Escale en Asie

Lutin Bazar

Voici ma petite sélection de ressources, principalement sur la Chine, puisque pour notre seconde escale pour le projet « Tout autour de la Terre », notre mascotte Tikao nous a rapporté dans sa valise : un poster, un CD, des albums de littérature et des décorations pour le nouvel an chinois (merci encore à Gaëlle qui enseigne à Hong Kong et m’a envoyé un joli colis !).

Mes élèves ont contribué en apportant des objets de la maison : baguettes, ombrelle, calendriers…

chine

 

Les albums : la Chine

le-diademe-de-roseeLe diadème de rosée

Ce conte sera notre point de départ. Nous le lirons de manière assez approfondie, sans les images, en lecture à haute voix. Il est édité chez Nathan sous forme d’album, mais je ne le mettrai à disposition qu’une fois le travail effectué.
L’album contient un CD avec le conte, de la musique chinoise, et une écoute de 3 instruments chinois (même chose que sur le CD du manuel Tout autour de la Terre puisque même éditeur donc de quoi réaliser la même séquence sans ce manuel qui n’est plus édité).

Vous trouverez néanmoins le texte du conte ici.

Escale en Asie Feuille de route Images (lexique)
Escale en Asie Marionnettes du conte  

Puis nous allons aborder les albums présentés ci-dessous (peut-être pas tous selon le temps mais une grande partie).
Comme pour la Russie, la plupart des livres lus donneront lieu à la réalisation d’une fiche « mémoire de lecture ».

 


meihuaMei Hua, la petite chinoise, Chrystel Proupuech

Résumé : Mei Hua, une petite chinoise de 10 ans, nous emmène à la rencontre de son pays dans lequel la modernité se mélange naturellement à la tradition.
Après une brève description historique et géographique, la présentation de l’habitat traditionnel, de l’art de la calligraphie, d’un repas chinois ou de l’horoscope chinois, Mei Hua nous dévoile la technique des papiers découpés et nous apprend à confectionner des gâteaux secrets, à compter en chinois et à calligraphier quelques mots.

De la même auteure que Yapa, le petit aborigène qui est déjà bien connu et dont je vous parle ici (elle a d’ailleurs déjà d’autres tomes à son actif).
Mon dernier achat… j’attends de le recevoir pour vous en dire plus !

 


le-prince-tigreLe prince tigre, Chen Jiang Hong

Résumé : Au coeur de la forêt, une tigresse pleure ses petits, tués par des chasseurs. Par vengeance, elle s’attaque férocement au peuple d’un roi qui ne sait comment la calmer. Seul, le tout petit prince Wen, est envoyé à la rencontre de l’animal. Déjà, le fauve approche…

Une histoire où le roi se voit obliger de sacrifier son fils Wen pour sauver son peuple. La tigresse, au lieu de dévorer l’enfant, va l’adopter comme son propre petit. L’enfant grandit dans la forêt, loin des siens. Mais la reine est inconsolable et le roi finit par envoyer son armée chercher l’enfant. La tigresse est prise au piège mais Wen demande sa grâce. Il promet de revenir la voir souvent, ce qu’il fait. Lorsque Wen devient roi, il confie alors son fils à la tigresse pour qu’elle lui apprenne ce qu’elle lui a appris : « C’est mon fils. Garde-le avec toi, le temps de lui apprendre tout ce que doit savoir un tigre. Alors il pourra devenir un prince. »

Cet album est juste sublime… les illustrations sont magnifiques, on est totalement pris dans l’ambiance de l’histoire, captivé. Un de mes albums coups de coeur, que j’avais acheté il y a un moment en grand format pour la beauté des illustrations.

