Autour des couleurs

Lutin Bazar

Au programme de cette année 2015/2016 : les couleurs ! Petit récap’ des ouvrages que j’exploite sur ce thème parallèlement au travail mené en arts sur l’artiste Hundertwasser.

 

m-mme-leurs-enfantsM. Mme et leurs enfants, Mélissa Pigois

Résumé : Monsieur Carré Rouge et madame Rond Blanc ont deux enfants : ils ont la forme d’un rond rose et d’un carré rose plus petits… Sur 16 doubles pages, l’histoire se répète sur le principe des mélanges de couleurs et de formes (monsieur et madame en page de gauche / leurs enfants en page de droite). Cet album très original propose ainsi la découverte ou la redécouverte des formes, des couleurs, de leurs mélanges. Il se caractérise aussi par son humour, un graphisme très original et très bonhomme. Mais il va au-delà : en constituant une définition visuelle du caractère aléatoire des diversités, il apprend aux petits la tolérance et l’acceptation de la différence. Ex. Monsieur Hexagone Orange et madame Carré Gris ont adopté trois enfants. / Ils sont tous très différents. » (carré mauve, rond bleu et triangle jaune.)

J’ai découvert ce livre par hasard, sur un salon du livre jeunesse. Un gros coup de coeur !!!
Sur chaque double page sont présentés un « couple » de M./Mme géométriques et colorés, ainsi que leurs enfants (fruits des mélanges). Super pour travailler les mélanges de couleurs et les formes géométriques simples donc !

Edit 08/11/2016 En rupture pendant des mois, il est enfin de nouveau dispo à la vente en format album et poche.

 


le-petit-voleur-de-couleursLe petit voleur de couleurs, Gabriel Alborozo

Résumé : Zoupie vit dans un monde bien terne : pas d’herbe verte, pas de ciel bleu, pas de soleil jaune ni de fleurs rouges. Du haut de sa montagne, il observe la Terre éclatante de couleurs. Un beau jour, il décide de s’y rendre pour y vivre heureux. Mais et ses amis ? Il prend alors une décision incroyable…

Une jolie histoire pour parler des couleurs, mais aussi de la convoitise, de l’égoïsme, du partage et de l’amitié !
Zoupie découvre toutes les couleurs sur la Terre… pensant à ses amis restés sur sa planète, il décide de voler les couleurs et de les rapporter chez lui. Il dérobe ainsi toutes les couleurs et les met dans sa valise. Au moment de repartir, il croise la route d’un petit garçon qui tient à la main un ballon orange, la seule couleur que Zoupie n’a pas encore prise. Il s’en empare aussi et s’envole dans son vaisseau spatial… mais voyant la tristesse du garçon, il regrette et fait demi-tour pour rendre au Monde toutes ses couleurs. Il est si triste que le petit garçon lui offre son ballon. Zoupie rentre chez lui, et cette seule couleur suffit à rendre tous ses amis enfin heureux.

le petit voleur de couleurs

Couverture

 

couleursCouleurs, Hervé Tullet

Résumé : Un voyage magique dans le monde de la couleur et de la matière, qui donne envie de créer et de s’amuser !
« Prends avec tes doigts un peu de bleu, et caresse le jaune. Ça va donner quoi ? »
« Et si tu frottes ces deux couleurs, ça fera quoi ? »
Au fur et à mesure du livre, l’enfant est incité à utiliser ses doigts pour caresser, frotter, tapoter, secouer, mélanger les couleurs qui sont sur les pages. Il suffit de suivre les instructions… Quelle surprise ensuite de tourner la page et d’observer le résultat ! Ainsi se créent sous ses yeux et ses doigts le vert, le orange, le violet, les couleurs claires ou sombres, le gris…
C est beau et c est magique : ce sont les couleurs !

