Les règles de vie

Lutin Bazar

Cette année j’ai des CP/CE1 alors… impossible d’utiliser l’affiche des règles de vie qui me servait jusqu’à présent, associé aux clés du comportement).

Tout comme j’ai simplifié mon système de comportement en remplaçant les clés par le petit lion Macaron… je me suis creusé la tête pour simplifier au maximum les règles de vie afin que l’affichage soit « light » et adapté à des enfants de 6/7 ans. Ceci dit, il peut tout aussi bien convenir à des élèves plus âgés.

Hier (2ème jour de l’année scolaire donc), nous avons discuté en classe des règles de vie à partir de la lecture de l’album suivant :

Moi j'adore la maitresse détesteMoi j’adore, la maitresse déteste, Elisabeth Brami

Tout y est (ou presque) avec beaucoup de réalisme et aussi beaucoup d’humour tant sur le texte que sur les illustrations ! (Bon, j’ai sauté quelques pages tout de même car tout ne s’adaptait pas à mon contexte d’école, et puis il est long !)

La maitresse déteste qu’on demande à aller boire juste quand on revient de remonter de la récré, qu’on tripote des trucs sur son bureau quand on vient la voir, qu’on bavarde avec son voisin, qu’on fasse faire son travail par ses parents, qu’on dise des gros mots ou qu’on parle n’importe comment…

J’arrête là sinon vous n’aurez plus de surprises !
Mais c’est là qu’on se rend compte qu’on interdit beaucoup de choses dans nos classes (heureusement ?!)…

Le format de l’album est assez petit (env. 16 x 16cm) mais le prix se justifie par le nombre de pages (une petite centaine).

Après avoir beaucoup ri (et avoir poussé pas mal de « Ooooh, ça c’est vrai ! »), mes petits élèves ont donc essayé de formuler des règles pour que notre année se déroule dans la meilleure ambiance possible.

2 constats (que l’on fait souvent chez les plus grands aussi) :

  • Les règles sont toujours formulées comme des interdictions : ne pas se bagarrer, ne pas couper la parole, ne pas perdre ses affaires, etc.
  • Les enfants se perdent souvent dans des petits détails et ont du mal à voir les choses de manière « globale ».

J’ai donc fini par axer la discussion sur 3 grands thèmes de manière à canaliser les propositions :

  • Le travail
  • Le respect (des autres, des espaces communs et du matériel)
  • La sécurité


J’ai pris note de toutes leurs propositions et j’ai synthétisé le tout sur une affiche en tentant d’être claire et concise dans mes intitulés.
Je n’adhère pas trop aux règlements qui soulignent les choses à ne pas faire, je préfère mettre en avant les attitudes à avoir, que tout soit formulé de manière positive.

Au final, mon affichage se compose de 9 règles.
Je me suis inspirée du site de Mrs Ricca. Vous pourrez trouver les fonds chez Orphée.
Côté pratique, je vais tout simplement afficher les étiquettes sur le côté d’un meuble aimanté avec du ruban aimanté (on peut aussi choisir de les mettre sur un coin de tableau ou tout simplement au mur avec de la patafix).

Affiche des règles de vie

Pour les élèves de CP, il vaut mieux illustrer les règles puisqu’ils ne savent pas lire en début d’année.
Voici donc une petite série d’images sélectionnées dans les superbes créations de Jack.
Elles sont disposées dans le même ordre que les étiquettes des règles. Je vais les plastifier à part et demander aux élèves de les observer une à une et de reformuler la règle associée avant de les positionner.

Illustrations des règles de vie

Voilà ce que ça donne dans ma classe :

Les règles de vie


Voici un autre album pour amorcer une séance sur les règles de vie. Ça permet de changer un peu du précédent, ce qui est particulièrement utile quand on a un double niveau et qu’on garde les mêmes élèves d’une année sur l’autre 😉

Tout ce qu'une maitresse ne dira jamais

Tout ce qu’une maitresse ne dira jamais, Noé Carlain

Je trouve cet album à mourir de rire. Second degré ++ au programme !
Sur chaque page, une phrase qu’une maitresse ne dirait jamais… sauf si elle aime bien le second degré (bon allez, j’avoue ^^).