 


lianLian, Chen Jiang Hong

Résumé : Monsieur Lo est un pêcheur solitaire. Sa jonque est sa maison. Il est triste, cette année le poisson est rare. Un jour, pour le remercier de lui avoir fait traverser le lac, une vieille vieille femme lui offre quelques graines de lotus. Ces graines sont particulières, elles viennent de la gueule d’un dragon. Monsieur Lo les plante, et voilà qu’un champ de lotus pousse en l’espace d’une nuit. Entre les pétales d’une fleur apparaît une petite fille. C’est Lian. Elle aussi est particulière. Elle a des dons précieux. Et à cause de ces dons, elle est en danger.

Du même auteur que Le prince tigre, on retrouve le même genre d’illustrations séquentielles. Toute l’histoire peut être racontée en partant des images qui, pour ne rien gâcher, sont sublimes.

Lian a le pouvoir de transformer en or tout ce qu’elle touche avec son lotus magique. Elle offre ainsi à Monsieur Lo de quoi le rendre riche : un beau bateau, de beaux vêtements, beaucoup de poissons que le pêcheur offre aux villageois…
Mais encore une fois la cupidité du seigneur (ici le préfet) met à mal le destin des héros. Comme toujours, le méchant se trouve punit de son attrait pour l’or et les richesses, de la pire manière qui soit : il perd sa fille qui, encore plus cupide que lui, a été transformée en statue d’or en voulant s’emparer du lotus de Lian.
Le lotus perd tout pouvoir magique, et Lian devient une petite fille ordinaire. Mais Monsieur Lo n’a pas tout perdu : il a gagné une fille, avec qui il partagera, dans la simplicité, le reste de ses jours.

Très belle histoire avec une jolie morale.

 


le-cheval-magique-de-han-ganLe cheval magique de Han Gan, Chen Jiang Hong

Résumé : Quand il était petit, Han Gan adorait dessiner. Il aimait surtout dessiner des chevaux, et toujours il voulait qu’ils aient l’air le plus vivant possible. En grandissant, Han Gan devint un très grand peintre, même l’Empereur connaissait son talent. Mais bientôt, on raconta sur lui des choses étranges. On murmurait que ses chevaux étaient plus vrais que nature, et même que son pinceau magique pouvait leur donner la vie.

Toujours le même auteur… décidément j’adore !

Celui-ci je l’ai déniché par hasard dans un vide-grenier cet été. Il est très beau.
L’histoire est inspirée d’une histoire vraie, Han Gan était un peintre de chevaux très reconnu. Les illustrations de l’album ont été réalisées selon la même technique que le peintre. On trouve à la fin du livre une photo d’une de ses peintures de chevaux, on peut ensuite facilement développer cela en histoire de l’art avec d’autres images.

Mes élèves ont adoré cette histoire, pourtant pas si facile d’accès (comparée à Le pinceau magique, qui est basé sur la même idée de dessins qui prennent vie). Nous avons mené un travail sur le lexique très riche de cet album, ainsi que sur l’implicite. Belle découverte et illustrations sublimes !

 


le-pinceau-magiqueLe pinceau magique, Didier Dufresne

Résumé : Petit berger chinois, Wang Li aime dessiner et rêve d’apprendre la peinture. Un matin,il se réveille avec un pinceau à la main. Le pinceau est magique, et tout ce que peint Wang Li devient réalité. Alors,ses amis paysans viennent passer commande. Mais l’empereur de Chine entend parler de lui et le fait enlever avec son pinceau.

On peut aborder grâce à cet album les thèmes du partage et du don en opposition à la cupidité et l’avarice.
Grâce à son pinceau magique Wang Li débarasse le peuple de l’empereur tyrannique.
Un joli album écrit à partir d’un conte chinois.

 


le-petit-empereur-de-chineLe petit empereur de Chine, Michel Amelin

Résumé : Dans la cité interdite, le petit empereur de Chine s’ennuie. Un jour, il apprend qu’il est le seul à pouvoir vaincre le terrible Dragon aux Yeux Verts. Alors, quand une petite fille lui demande de l’aide, le petit empereur n’hésite pas une seconde : Il part pourchasser le dragon !