Si vous ne connaissez pas encore les albums d’Hervé Tullet, il faut y remédier (je pense notamment à Un livre, autre petit bijou de cet auteur).
Ses livres invitent les lecteurs à suivre des instructions et observer ensuite le résultat. Destinés à de très jeunes enfants certes, mais je peux assurer pour l’avoir tester, qu’avec des « grands petits » de CP/CE1, ça marche aussi !Cet album permet de « manipuler » les couleurs primaires pour obtenir les couleurs secondaires, de voir les effets du blanc et du noir sur les couleurs, de découvrir le gris. En gros, la base ^^

 


rebellion-chez-les-crayonsRébellion chez les crayons, Drew Daywalt

Résumé : Un jour, à l’école, Duncan voulut prendre ses crayons de cire et il trouva sur la boîte un paquet de lettres à son nom.
La révolte gronde chez les crayons de couleur, certains se plaignent de trop travailler, d’autres souffrent de se sentir délaissés, voire ignorés… Duncan est bien embêté !

A tour de rôle on lit les lettres de réclamation des crayons de Duncan. Le rouge se dit surmené, le violet en a assez de dépasser, le blanc se sent absent, le jaune et le orange se disputent pour être reconnus comme la vraie couleur du soleil, le rose revendique ne pas être une couleur de fille, etc. Chaque crayon y va de son petit mot jusqu’à ce que Duncan trouve une idée pour rendre ses crayons heureux.

Un album plein d’humour et de vérités si l’on regarde les trousses de nos élèves. Les illustrations sont super chouettes, et on peut aussi travailler sur les émotions des crayons à partir des expressions de leurs visages. L’album est de beau format (26 x 26 cm). Une jolie découverte !

 


pecheur-de-couleursPêcheur de couleurs, Eric Battut et Michel Piquemal

Résumé : Dandine est heureuse dans son pré, car l’herbe y est douce et sucrée… Mais quand elle voit passer le train, elle voudrait bien partir au loin.

Dandine fait appel à son ami Martin, l’oiseau qui pêche les couleurs.
« Tu sais Martin, mon herbe verte est bien jolie, mais je voudrais voir d’autres pays.
– En route donc, lui dit Martin, fais ta valise et je t’emmène. »
C’est le début d’un long voyage à travers divers paysages. Elle découvre le noir de la nuit, rêve de découvrir un pays blanc comme la Lune, bleu comme le ciel, jaune, rouge, multicolore… Et si après un tel voyage, le vert reste sa couleur préférée, elle fait promettre à son ami de revenir car « toutes ces couleurs si belles, lui il les porte sur ses ailes ».

Un duo d’auteurs de choc pour ce récit tout en poésie ! Difficile de vous faire gouter à la délicatesse de cette histoire en quelques mots sans en dévoiler tous les secrets. J’ai été un peu moins séduite par les illustrations, qui à mon gout n’apportent pas grand chose au texte qui se suffit en lui-même. Elles n’en demeurent pas moins jolies mais ne contiennent pas de détails apportant au sens du texte. Les dominantes de couleurs qu’elles mettent en avant permettent toutefois de suivre visuellement le voyage de Dandine. J’imaginerais bien faire illustrer le récit aux élèves…
Verdict : à lire, à relire… à déguster !

 


le-monde-de-leonLe monde de Léon, Bénédicte Carboneill et Valérie Weishar-Giuliani

Résumé : Léon est un adorable dragon qui se pose beaucoup de questions. Ses drôles d’amis l’aideront à trouver des réposnes, qui pourraient bien changer sa vie à tout jamais ! Un beau voyage au pays des couleurs…

Léon se pose des questions : Pourquoi est-il différent ? Pourquoi le trouve-t-on toujours à cache-cache ?
Il écrit à la fée Cerise qui lui fait découvrir les couleurs : elle est rouge, et lui est vert… Léon est stupéfait car les couleurs, il ne les connait pas, tout est noir, blanc et gris autour de lui ! La fée introduit le rouge dans les paysages, et par mégarde le rose en mettant du rouge sur du blanc. Intervient ensuite la fée Azur, puis la fée Jonquille. Avec l’aide de ces trois fées « primaires », Léon apprend les couleurs et les mélanges secondaires, pour rendre son monde plus joli. Une histoire qui a beaucoup plu à mes élèves, et qui permet d’aller un peu plus loin que les couleurs secondaires car on y découvre les nuances des couleurs (le bleu azur, ciel, marine… le jaune d’or, citron…). Les illustrations sont également très riches et mes élèves se sont régalés à chercher tous les petits détails.

