteur(e)s …

        Alors sur le site des Octofun j’ai trouvé celui-là :

         » Constamment à l’affût de la moindre stimulation, toutes ne demandent qu’à exprimer son plein potentiel.  »

        @t

        alain

  15. Marina Athmani Reply to Marina

    Par quel biais et où as tu pu bénéficier de ces très intéressantes formations ?

  16. Bonjour Lutin! Future PE (enfin j’espère, résultat la semaine prochaine!), j’ai dévoré ton article sur les octofun et ça m’a beaucoup plu! Par contre, tu annonces un prix de 49€, ce qui est complètement abordable, mais à la FNAC c’est 149€ (euh…) et 122 pour Amazon!! Au secours, à ce tarif, là ce n’est plus du tout abordable! Tu sais pourquoi de telle différences de prix?
    Au plaisir de te lire et relire!
    Bulma

    • Pardon, pardon, à mieux y regarder, ces tarifs sont ceux d’ouvrages d’occasion!! Mais il semble indisponible en neuf! Rupture de stock??

    • Surement parce que les articles sont temporairement épuisés et que des vendeurs tiers en profitent pour réclamer des sommes folles. Surtout ne te fais pas avoir. Tous les manuels sont vendus à un prix éditeur, qui est le même chez tous les libraires. Attends que l’article soit dispo au vrai prix (celui que j’annonce) ! Ils sont certainement victimes de leur succès, après c’est toute une histoire de stock et d’approvisionnement entre éditeur et libraires. Une collègue à moi a commandé sur le site de Sedrap directement mais ils ont quand même mis 3 semaines à la livrer. Attends quelques jours, ça devrait s’arranger.

  17. Je découvre les Octofun grâce à ton article merciiiii! J’ai du mal à comprendre comment mettre en place cette pédagogie au jour le jour, comment l’intégrer dans l’emploi du temps…. ce sont des temps à prévoir en collectif et en autonomie c’est ça? Je vais avoir une classe de CE1 très chargée (28 voire 29) avec un groupe de niveau très faible et les autres moyens… Reprise après un an d’arrêt (congé maternité et parental) et un bébé qui aura 1 an à la reprise…. j’ai peur de me lancer….

    • C’est un outil à intégrer à tout… lorsque tu fais une activité, tu peux par exemple afficher le ou les Octofun qui sont en action à ce moment.
      Pour ma part, je vais commencer tranquillement. Afficher le poster, travailler sur la connaissance des différentes intelligences, mettre à dispo des classeurs d’autonomie correspondant aux différents Octofun… je vais découvrir et apprivoiser l’outil avec et grâce à mes élèves.

  18. Julie Hoehn Reply to Julie

    Bonjour,
    Comment avez-vous la possibilité de suivre plusieurs formations dans l’année?
    Merci pour tout le travail que vous partagez.
    Julie

  19. MERCI pour cette belle découverte! Cela correspond avec mon envie de changer ma pédagogie 🙂
    Merci du travail formidable que tu partages.

  20. En voilà un outil qui a l air bien ! Je m étais intéressée aux intelligences multiples et leur utilisation en classe l année dernière et j avais acheté un ouvrage qui me semblait intéressant sur le sujet mais qui en vérité brassait beaucoup de vent à mon goût. Je suis très intéressée par cela mais mon soucis c est que je ne sais pas comment déceler clairement le type d intelligence dominante chez un élève. Cela est il expliqué dans ces ouvrages ?

    • Le but ce n’est pas de déceler l’intelligence dominante, l’élève le fera lui-même. Mais plutôt de montrer à l’élève qu’à travers ce qu’il fait au quotidien, il développe des aptitudes diverses. Peux-tu me dire quel est cet ouvrage qui « brasse du vent » ?

      • Je suis sûrement un peu sévère avec l ouvrage mais disons que ce n est pas ce que je recherchais et j ai été déçue.
        C est « guide pour enseigner autrement selon la théorie des intelligences multiples » chez Retz avec Dvd.
        Ça propose des séances diverses et variées mais je souhaitais surtout un guide pour en comprendre les aspects et comment s en servir en classe mais pas avec des déroulés de séances.

