Les clés du comportement

Lutin Bazar

clés du comportementLorsque j’avais des CE1/CE2, j’avais mis en place les clés du comportement.

J’ai trouvé l’idée sur le très bon blog de Marevann mais j’ai simplifié le fonctionnement.

 

Comment ça fonctionne ?

Pour pouvoir ouvrir la porte de la réussite, il faut cinq clés : la clé de l’écoute, la clé du respect, la clé du travail, la clé du soin, la clé du temps et de l’espace. Pour gagner une clé, elle doit être verte. Lorsque toutes les clés sont vertes, la porte de la réussite est ouverte !

En cas de faute, l’élève est averti que son comportement est gênant pour son travail ou pour la classe par une croix. Au bout d’un certains nombre de croix, la clé change de couleur (par exemple, au bout de 3 croix, la clé passe du vert au orange).

Une faute grave peut entrainer la perte immédiate d’une clé (changement direct de couleur).

Si l’élève fait suffisamment d’efforts, des croix peuvent être retirées et la clé peut ainsi être regagnée.

Lisez-moi ! Il ne s’agit pas d’interdire l’erreur, qui au contraire, est synonyme d’apprentissage. Il s’agit bien ici de sanctionner les fautes qui nuisent au bon déroulement de la vie en société. Il me semble important de bien insister sur ce point. Et il me semble tout aussi important que les élèves fassent la différence entre une erreur et une faute, cela nécessite une vraie discussion en classe !
Il va de soi que ce système n’est pas conçu pour sanctionner directement chaque comportement jugé inadapté, et que la sanction ne pourra intervenir qu’après plusieurs avertissements. Cela implique donc que l’enseignant doit permettre à l’élève de comprendre ce qui ne va pas dans son comportement, rappeler les règles ; et surtout, ce qui me semble incontournable : expliquer à l’élève ce qu’il attend de lui et comment s’améliorer.
De même, ce système de gestion du comportement ne doit être utilisé que si l’enseignant est bien au clair avec ce qu’il attend. Laisser la possibilité à l’élève de corriger son comportement et de réparer ses fautes est essentielle. Il ne s’agit en aucun cas de sanctionner un élève pour la qualité de son travail. Ainsi, on pourra imaginer sanctionner un élève qui dérange ses camarades volontairement en faisant le pitre au lieu de travailler, mais en aucun cas on ne pourra sanctionner un élève qui se trouve en difficulté devant un exercice !
En fonctionnant de cette manière, avec un regard bienveillant, les clés changeront rarement de couleur.

 

Les documents nécessaires :

Les clés du comportement

Fonctionnement des clés

Ce document explicatif peut être distribué aux parents en début d’année.

 


Chaque semaine, j’affiche un nouveau tableau. J’indique le nom de chaque élève en haut des colonnes.
Lorsqu’un élève fait quelque chose en contradiction avec les règles de la classe je mets une croix dans la clé correspondante. Au début, je prévenais lorsque je mettais une croix mais je n’affichais pas mon tableau de suivi dans la classe. Je voulais éviter les calculs du genre « il me reste 2 croix avant de changer de couleur, je peux encore faire des bêtises » ou encore éviter les comparaisons entre élèves. Cependant, mes élèves m’ont à plusieurs reprises demandé de l’afficher. J’avoue que l’impact est bénéfique, ils apprennent à se gérer, prennent conscience de leur comportement et deviennent plus responsables.

Les clés du comportement Tableau de suivi

Ce tableau est modifiable pour adapter le nombre de colonnes à votre effectif de classe.


En fin de semaine, je colorie chaque clé de la couleur obtenue selon le nombre de croix et j’applique la sanction correspondante. Le lundi suivant, on repart à zéro pour le nombre de croix mais les sanctions du vendredi précédent sont appliquées pour la semaine. Une nouvelle fiche est donnée à chaque période.

Les clés du comportement

Fiche de suivi

La fiche de comportement individuelle est collée dans le cahier de liaison et à faire signer toutes les semaines par les parents. Vous trouverez dans le document plusieurs versions selon la durée des périodes scolaires.


Dans la classe sont bien entendues affichées les règles de vie. Elles sont classées en 2 colonnes : mes droits / mes devoirs.
Sur la seconde page, un tableau récapitule les clés et les sanctions prévues. L’élève sait donc ce qu’on attend de lui.