 


petit-bleu-et-petit-jaunePetit-Bleu et Petit-Jaune, Léo Lionni

Résumé : Petit-Bleu vit à la maison avec Papa-Bleu et Maman-Bleu. Il a plein d’amis, mais son meilleur ami c’est Petit-Jaune. Petit-Jaune habite juste en face avec Papa-Jaune et Maman-Jaune. Petit-Bleu et Petit-Jaune sont tellement contents de se revoir aujourd’hui qu’ils s’embrassent et deviennent… tout vert ! Mais leurs parents vont-ils les reconnaître ?

Un grand classique sur le thème des couleurs et leurs mélanges bien entendu, mais qui permet aussi d’aborder les thèmes de l’amitié et de la différence.

 


le-loup-qui-voulait-changer-de-couleurLe loup qui voulait changer de couleur, Orianne Lallemand

Résumé : Ce matin, le loup est de très méchante humeur. Tout en noir, il ne se trouve pas beau du tout. C’est décidé, il va changer de couleur ! Mais ce n’est pas aussi facile qu’il le croit.

Le plus connu des albums de Loup puisque c’est le premier. Pour ceux qui ne le connaissent pas (c’est vrai, c’est possible ?!) : c’est l’histoire d’un loup qui ne se trouve pas beau du tout en noir. Il décide de changer de couleur : le lundi il essaye le vert, le mardi il tente le rouge… au fil de la semaine (oui on peut aussi utiliser cet album pour travailler les jours de la semaine !) il essaye différentes couleurs, jusqu’à se parer de plumes de paon pour être multicolore. Mais il n’est jamais satisfait… car finalement, le mieux c’est de rester soi-même !

Voir aussi : Jérémy, professeur des écoles en maternelle, a composé deux chansons sur cet album. A écouter ici et !


le magicien des couleursLe magicien des couleurs, Arnold Lebel

Résumé : « Dans la nuit des temps, il y a longtemps, les couleurs n’existaient pas. »
Ainsi commence ce conte moyenâgeux. En noir et blanc, le monde est un peu triste. Heureusement, grâce aux mixtures d’un sympathique magicien, les couleurs vont faire leur apparition. Envahissantes au début, harmonieuses à la fin… pour le plus grand plaisir des yeux ! Une façon amusante et futée d’apprendre aux jeunes peintres en herbe comment s’organisent les couleurs

C’est une histoire assez dense en texte mais à structure répétitive, donc abordable dès le CE1 en lecture suivie (je l’ai lu aussi avec mes CP). Le magicien découvre l’une après l’autre les 3 couleurs primaires en mélangeant et en malaxant « un peu de ceci et un rien de cela », lançant ainsi la mode du bleu, du jaune, du rouge… le monde devient coloré à chaque fois, mais monochrome, ce qui n’est pas sans conséquence sur le moral des gens. Alors il essaye encore et encore de faire d’autres couleurs mais rien n’y fait, jusqu’à ce que les marmites débordent… leurs contenus se mélangent et naissent ainsi les autres couleurs ! En comprenant qu’il faut utiliser un peu de toutes les couleurs en même temps, le monde devient enfin beau.
Une super histoire pour travailler sur les mélanges de couleurs mais aussi sur les émotions (le bleu de la tristesse, le rouge de la colère…). La structure répétitive encourage à imaginer la suite assez facilement. Le récit se situe au Moyen Age, ce qui le rend original. Les écureuils et les coccinelles bleus font toujours rire les enfants. Déjà un grand classique, à lire et à relire !

le magicien des couleurs

lemagiciendescouleurs 1 lemagiciendescouleurs 2
Couverture Bilan de lecture CP Bilan de lecture CE1
  Ajout du 12/01/16 Ajout du 12/01/16

 

la-guerre-des-couleursLa guerre des couleurs, Edith Schreiber-Wicke et Carola Holland

Résumé : Jadis‚ les corbeaux de toutes les couleurs vivaient en bonne intelligence. Puis la discorde éclata.