        • Ah eh bien je l’ai reçu dernièrement mais pas encore eu le temps de m’y plonger. Je pourrai me faire une idée comme ça 🙂
          Dans les Octofun, ce n’est pas un déroulé de séances mais une sorte de guide pour prendre en compte les intelligences multiples dans toutes les activités du quotidien. D’après ce que tu dis ça devrait répondre davantage à tes attentes, mais peut-être peux-tu le consulter en librairie avant de l’acheter pour ne pas investir et être déçue ensuite. Moi je l’avais vu à la Fn*c, jamais vu ailleurs, mais il doit être en vente à plusieurs endroits…

  21. J ai decouvert les octofuns grace a toi mais helas le guide pedagogique est toujours en rupture de stock.
    j aurai aime deconnaitre pour pouvoir t emprunter le tien lol

  22. Bonjour Lutin,
    Je serai très intéressée par ta formation en neurosciences que tu as reçu. j’ai lu les bouquins de pascale Toscani et j’ai une formation de neurosciences à la base. j’aimerais faire avancer les choses dans ma circo un peu réticente du fait de manque de moyens (l’actuel IEN mais qui s’en va m’a proposée de monter une animation péda sur le sujet mais les conseillers péda ne suivent pas trop!). On peut se contacter par mail si tu préfères!
    Concernant les octofuns, je les ai croisés lors d’un marché des connaissances de ma circo sans y prêté plus d’attention et puis j’ai découvert dans ma nouvelle classe que j’aurai à la rentrée un document sur les octofuns, Je m’y pencherai peut-être!

    • J’ai d’abord eu une anim péda il y a 2 ans avec Pascale Toscani.
      Et cette année, deux formations avec Claudine Gay à l’ICT de Toulouse, grâce à FORMIRIS.
      Je ne pourrais pas t’en dire beaucoup plus, il s’agit des formations que l’on demande en début d’année. Je ne sais pas si dans l’enseignement public cela se fait de la même manière.

      • Ok, tu as donc eu la chance d’avoir une formation par Pascale Toscani elle-même! Le soucis, c’est que niveau moyens, on ne peut pas la faire venir dans ma région (Rhône), cela couterait trop cher malheureusement et nous n’avons pas de budget alloué. Après, elle est très disponible par mail ou skype mais difficile à mettre en place pour une animation péda! (tu te souviens dans les grandes lignes de quoi elle avait parlé?)
        Je ne savais pas que tu étais dans l’enseignement privé, le fonctionnement des animations est sans doute différent.

        • Ce n’était pas une formation mais une conférence sur une journée entière.
          Je ne sais pas du tout comment sont gérés les budgets mais il y avait toutes les écoles du département, donc je suppose que c’est plus rentable…

  23. Lors d’une visite de Sedrap, ma curiosité avait été piquée par ces Octofun … J’avais mis de côté l’idée …et puis je me suis laissée tenter et j’ai commandé il y a peu chez Sedrap du coup le pack enseignant 🙂

  24. André Mercier Reply to André

    Bonjour Lutin Bazar, j’apprends par votre site que vous vous apprêtez à intégrer à votre enseignement l’approche des Intelligences multiples selon la théorie développée par Howard Gardner. J’apprends aussi que vous le ferez en utilisant les Octofuns. Je lis aussi, en réponse à deux de vos correspondantes, Julie et Mathilde, que vous ne connaissez pas la famille des personnages Multibrios. En tant que créateur des personnages Multibrios, je vous propose donc de consacrer ne serait-ce qu’une heure de votre temps pour les découvrir. C’est très facile : il vous suffit d’aller sur la chaîne YouTube intitulée «imajami» ou de taper «multibrios» dans un moteur de recherche. (C’est d’ailleurs ainsi que je suis tombé sur Lutin Bazar.) Loin de moi l’idée de vous faire changer d’idée quant à l’utilisation des Octofuns. Le plus important est de favoriser l’approche des IM, peu importe les outils choisis. Si je vous suggère de prendre connaissance des Multibrios, c’est que peut-être il serait bon que vos correspondants et abonnés sachent que Les Multibrios existent et qu’ils sont fort appréciés dans plusieurs pays francophones du monde, France et Québec en tête. Howard Gardner en a lui-même pris connaissance et nous a écrit en 2014 : « Many thanks for your kind note and for sending me the link to the MI song. I enjoyed listening to it and watching it—you’ve succeeded in capturing the key ideas of the different intelligences in ways that are clear and vivid for individuals of all ages. I’m going to place a link on my official website of MI, multipleintelligencesoasis.org. I hope that both French and English speaking audiences will profit from it. » Le lien plus précis pour écouter la chanson-thème des Multibrios (avec sous-titres anglais) à partir du site MI de Howard Gardner est le suivant : http://multipleintelligencesoasis.org/attention-for-multiple-intelligences-from-france/. Si vous désirez plus d’information encore, vous pouvez consulter la page Facebook des Multibrios. Il s’y trouve notamment un article éclairant intitulé «Les Multibrios ont 10 ans !». Pour ce qui est de la disponibilité du matériel pédagogique officiel développé autour des Multibrios notamment par Julie Bazinet et Sophie Hovington, il y a un problème de disponibilité et de diffusion en Europe. En revanche, la majorité des enseignants européens qui font présentement usage des Multibrios réussissent très bien à travailler avec l’approche des IM en se servant uniquement des vidéos artisanales Multibrios mis en ligne par Imajami. Ces vidéos sont pour l’instant accessibles à tous. Les vidéos Multibrios comprennent : 1) plusieurs versions de la chanson thème «Découvre les Multibrios !» et 2) les 10 vidéos racontant l’album «Panique sous le chapiteau !» où sont présentés de façon intégrée et dynamique les huit types d’intelligences à travers les huit personnages Multibrios. Je m’arrête ici. Il y aurait encore trop à dire sur Les Multibrios et le soutien qu’ils peuvent apporter à une approche IM auprès des enfants de 3 à 9 ans. Sur ce, je vous souhaite une très bonne rentrée 2017 avec les IM personnalisées par les Octofuns ou autrement ! André Mercier

