Les trésors de Davide Cali

Lutin Bazar

CaliL’un de mes plus gros coups de coeur en littérature jeunesse : Davide Cali !
Découvert lors du festival du livre de jeunesse de ma région en 2011, j’ai déjà acheté plusieurs de ses ouvrages. Cet auteur a un don pour manier et faire vivre les mots, mais également pour choisir des illustrateurs talentueux donc les coups de crayons s’accordent parfaitement à ses écrits.

 

Voici les titres que je possède…

 

C’est quoi l’amour

Résumé : « C’est quoi, l’amour ? » demande Emma à sa maman romantique, à son père supporter de foot, à sa mamie gâteau et son grand-père fan de voitures. Résultat du sondage : l’amour s’ouvre lentement, et puis PAF ! il marque un but. Il est moelleux et parfumé comme un baba et chauffe le sang comme un bon moteur. Emma, qui n’y comprend rien, sent la tête lui tourner…

Mon premier coup de coeur pour cet auteur… un album magnifique dans lequel Davide Cali met des mots de tous les jours sur ce grand mot qu’est l’amour. Coloré, vif, saisissant tant au niveau du texte que des illustrations de Anna-Laura Cantone. J’adore !


Marlène Baleine

Résumé : A la piscine, Marlène est la risée des filles de sa classe. C’est qu’elle est grosse, Marlène, très grosse ! Tellement, qu’on la traite de baleine. Jusqu’au jour où le maître-nageur lui donne un truc pour faire taire les vilaines langues…

J’ai trouvé l’histoire magnifique pour aborder la différence et le surpoids mais pas seulement. Ce n’est pas qu’une leçon de tolérance, mais plutôt un message pour apprendre à voir le positif dans la vie (finalement c’est valable pour les adultes aussi !). Marlène apprend qu’on peut surmonter les petites épreuves de la vie de tous les jours en pensant à des choses agréables (comme penser à la chaleur tropicale lorsqu’il faut passer sous la douche glacée de la piscine…). Les illustrations de Sonja Bougaeva sont très belles.
Bref, un joli message pour aborder les complexes, le regard des autres, la vision de la vie…


Je veux une maman-robot

Résumé : La maman du petit garçon travaille tous les jours. Quand il rentre de l’école, un petit mot l’attend : « N’oublie pas de te brosser les dents, de faire tes devoirs et de ranger ta chambre. Bisous. Maman ». Bien seul, il décide de réagir et fabrique une maman-robot parfaite, qu’il commandera à sa guise et que tout le monde lui enviera. Elle sera toujours avec lui, préparera ses plats préférés, fera ses devoirs, ne le grondera jamais. Oui, mais… maman-robot est bien froide, elle n’a pas la bonne odeur de sa vraie Maman, et elle ne sait pas faire les câlins.

Voilà, le résumé est complet… Une histoire pour les mamans qui culpabilisent de trop travailler. Une jolie façon d’expliquer qu’il faut profiter de ce que l’on a, voir le bon au lieu de se focaliser sur le reste. Un album qui permet aussi de parler des relations parents/enfants.
Le texte est simple et très proche des préoccupations réelles des enfants. Quant aux illustrations, elles ont été réalisées par Anna-Laura Cantone qui a aussi illustré C’est quoi l’amour, donc bien sûr j’adore : mélange de traits de crayons et d’objets (boulons, fils…), le tout très coloré.


Un papa sur mesure

Un autre titre sur le thème de la famille. C’est l’histoire d’une petite fille qui vit avec sa maman (la plus belle, la plus forte…la plus tout) mais qui n’a pas de papa contrairement à ses copines. Alors il faut trouver un papa qui aille avec sa maman, qui sois « le plus tout » mais ça ne se termine pas comme ça…
Une autre jolie histoire pleine de tendresse et proche de la société actuelle, de nouveau illustrée par Anna-Laura Cantone.

 


Petit Inuit et les deux questions

Résumé : Petit Inuit se pose deux questions : Qu’y a-t-il de l’autre côté du grand lac glacé ? Et vais-je devenir un grand chasseur ? Petit Inuit n’a pas envie d’attendre d’avoir grandi pour le savoir. Il interroge le lièvre, qui entend tout avec ses grandes oreilles. Puis le renard, qui a l’odorat si fin. Puis la chouette, qui voit loin avec ses grands yeux, puis encore le morse, la baleine… Mais aucun n’a la réponse à ses questions. Il décide alors, malgré l’interdit, de se rendre sur le grand lac glacé, pour y rencontrer le grand élan blanc…

N’obtenant pas de réponses à ses deux questions, Petit Inuit ira jusqu’à se rendre sur l’ile du grand lac glacé. Il rencontrera le grand élan blanc qui n’est autre que… la Mort. Grâce à lui il comprendra que son avenir commence, et que cet avenir, c’est à lui de le choisir.
Je m’attendais à une histoire d’aventure banale. Eh bien non ! Je trouve celle-ci particulièrement intéressante avec une portée philosophique sur l’avenir, le fait de tracer son propre chemin grâce à ses propres choix. Le tout avec des mots à la portée des enfants… Gros coup de coeur !

Lutin Bazar
Lutin Bazar

Laisser un commentaire