Les clés du comportement Affiche des règles de vie

A imprimer en A3

Chaque élève appose sa signature en bas de l’affiche.

Si cet affichage vous parait trop complexe, je vous en propose un autre ici, plus « light ».


Enfin, voici un modèle de fiche de réflexion.

Les clés du comportement

 

Fiche de réflexion

(Sources : toutenclic et pedagonet)

Lutin Bazar
Lutin Bazar

14 Commentaires

  1. Bonjour Lutin,

    J’utilise tes clefs du comportement depuis l’an dernier, et je t’en remercie.
    Avec la nouvelle organisation, en zone B j’arrive à 11 semaines en période 5.
    Dans les fiches de suivi je ne trouve que les clefs jusqu’à 10 semaines consécutives.
    Aurais tu la possibilité de créer une fiche de suivi avec 11 semaines ?
    Je ne serai pas la seule à en avoir l’utilité je pense !
    Merci beaucoup.
    Bonne reprise,

    Anaïs

  2. les 2 instits de mon enfant utilisent cette fiche de réflexion ,je trouve ça géniale.Je pense meme que ça peut fonctionner dans les deux sens. Parce qu’un enfant ne doit pas qu’avoir un comportement exemplaire en classe ,si on fait bloc ensemble sur la discipline je pense que nos enfants avanceront dans la vie .

  3. Bonjour,
    ayant une classe de CE1/CE2 pour la 1ère fois et étant jeune enseignante, je te remercie pour ton travail qui va beaucoup m’aider et sur lequel je vais pouvoir m’appuyer. Jevoulais savoir s’il était possible d’avoir les documents en version modifiable afin de pouvoir modifier les sanctions.
    Encore merci beaucoup pour tout le travail fourni et que tu partages.
    Bonnes vacances
    Noella

  4. Bonjour Lutin,
    Je ne peux que te remercier à mon tour pour ce super boulot.
    Je me lance à mon tour, dans cette organisation.
    Je souhaiterais aussi modifier certains règles et sanctions (je n’ai pas d’ordi ds ma classe par ex).
    Est il possible d’avoir des docs modifiables?
    Merci en tout cas, et bonne rentrée!

  5. Bonjour,
    j’ai découvert cet outil lors de la dernière rentrée scolaire de mon fils en CP puisque l’enseignante l’utilise dans sa classe. Contrairement a beaucoup d’entre vous nous sommes de nombreux parents à le trouver peu ou pas adapté à différents niveau.
    Sans vous mentir au début de l’année scolaire quand j’ai découvert la note explicative j’ai failli ne pas la signer et surtout ajouter quelques questionnements. Comme par exemple copier des lignes (enfin les règles de vie): il me semble qu’un texte inscrit le fait que le fait de faire des lignes est interdit au jour d’aujourd’hui. Enfin bref… j’ai comme la plupart des parents signé ce papier sans poser mes questions par manque de temps et pour ne pas être le parent chieur qui refuse le cadre scolaire. Quelques semaines, plus tard voila que mon fils prend sa première clé rouge, il est privé d’une partie de la récréation enfin pour ne pas dire la quasi totalité. Bref en rentrant je découvre la clé et là comme beaucoup de parents c’est la crise car celui-ci a un rouge mais l’enfant n’arrive pas a expliqué pourquoi. Alors je prends le cahier de correspondance fait un mot a l’enseignante lui demandant quelques explications et la une semaine plus tard celle-ci daigne enfin me répondre en me disant que mon fils a eu un rouge car il joue avec son matériel (c’est une blague …. j’ai grondé mon fils parce qu’il jouait avec son matériel….) vous ne croyais pas qu’il manque un truc à vos clés comme des explication en face des clés!!!!!!!!!!)
    Enfin bref, l’année ce poursuit, les clés s’accumulent dans un non sens complet.Elles sont variable avec avec l’humeur de l’enseignante: si celle-ci est mal luné la classe à ORANGE OU ROUGE et si celle-ci est de bonne humeur c’est mieux. QU’en est-il lorsque l’enfant est pris en grippe (pour différentes raisons….)
    Cet outils peut devenir « tiranique » lors qu’aucun encouragement n’est fait au fil des semaines celui-ci décourage l’enfant petit a petit de l’envie de faire mieux puisque quoi qu’il face il est dans le orange ou le rouge….ATTENTION AUX DÉVIANCES de l’outil
    Pour ma part j’ai arrêté de signer ses torchons qui ne reflète que l’humeur de l’enseignante. Certes mon fils n’est pas un ange mais ce n’est pas un diable non plus.
    Vous devriez repenser cet outil et vous y pencher sérieusement avec des parents