C’est donc l’histoire du petit empereur de Chine, qui s’ennuie ne connait du monde extérieur que ce que lui en ont dit ses ministres. Il rêve d’aventures et quand une petite fille vient lui demander de l’aide pour combattre le dragon il saute sur l’occasion car il le sait : pour dompter le dragon, il suffit d’écrire « empereur de Chine » sur son front. En chemin, rempli de bonté il distribue tout ce qu’il a à ses sujets (ses vêtements, sa tresse, son chien). Arrivé au village de la petite fille, tous les habitant ont en effet été faits prisonniers par le dragon. Le petit empereur donne son identité mais le dragon ne le croit pas puisqu’il ne ressemble pas à l’empereur. Une fois le dragon endormi, le petit empereur écrit les mots magiques sur son front ; le dragon devient le serviteur de l’empereur.

Une histoire sympa, bien écrite jusqu’à l’arrivée de l’empereur dans la grotte du dragon. Cependant je trouve la suite un peu trop gentillette : le dragon s’endort, l’empereur écrit sur son front et hop ! tout va bien dans le meilleur des mondes.

 


dinroaDin’Roa la vaillante, Jean-Louis Le Craver

Résumé : Autrefois, il y a très longtemps, vivait en Chine une petite fille bien dégourdie qui avait pour nom Din’Roa.

Il s’agit de la version chinoise de notre Petit Chaperon Rouge.
La maman de Din’Roa la laisse seule avec son petit frère, en leur recommandant d’aller trouver leur grand-mère. Lorsqu’ils arrivent devant chez elle, elle est absente. Din’Roa décide donc de rentrer et de s’occuper seule de son petit frère. Dans la soirée, grand-mère frappe à la porte. Elle a une grosse voix mais prétend être enrouée. Avant de rentrer elle prétexte avoir mal aux yeux pour que les enfants éteignent la lumière. Din’Roa la guide en la prenant par la main et s’aperçoit que grand-mère a une grosse patte velue… mais elle joue le jeu, ne disant rien. Elle met en sécurité son petit frère, puis attire grand-mère (qui est en réalité un ours) à l’extérieur pour lui jouer de mauvais tours. La petite fille réussit à tuer l’ours, et sera par la suite appelée Din’Roa la vaillante.

Un album bien illustré, à l’encre de Chine dans des tons noirs, blancs et orange. Il fait partie de la collection Facettes CE1, ce qui permet d’avoir un joli format pour un petit prix. Une histoire à utiliser également dans le cadre d’un projet sur les contes classiques et leurs différentes versions à travers le monde.

 


les-trois-grains-de-rizLes trois grains de riz, Agnès Bertron-Martin

Résumé : Petite Soeur Li doit aller au marché pour vendre des précieux grains de riz. En chemin elle croise trois animaux qui lui demandent un peu de riz. Pleine de bonté, elle leur en offre. Mais elle croise aussi un terrible dragon, bien décidé à s’emparer de tout son riz… Qui va pouvoir lui venir en aide ?

Une très jolie histoire dans laquelle la bonté de la petite fille va lui permettre de s’en sortir. En effet, les animaux à qui elle a offert un peu de riz vont lui venir en aide, avec une petite dose de magie. Les illustrations sont bien réalisées et très vives.

Concernant la lecture de cet album, je l’ai donné à lire pendant les vacances de Pâques. Presque tous les sons ont été vus en CP donc ça ne pose pas de problème. L’exploitation se fera sur 2 semaines à la rentrée. Le découpage du texte est donc plus large (je ne fais pas rencontre par rencontre, mais je traite plusieurs évènements en même temps pour travailler la comparaison). De même, les fiches CP ne sont pas aussi simples qu’en début d’année, je demande des phrases réponses, etc. Le fichier CP peut donc convenir à une étude au CE1 en tout début d’année.