Après la lecture de l’album, on peut proposer aux élèves de le reformuler à partir de la question « En vrai, que dirait la maitresse ? ». On établit ainsi une liste de consignes, qui sera bien entendu accompagnée d’une discussion visant à comprendre et verbaliser pourquoi ces règles sont importantes pour garantir un bon climat de classe.
La rédaction des règles de vie se fera de préférence à la forme affirmative pour les raisons explicitées ci-dessus : « il faut » plutôt que « il ne faut pas ».
Tout ce qu'une maitresse ne dira jamais


Voir aussi : Une affiche pour différencier « signaler » et « rapporter » chez Haddock

Lutin Bazar
Lutin Bazar

31 Commentaires

  1. Un travail a été fait sur notre école à propos des règles. Il en est ressorti qu’il y a 3 règles dites « d’or » à afficher : Se respecter, Respecter les autres, Respecter le matériel ; les autres sont des « sous-règles »…
    C’est beaucoup plus simple à lister, ça prend moins de place à l’affichage ! 😀 Et les enfants (CP dans mon cas) s’y retrouvent sans problème.
    Et chapeau bas pour l’ensemble de ton travail : simplement admirative…
    Nath

  2. Salut !
    C’est à nouveau moi, je tourne sur ton blog et du coup je poste un peu partout…
    Puis-je te demander comment tu réalises ces étiquettes pour les règles de vie? Moi sortie de word avec ses formes prédéfinies et ses motifs tristounets, j’ai du mal à varier…
    Merci encore et toujours!

  3. Super ! Merci pour ce travail. Je travaille aussi avec des règles de classe « positives » mais étant nulle en dessin, pas facile de les illustrer !
    Pas de blog pour ma part mais je vois que tu es intéressé par la gestion de classe pro-active. Je travaille avec une méthode de gestion de classe inspirée de la théorie de « l’économie des jetons » beaucoup utilisée dans les instituts spécialisés.
    Me contacter si intéressé !

    • valentine Monteils Reply to valentine

      Bonjour,

      Je serai interessée pour que tu me dises un peu plus de l’économie des jetons.
      Je vais essayer cette année après 3 ans passées en Allemagne où Montessori dominait de mettre en place plus d’activités autonomes et une gestion de la classe centrée sur la responsabilité. Je recherche dans cette voie.
      Je te remercie.
      Valentine

    • Bonjour Marion,
      Je débute ma carrière en CP cette année et je galère un peu mais je souhaiterai m’orienter vers de l’autonomie pour ma classe.
      Serait-il encore possible de te demander des petites astuces? 😉
      Merci d’avance.

    • Bonjour,
      je serais intéressée d’en savoir un peu plus sur la méthode de « l’économie des jetons ». Merci

  4. Bonjour,
    Merci pour ton partage, quelle aide pour les collègues. Quelle police de caractère utilises-tu pour ces affiches de règle de vie ?

  5. Bonjour,
    Merci pour ce travail et ton partage. J’aime beaucoup la police d’écriture cursive que tu utilises dans ton tableau « Mes clés du comportement ».
    Peux tu nous indiquer laquelle est-ce?
    Merci

  6. un grand merci pour votre travail c’est vraiment joli .

  7. Catherine de Lasa Reply to Catherine

    à propos des règles de vie, je vous propose aussi mon ibook , un récit court et imagé sur l’importance de la franchise et de la vérité dans les relations
    « le tailleur paresseux » Le tailleur paresseux de Catherine de Lasa et autres
    Permalien : http://www.amazon.fr/dp/B0157GPNL2

  8. Bonjour,
    Je souhaiterais adapter tes étiquettes de règles à ma classe. Serait-il possible de m’envoyer une trame modifiable ?
    Merci d’avance,
    Mélissa

  9. tartinebeurrée Reply to tartinebeurrée

    Encore mieux en liste. jusqu’à maintenant j’utilisais votrte affiche masi en liste c’est plus pratique d’utilisation. et plus limpides.
    Bravo et merci

  10. SUPER ! Je réalise aussi mes règles de façon positive mais quelle bonne idée de n’en mettre « que » neuf. Personnellement, j’en ai toujours beaucoup et le Es s’y perdent. MERCI 😉

  11. Merci beaucoup, je me réjouis d’utiliser votre affichage dans ma classe !

  12. MErci beaucoup!! où trouves tu les petites chouettes sur l’affiche « nos règles de vie »?

  13. Boucle d'Or Reply to Boucle

    Merci pour ces superbes ressources !