Au début de l’histoire, les corbeaux sont tous différents, arborant de belles couleurs vives. Mais un jour le bonhomme de neige pose la question fatale : « Moi j’aime le blanc. C’est la couleur qui sied le mieux à un vrai bonhomme de neige. Au fait, de quelle couleur sont les vrais corbeaux ? »
Il sème ainsi la discorde, chaque corbeau estimant porter la vraie couleur des corbeaux… ils se regroupent par couleurs et se font la guerre… jusqu’au jour où une pluie noir s’abat sur le monde les colorant tous en noir. Ils deviennent si semblables qu’ils ont du mal à se reconnaitre.

Je pensais qu’il s’agirait d’un album pour les petits, eh bien pas du tout. Il est à mon avis exploitable jusqu’en cycle 3 ! Une belle histoire sur la différence, la jalousie, la vanité… La langue y est merveilleusement maniée, le vocabulaire riche et les jeux de mots sont à la page.
J’ai apprécié l’ouverture à la fin… Tous les corbeaux deviennent noirs, sauf un qui était parti en vacances. Il est accueilli froidement par ses compères, qui ne semblent pas avoir compris la leçon. Et ça se termine ainsi : « Il s’accroupit sagement sur la palissade et se tint bien tranquille, en espérant qu’on finirait par l’oublier. Ce ne fut pas le cas, mais ça… c’est une autre histoire ! »
Et en effet il existe une suite à cet ouvrage, que je vous présente ci-dessous.

pas-assez-noirPas assez noir, Edith Schreiber-Wicke et Carola Holland

Fluo le corbeau est le seul à être coloré, tous ses compères sont noirs (voir La guerre des couleurs ci-dessus). Un jour, Romuald, le chef corbeau, lui demande de partir car il n’est pas assez noir. Voilà Fluo rejeté par ses pairs à cause de sa différence. Il parcourt le monde, cherchant un endroit où s’installer mais les épreuves s’enchainent : il est parfois franchement rejeté, parfois accueilli mais seulement provisoirement…

La langue est toujours aussi bien maniée, avec un brin de poésie. Certains passages portent à réflexion comme par exemple « La tête la première, il s’enfonce dans la brume comme dans du coton. Il ne peut pas se perdre : pour ailleurs, c’est toujours la bonne direction. »
Fluo finit par se réveiller au milieu de ses amis car ce n’était qu’un cauchemar. Mais pas si éloigné de la réalité comme nous le rappelle Romuald : « Il arrive tous les jours des histoires comme celles-là. Mais pas chez les corbeaux ! »
Un récit vraiment bien écrit qui induit de grandes discussions sur la différence, le racisme et la fraternité.

 


la-revolte-des-couleursLa révolte des couleurs, Sylvie Bahuchet

Résumé : Un jour, parce qu’ils ont du jaune en eux, cette couleur « dégoutante », Petit jaune, Petit vert et Petit orange sont envoyés au pays de là-bas d’où l’on ne revient jamais. Leur maitresse, madame Palette, est remplacée par madame Acétone. Les autres enfants-couleur décident alors de se révolter.