Les fichiers sont composés de 5 fiches. J’ai la chance de pouvoir travailler sur le vrai support avec un exemplaire par élève.
Je vous livre donc rapidement le découpage choisi :
Fiche 1 : Introduction (première double page)
Fiche 2 : Rencontres avec les trois animaux
Fiche 3 : Rencontre avec le dragon
Fiche 4 : L’aide apportée par le canard et le panda
Fiche 5 : Fin de l’histoire avec l’aide apportée par le singe

En production d’écrit, la logique veut que le choix se porte sur l’écriture d’un nouvel épisode où Petite Soeur Li rencontrerait un nouvel animal (à la manière de ce que j’avais fait pour Gruffalo). La structure répétitive du récit s’y prête parfaitement.
La version CP est un texte à trou à compléter. La version CE1 porte sur une étude de la structure et le nouvel épisode à récrire totalement sur son cahier ou une feuille lorsque le portrait du nouvel animal est défini…

les trois grains de riz les trois grains de riz les trois grains de riz
Personnages Couverture Fichier CP

Escale en Asie

Escale en Asie

Escale en Asie

Fichier CE1 Rédaction CP Rédaction CE1

 

 

pourquoi les pandas sont-ils noirs et blancsPourquoi les pandas sont-ils noirs et blancs ?, Karine Tournade

Ce livre raconte de manière très simple la légende chinoise selon laquelle les pandas, entièrement blancs au départ, eurent des taches noires suite à un évènement qui les rendit si tristes qu’ils pleurèrent en se frottant les yeux de leurs pattes sales.

Niveau petits lecteurs, parfait pour le CP, et à ce prix-là, pourquoi s’en priver (il est édité aux éditions Lire c’est partir). Merci à Jocat qui m’a conseillé cette lecture et en a fait une exploitation sur son blog.

Escale en Asie Escale en Asie Escale en Asie
Couverture Fichier CP Fichier CE1

 

le-secret-dun-prenomLe secret d’un prénom, Lisa Bresner

Résumé : Fleur de Courgette, c’est ridicule ! Pas question d’accepter pareil prénom ! Pour calmer sa petite-fille, son grand-père lui offre un cadeau insolite : l’histoire de Dragon de Nuit. On y rencontre Lune d’Automne, Joli Rêve, Parfum du Vent, Pure Etoile ou Joie des Bois. Fleur de Courgette trouvera peut-être le prénom de ses rêves et le jeune lecteur s’initiera à la tradition des prénoms chinois et aux subtilités de leur calligraphie.

Je l’ai acheté en petit format et il faut de bonnes lunettes pour le lire car c’est écrit petit ! Il existe en grand format cependant.
Il y a pas mal de texte, je dirais pour des CE2 plutôt si on veut le faire lire par les élèves, mais je voulais vous le présenter quand même.
L’histoire est originale et ce qui est amusant c’est qu’à chaque fois qu’un prénom est cité, il est traduit en calligraphie chinoise. Puis il n’est par la suite écrit qu’avec ces signes, ce qui oblige à observer attentivement et mémoriser les signes chinois.

 

Les albums : autres pays d’Asie

lenfant-du-toit-du-mondeL’enfant du toit du monde, Françoise Guillaumond

Résumé : Atchouk habite sur le toit du monde. Après les mois d’école, il raccompagne son amie Tara chez elle, en bas dans la grande vallée. Un voyage parsemé d’embûches qui permet de découvrir une autre culture.

Ce livre fait partie de la collection Que d’histoires CP.
Je n’ai pas le guide pédagogique qui va avec mais ça ne m’empêchera pas de l’exploiter autrement car je l’aime beaucoup.

Voilà pour une petite escale dans l’Himalaya…

 


urashimaUrashima, Margaret Mayo

Résumé : Urashima, pêcheur japonais, fait une étrange rencontre qui l’entraîne dans un royaume merveilleux. Ce conte, très ancien, est connu dans le monde entier sous des versions parfois très différentes. Voici l’une d’entre elles.

Ca, ce sera pour notre éventuelle escale au Japon !