  14. C’est bien pensé, c’est beau, c’est concis…
    C’est du Lutin Bazar !
    Merci beaucoup pour ce beau travail partagé !

  15. J’aime beaucoup du coup … hop !!! Téléchargement 😉 Merci beaucoup 🙂

  16. Merci pour ces règles de vie !

  17. Je faisais des règles de vie du type « J’ai le droit – je dois – je ne dois pas » mais les vôtres me semblent bien plus concises tout compte fait. je crois que je vais adopter ! Merci !

  18. Mille merci Lutin Bazar pour les nombreuses bonnes idées et la gain de temps énorme que tu nous offre grâce à ton site. Très belle rentrée à toi!

  19. Bonsoir,

    et merci pour tes ressources. Je termine ma séquence sur les règles de vie cette semaine, et je suis enchantée! Félicitations pour ce travail, et merci pour ce partage;-)

  20. Bonjour,

    J’adore ce mode de règle de vie de classe, mais ce que je trouve le plus difficile c’est le après …
    Que mettez-vous en place quand un élève ne suit pas l’une des règles ? Y a-t-il un permis ?

    • Je n’ai jamais utilisé le système du permis. Depuis quelques années, j’utilise le lion du comportement.
      Cette année j’ai commencé avec les lions en ajoutant le lion bleu pour féliciter les bons comportements avec un tampon « champion ». Puis petit à petit je m’en suis détachée car je n’ai pas eu les résultats que j’avais les années précédentes. Au final certains élèves étaient toujours dans le orange ou le rouge, et les autres toujours dans le vert ou le bleu.
      Le problème de ce type de systèmes c’est qu’ils sont performants lorsque les élèves adaptent leur comportement pour se rattraper et changer d’attitude. Le fait de voir son nom dans le orange crée un déclic, l’élève fait en sorte de s’améliorer, de présenter ses excuses, et il regagne la confiance du groupe en réintégrant la colonne verte.
      Au contraire, quand l’élève prend la chose en mode « perdu pour perdu, je vais faire n’importe quoi », ça ne donne que du négatif : l’élève voit son nom affiché à part du groupe pendant des semaines, ça crée un effet de stigmatisation. Et je déteste cette idée. On part dans une spirale infernale, ça nous bouffe… Donc quand pas de résultats, il faut adapter…
      J’ai donc pris le parti de ne pas sanctionner à proprement parler les enfants perturbateurs (sauf cas extrême avec par exemple un temps à passer dans une autre classe – avec accord des collègues – quand c’était vraiment ingérable). Les punitions n’ont pas grand effet et on s’épuise pour rien. De plus, il existe peu de punitions « intelligentes » : faire copier des lignes ou punir de récréation, c’est inutile, voire dommageable !
      Au final j’ai pris les choses dans l’autre sens et récompensé les élèves qui respectaient les règles en créant des moments privilégiés en plus, sur temps de classe, comme des jeux ou des travaux en groupe. Les autres n’étaient pas punis, mais n’avaient pas accès à ces « privilèges ». Ainsi l’élève qui fait attention au groupe dans son quotidien et respecte les règles nécessaires à son fonctionnement peut constater que l’enseignant le voit. C’est le plus gros problème : parfois un seul élève perturbe le bon fonctionnement de la classe et accapare toute l’attention, et ce n’est pas juste. Donc ce sont des temps durant lesquels les choses s’inversent : l’attention est focalisée sur les enfants qui font des efforts au quotidien et le fait de reconnaitre ces efforts, encourage à les poursuivre.

      • Je suis 100% d’accord avec toi et cette pédagogie positive : tout le monde part de « zéro » et les « bons comportements » sont récompensés.
        Par contre comment le faire visualiser par les élèves?
        un tableau avec les règles à respecter, par exemple 10, si on respecte 3 règles on a accès à tels privilèges, 6 règles à tel autre et 10 règles à tels autres????

Laisser un commentaire