    • Bonjour
      Merci pour votre intervention et les liens fournis.
      Je comptais me renseigner davantage, même si j’ai décidé d’utiliser les Octofun. Je me demandais d’ailleurs si utiliser les deux était une bonne idée, et ai prévu de creuser cette piste.
      Dans le cas contraire, la découverte d’un autre outil ne peut être qu’enrichissante.

      • André Mercier Reply to André

        Bonjour Lutin Bazar, je ne peux pas vous dire si l’utilisation simultanée de deux familles de personnages IM est une bonne idée, mais les enfants nous étonnent toujours par leur capacité d’associations mentales. Dans le cas des Multibrios, il y a huit personnages, mais il y a aussi huit animaux qui leur sont associés. Et les enfants n’ont aucune difficulté à les intégrer et à les associer correctement à chacune des intelligences. Il faut dire qu’il y a entre les Multibrios et leurs animaux des relations affectives. C’est d’ailleurs un aspect des Multibrios qui joue beaucoup dans leur succès auprès des enfants : les relations que les personnages entretiennent entre eux. Dans un événement tenu en France en mars 2017, le Salon Primevère, j’ai pu lire qu’on y avait mené un atelier IM avec, en vedette, les Multibrios. L’atelier s’intitulait : «L’Aventure coopérative des Multibrios» (http://salonprimevere.org/salon_programme_rencontre-215_tresser-une-ruche-ronde-en-bois). Bonnes vacances et Bonne rentrée!

  25. Waouh ! Ça donne vraiment envie de réfléchir à la question des intelligences multiples !!!
    Merci pour cette description détaillée 🙂
    Grâce aux nombreux commentaires, je viens également de découvrir les Multibrios.
    A creuser maintenant !

  26. Bonjour,
    Pour ceux ayant commandé sur averbode le 31/07… J’ai reçu un mail de leur part me disant que ma commande était transféré aux editions sedrap pour la France. Donc peut etre effectivement qu’ils sont en rupture de stock mais je n’ai recu aucun mail de leur part me confirmant qu’ils prenaient en compte ma commande. J’ai tenté de les contacter mais aucune réponse non plus ! J’ai meme plus envie de les recevoir de leur part grrrrr… Est ce que quelqu’un a eu ce cas aussi? C’est normal ou je dois sérieusement m’inquiéter ?

    • André Mercier Reply to André

      Bonjour Amanhe, j’espère que vous aurez votre matériel à temps. Dans le cas contraire, si vous êtes sans ressources visuelles et désirez quand même mener une approche IM, je vous suggère d’utiliser Les Multibrios. Les personnages, la chanson et le récit qui les présente aux enfants sont toujours disponibles sur internet via les vidéos artisanales mises en ligne sur YouTube. Vous n’avez qu’à inscrire Multibrios ou Imajami dans n’importe quel moteur de recherche. Bonne rentrée!

Laisser un commentaire