    • Bonsoir

      Avant de rentrer dans le détail de votre message, je m’arrête sur le fait que vous parlez d’un élève de CP. Ce système n’est pas conçu pour des élèves si jeunes, à peine sortis de la maternelle (comme indiqué dans l’article, il est destiné à des élèves plus grands, pas avant le CE1).

      J’ignore si l’enseignante de votre enfant utilise tel quel mes documents ou si elle y a apporté des modifications. Quoiqu’il en soit, je ne suis pas responsable de l’utilisation qu’elle en fait dans sa classe.

      Dans l’hypothèse où ce que vous dites est la réalité, il me semble évident que l’utilisation qui est faite de ces clés dans la classe de votre enfant n’est pas correcte. Je dis « dans l’hypothèse » car vous reprochez à cette enseignante de mal juger votre enfant, ce qui est peut-être vrai… mais cela ne vous empêche pas de la juger à votre tour. Il me semble que c’est avec elle qu’il faudrait en parler, pas avec moi. Ce « torchon » dont vous parlez, n’est qu’un papier. C’est l’utilisation que l’on en fait qui importe.

      J’ai beau relire les règles édictées en face de chaque clé, je n’en vois aucune qui pourrait faire bondir un parent… rien que des règles de vie simples permettant une vie en collectivité sereine.
      Mais si l’une de ses règles vous gêne, peut-être pourriez-vous être plus précis ?

      L’établissement de règle de vie est une nécessité à l’école (et à la maison), je pense que vous n’êtes pas en opposition avec cette évidence. Les enfants ont besoin d’un cadre, et ce cadre posé dès le début d’année se doit d’être précis et stable sur la durée. Ce cadre ne peut être le même qu’à la maison, pour la simple raison qu’à l’école, le but est de vivre ensemble, dans le respect de soi-même mais aussi dans le respect des autres. Et ces « autres » sont généralement entre 25 et 30… une trentaine d’individus aux personnalités différentes, aux vécus différents, aux besoins différents et aux environnement familiaux différents. Une trentaine d’individus qui ont le droit de vivre sereinement leur scolarité, dans un environnement scolaire cadré et bienveillant.

      Impossible, à ce titre, de satisfaire tous les parents dans leurs principes éducatifs. J’entends donc votre opposition et la respecte. Toutefois, comme nous (enseignants) ne nous permettons pas d’intervenir dans la manière que les parents ont d’élever leurs enfants à la maison , nous aspirons à pouvoir gérer librement les espaces pédagogiques que sont nos classes. Nous sommes là pour prendre en compte les individus au sein d’un groupe (et j’insiste sur ce mot). Et permettez-moi de me risquer à vous dire que gérer un groupe de 30 élèves n’a rien d’évident… et rien de comparable avec la gestion de ses propres enfants à la maison.

      Ceci était un point sur les règles et le cadre établis par ces clés du comportement.

      Concernant les sanctions, je me dois de vous donner raison sur la copie. Cela figure en effet dans le code de l’éducation et je dois confesser qu’au moment de la mise au point de ce document (en 2010), j’étais encore jeune enseignante, et que je n’étais même pas au courant de l’existence de ce code.
      Au-delà de la loi, faire copier n’a jamais servi à grand chose et n’est pas pédagogiquement intéressant. Ce n’est d’ailleurs pas une sanction que je pratique et les rares fois où j’ai eu l’occasion de le faire, il y a plusieurs années, ma conclusion fut celle que je viens d’énoncer.
      Grâce à votre intervention je vais pouvoir mettre à jour mon document. Je vous en remercie donc.
      C’est un argument que vous pouvez faire valoir auprès de l’enseignante de votre enfant, c’est votre droit et nul n’est censé ignorer la loi. Toutefois, attention du côté de l’élève et des parents, il y a également des articles concernant le travail personnel, la tenue à l’école, etc. Les droits et les devoirs sont partagés, heureusement.