C’est un très joli conte, tout en poésie. Entrainé par une tortue qui se trouve être la fille du Roi Dragon sous la mer, Urashima se retrouve dans le Royaume sous la mer, au pays de la jeunesse sans fin. Emerveillé par ce royaume, ainsi que par la grande beauté de la princesse, le petit pêcheur l’épouse et reste trois jours sous l’eau, avant de se rappeler que ses parents l’attendent.
Avant de partir, la princesse lui confie 3 coffrets qu’il ne doit absolument pas ouvrir.
De retour sur terre, Urashima ne reconnait plus grand chose et ne retrouve pas ses parents. Un vieillard lui apprend qu’il y a 300 ans, un couple est mort de chagrin lorsque leur fils Urashima n’est pas revenu de la pêche.
Urashima comprend qu’il s’agit de lui, et que dans le Royaume sous la mer 3 jours équivalent à 300 années sur la terre. Sa curiosité étant plus forte que sa promesse à la princesse des mers, il finit par ouvrir les coffrets. La fumée qui s’échappe du premier le rend vieux, le second renferme un miroir dans lequel il voit son nouveau reflet, et du troisième s’échappe une plume de grue et il se transforme en cet oiseau. La princesse comprend alors que plus jamais son prince ne reviendra.

Un conte qui ne se finit pas en « tout est bien, tout va bien », mais ça ne fait pas de mal. Le texte est bien écrit, les illustrations délicates ne sont pas très nombreuses, ce qui permet au lecteur de s’imaginer les paysages grâce au récit qui en est fait. Tout est poésie… Très jolie histoire.

 


le-riz-de-lyLe riz de Ly, Sophie Cottin

Ce n’est pas un album comme les autres puisqu’il ne s’agit pas d’une histoire mais véritablement d’un itinéraire gastronomique à travers le Viêt Nam, tout en recettes (réalisables !) et anecdotes du pays. Un joli album très coloré, parfait pour initier un projet d’écriture sur les recettes de cuisine.

 

 

Les documentaires

Merci à Gaëlle qui enseigne en Chine et m’a généreusement envoyé les 3 livres que je vous présente ici…

mes-images-de-chineMes images de Chine, He Zhihong

« Bienvenue dans mon pays, la Chine ! Viens avec moi, je te présenterai ma famille, ma résidence et mon école. Je t’emmènerai au parc floral, dans mon restaurant préféré, et t’expliquerai comment on fête le nouvel an chinois !« 
Shuai Shuai vit à Shenzhen, une mégalopole du sud de la Chine. Il est fils unique. Comme ses parents travaillent beaucoup, sa grand-mère, Laolao, qui vit avec eux, s’occupe de lui. Shuai Shuai nous raconte comment se déroule sa journée à l’école, en quoi consistent ses visites chez le médecin traditionnel et ce qu’il fait lors de ses vacances. Il nous explique aussi le fonctionnement de l’écriture chinoise, la cérémonie du thé ainsi que les différentes fêtes qui ponctuent l’année telles que le nouvel an pour lequel il y a énormément de préparations.
Comme les précédents titres de la collection (sur le Brésil, le Japon, le Sénégal et New-York), Mes images de Chine raconte de multiples anecdotes sur le quotidien d’un enfant d’aujourd’hui.

 


interdit-aux-parents-chineChine : pour en savoir plus que les grands, Scott Forbes

Résumé : Quel empereur s’est fait construire un magnifique palais sous terre ? Comment peut-on attraper des poissons avec un oiseau ? Dans quelle piscine se baigner avec 10 000 chinois ? Quels sont les maîtres incontestés du kung-fu ?

Le Lonely Planet adapté aux enfants.

 


Voir aussi : Mes supports en DDM sur la Chine.

Lutin Bazar
Lutin Bazar

De son prénom Lutin (si si c'est possible !) cette jeune professeur des écoles passe ses nuits à créer des contenus pour le plaisir, le fun, le partage bref elle kiffe la life quoi !

Laisser un commentaire