Cette pièce de théâtre est estampillée « à partir de 5 ans », mais je dirais que l’on ne peut savourer la finesse de ce livre qu’à partir de 8 ans. Je pensais découvrir une pièce légère pour jeunes enfants. Il s’agit en fait d’une pièce (amusante, certes) sur la guerre et la déportation des juifs. Au cours du premier acte, on découvre une maitresse bienveillante qui ouvre ses élèves à notre devise « Liberté, égalité, fraternité »… devise qu’elle doit peu à peu effacer alors que le NGP (Nouveau Gouvernement Permanent) s’installe. Certains enfants-couleur arborent alors des étoiles jaunes, puis disparaissent, déportés avec leurs familles… puis c’est au tour de la maitresse d’être emmenée au « pays de là-bas ». Dans le deuxième acte, la nouvelle maitresse dépourvue de compassion et de bienveillance, messagère du gouvernement en place, tente d’imposer ses règles dures et injustes. Mais les enfants-couleur se révoltent, n’oubliant pas les mots découverts avec madame Palette : Liberté, égalité, fraternité.

Un texte magnifique, drôle mais tragique, léger mais profond… une petite perle que je me félicite d’avoir commandée, un peu par hasard. Sans doute pas totalement exploitable avant le CE2, mais à découvrir absolument !

 


Voir aussi : Des idées pour travailler autour des couleurs en arts visuels.

 

Lutin Bazar
Lutin Bazar

5 Commentaires

  1. Bonjour Lutin Bazar,
    Première fois que je t’écris alors j’en profite: mille mercis pour toute l’aide que tu m’as apporté ces dernières années! Tu fais un travail remarquable et tu partages tout ça, merci! Peut-être un jour pourrais-je prendre le temps de partager en ligne aussi…. j’espère!
    En attendant, sur le thème des couleurs, voici quelques idées d’album à exploiter (peut-être déjà connues?):

    « Rébellion chez les crayons » de Drew Daywatt, diffusion l’école des loisirs.
    Un album délicieux pour, selon, introduire, illustrer le thème des couleurs, ou étudier la correspondance, ou imaginer une suite, bref, à exploiter sans fin (je dirais pour le cycle 2 et même cycle 3).

    Peinturlures: les ateliers d’Hervé Tullet – Mode d’emploi.
    Absolument génial, pour tous les âges, un vrai guide pratique pour organiser des ateliers artistiques et pour les enseignants, une mine d’or pour égayer les séances d’apprentissage (graphisme, décors, techniques, matériaux etc et surtout, manipulation, créativité, expression, joie!).

    La guerre des couleurs (Dlire de mars 2012, Bayard)
    Une super chouette pièce de théâtre (cycle 3 voire collège) qui dans le contexte actuel, a encore plus sa place!! A lire de toute façon!

    Voilà, c’est varié et pour tous les âges, j’espère que cette première petite contribution permettra à tout le monde d’enseigner avec joie!
    Bénédicte

  2. Merci pour tes conseils !
    Je vais commander « Rébellion chez les crayons » que je ne connais pas du tout.
    Je pense aussi commander « Peinturlures » car H. Tullet est un vrai coup de coeur pour moi !
    Quant au dernier je pense que tu parles de « La révolte des couleurs » que j’ai découvert cette semaine et en effet c’est à lire absolument, je m’apprêtais à en parler dans mon article !

  3. Merci mille fois pour vos partages de travail, et surtout ces beaux livres que vous nous présentez. Ce fourmillement d’idées manque un peu au quotidien dans les écoles, heureusement qu’il y a ce lien virtuel entre collègues qui enrichit chaque jour un peu plus notre vision du métier et notre envie de nourrir l’esprit des enfants.
    Passez de très belles fêtes de fin d’année !

  4. Merci Lutin bazar pour cet ajout sur le magicien des couleurs !

  5. Merci pour ces idées de livres, ça donne des idées/des envies pour les histoires du soir. On fouine donc la bibliothèque de la ville à la recherche de ces livres. Ma fille en classe de CE1 a travaillé ce thème avec le roman jeunesse « aspiracouleur » (un petit roman cadet milan poche) lors du premier trimestre. Bonne continuation et merci pour votre site qui est aussi une mine d’informations/ d’idées pour les parents.

Laisser un commentaire