      Si un enfant est sanctionné d’une clé orange, dans l’hypothèse où l’enseignant utilise ce système avec bienveillance, c’est qu’il :
      – lui a expliqué en quoi « jouer avec son matériel » pouvait être gênant (fait du bruit, se met en danger, dégrade son matériel, attire l’attention de ses camarades qui ont le droit de travailler dans le calme…).
      – lui a aussi expliqué quel comportement il attend de lui.
      – l’a également prévenu à plusieurs reprises avant de le sanctionner.
      Les parents ne sont pas en classe pour vérifier cela… c’est donc une question de confiance qui est en jeu.
      L’enseignant se doit également de se poser des questions : L’élève cherche-t-il à attirer son attention ? A-t-il une attitude laissant entrevoir un manque de respect ? A-t-il le besoin de manipuler des objets pour apprendre ?… A un comportement ne correspond pas une seule et unique cause.
      Enfin, en cas de sanction, celle-ci doit être adaptée aux faits reprochés à l’élève, et être comprise par lui. Elle doit être suivie d’une discussion afin de s’assurer que l’élève a pris conscience de ce qui lui est reproché.

      Si vous pensez que ceci n’est pas fait dans le cas particulier de votre enfant, il faut en discuter avec son enseignante. Ne perdez toutefois jamais de vue que tant que vous n’aurez pas obtenu de RDV, vous n’avez « qu’un son de cloche » et qu’il est maladroit de ne se fier qu’à ce que vous dit votre enfant. Cela fonctionne dans le sens inverse : il est primordial d’écouter ce que l’enfant a à dire.

      En conclusion, je vous encourage vivement à prendre RDV avec l’enseignante de votre enfant afin de lui exprimer votre mécontentement. Elle est mieux placée que moi pour vous expliquer pourquoi elle n’encourage jamais votre enfant, et distribue les clés oranges ou rouges au petit bonheur la chance (je synthétise votre pensée, mais je ne vois toujours pas ce qui vous permet de l’affirmer…).

      Il existe certainement des enseignants qui oublient le terme « bienveillance »… mais il existe aussi beaucoup d’enseignants qui donnent tout ce qu’ils ont pour leurs élèves, font tout ce qu’ils peuvent pour maintenir une ambiance de travail dans leur classe… et oui, sont épuisés de répéter 36 fois par jour à un élève de cesser de machouiller sa paire de ciseaux, ou à un autre de cesser de parler dans lever le doigt ! Parce que si les parents de ces élèves, certes pas méchants, peuvent s’insurger contre une autorité « tyrannique » (pour reprendre vos mots), il y a aussi d’autres parents qui s’insurgent que leur enfant – qui s’applique à respecter les règles de vie – n’obtienne pas assez d’attention de la part de l’enseignant… attention qui est monopolisée par des comportements, certes pas « graves », mais chronophages.
      Parce que le temps perdu à répéter 36 fois la même chose à un élève, c’est 36 occasions perdues de prononcer un encouragement à l’intention des autres.

      Gardez en mémoire que l’enseignante dont vous parlez n’est pas l’enseignante « de votre fils » mais celle d’un groupe de 30 élèves, dont votre enfant n’est pas le centre, mais l’un des membres. Et que ces règles sont là pour que votre enfant trouve sa place dans ce groupe : une place juste. Pas la première, ni la dernière. Une place au même niveau que les 29 autres.

      Cordialement

  6. Bonjour
    Tout d’abord merci pour le partage…
    Je vais tester cette année les clés en CE2…en modifiant tes docs mais en gardant la trame
    Merci encore et bonne continuation (de vacances?)

  7. Encore merci pour ce partage. Enseignante depuis fort longtemps en CP, je passe cette année dans une classe de CM2 et les clés du comportement me semblent plus adaptées que les macarons que j’ai pratiqués pendant tant d’années. Cette fiche de réflexion est très intéressante et synthétise très bien tout ce que je cherche à faire exprimer aux élèves les plus en difficulté sur la gestion de leur attitude. Encore merci et bonne année scolaire à toi.

Laisser un commentaire