Lire des albums en CP : progression des supports

Lutin Bazar

liredesalbumsUn nouvel article pour répondre à une question qui est revenue plusieurs fois.
Je vais tenter d’expliquer de manière claire et synthétique comment je procède, non pas pour faire des séances de littérature, mais comment lire des albums d’un point de vue « technique », c’est-à-dire en terme de progression des supports.
Je ne prétends pas donner de recettes miracles, je n’ai qu’un an d’ancienneté en CP, mais je me suis assez creusé la tête à ce sujet cette année, alors si ça peut donner des idées à certains, ça sera déjà pas mal !

Comme je l’ai déjà expliqué, j’étudie quelques albums en cours d’année. C’est pour moi primordial et j’ai choisi ma méthode de lecture (méthode syllabique Taoki) pour avoir la liberté de choisir les albums étudiés.
Si vous consultez mon emploi du temps, vous constaterez que tous les matins il y a une large plage intitulée « Phonologie » qui correspond au travail sur Taoki, puis une plage « Littérature » de 45 minutes le mardi après-midi. J’étudie des albums sur ce créneau-là.
Lorsque ce n’est pas suffisant ou qu’il n’y a pas d’activité de production écrite prévue (puisqu’elles sont souvent liées à l’étude des albums), il m’arrive d’utiliser les créneaux « Ateliers de lecture » du lundi ou celui de « Production d’écrit » du jeudi.
Ainsi, j’ai le temps de faire les deux : méthode et littérature.

Pour la lecture des textes, je suis donc une progression de manière à ce que mes élèves puissent être « actifs dans la lecture ».
En résumé je commence par de la lecture à haute voix en début d’année puis je propose des textes plus ou moins retravaillés, pour finir par l’étude des textes non retravaillés en fin d’année.

Ce qui donne, en terme de progression dans les supports de lecture :
  1. Pas de support écrit
  2. Texte intégral avec mots déchiffrables soulignés (lecture à mener avec les parents)
  3. Texte retravaillé et codé
  4. Texte retravaillé non codé
  5. Texte intégral

Info Texte « retravaillé » : je remplace tous les mots non déchiffrables par des mots qui le sont (selon le moment de l’année et les sons déjà étudiés) donc au final le texte est entièrement déchiffrable par les élèves !
Texte « codé » : je mets en gras les mots outils, je mets en gris les lettres muettes, et je souligne les sons complexes comme « on », « ou », etc. de manière à aider les élèves dans leur lecture afin qu’ils prennent en compte les deux lettres ensemble ce qui est parfois difficile.

Concernant la police d’écriture utilisée, j’avais d’abord choisi « Script Cole » sauf que lorsqu’il s’agit de mettre des mots en gras ou des lettres en gris, ça ne ressort pas bien.
J’ai donc fini avec « Comic Sans MS », qui est l’une des polices les plus lisibles, et sur laquelle les codages ressortent bien.

Vous trouverez ci-dessous ce que j’ai fait cette année avec les liens vers mes exploitations. Je rappelle que je ne diffuse pas les tapuscrits des textes non retouchés par respect des droits d’auteur, vous ne trouverez donc en ligne que les textes retravaillés.


  • Au début de l’année, j’ai opté pour un travail sur le thème de l’école et la lecture/écriture (voir ici).
    • Tout d’abord Le monstre du tableau, que j’ai lu à haute voix pour travailler la compréhension orale. Mes élèves n’avaient pas de texte écrit.
    • Puis, nous avons lu Le petit ogre veut aller à l’école. Idem, lecture à haute voix par moi, mais mes élèves avaient le tapuscrit non retouché, afin de pouvoir se le faire relire par leurs parents à la maison.
    • Enfin, nous avons travaillé sur L’histoire du lion qui ne savait pas écrire. Toujours lecture à haute voix par moi et support écrit avec un petit changement puisqu’à ce stade de l’année nous avions déjà vu quelques sons et mots outils. J’ai donc souligné dans le tapuscrit (texte intégral) tous les mots mots déchiffrables. Le but était donc, à la maison, de lire le texte avec ses parents : papa/maman lit tout ce qui n’est pas souligné et l’enfant lit les mots soulignés.

liredesalbums1

  • Ensuite, j’ai choisi de travailler un album en lien avec ma séquence sur les dents : Crocky le crocodile a mal aux dents (voir ici).
    J’ai procédé de la même manière que pour l’album précédent : lecture à haute voix par moi + support écrit avec mots déchiffrables soulignés.
  • Au moment de Noël et après les vacances, nous avons travaillé sur les deux albums suivants, autour de la fête de Noël (ici) et de l’hiver () :
    • D’abord Joyeux Noël Splat : lecture à haute voix par moi et, comme support écrit, le texte entièrement retravaillé et codé pour être entièrement déchiffrable. C’est le moment de l’année où mes élèves ont pu dire avec joie « Ca y est, on est capable de lire une histoire entière ! ».
    • Puis Biscotte et Compote : idem (sauf que mes élèves avaient en plus un exemplaire de l’album chacun car à ce prix-là, il ne faut pas se priver ! Ils avaient donc le texte entièrement déchiffrable sur leur grand cahier de lecture, ainsi que le vrai texte dans le livre).

liredesalbums2

  • Après les vacances de février nous avons travaillé sur le thème du policier (voir ici) avec étude de l’album Splat agent secret.
    Cette fois-ci ce sont les élèves qui ont lu le texte : ils le découvraient sous forme de tapuscrit retravaillé mais moins codé (les lettres muettes restent grisées, mais je ne mets plus en évidence les mots outils ni les sons complexes). Pour celui-ci j’ai mis les dialogues en gras car nous avons commencé à travailler la lecture dialoguée. Ceci dit les guillements suffisent car dans Taoki les marques du dialogue sont fréquemment abordées donc ça ne pose pas de souci à mes élèves.

liredesalbums3

  • Et pour terminer l’année j’ai opté pour des livres sur le thème des montres (voir ici) et nous avons étudié en détails l’album Gruffalo.
    Mes élèves avaient un exemplaire de l’album chacun, nous avons donc travaillé directement dessus. S’il avait fallu faire le tapuscrit j’aurais alors donné le texte intégral non retravaillé et non codé, puisqu’en fin d’année, si tout va bien, tous les sons ont été vus (ou presque).

Lutin Bazar
Lutin Bazar

27 Commentaires

  1. tite zoé Reply to tite

    bonjour lutin !!

    très chouette le nouveau site !!
    petite question concernant les texte et albums que tu donnes à lire en plus de Taoki : Donnes-tu les mêmes à lire et étudier aux CE1 ? (enfin, si tu as encore des ce1 !!)

    • Oui j’ai encore et toujours un CP/CE1. Généralement on travaille sur le même album oui. Cette année j’ai des CP moteurs donc ça ne pose pas de souci. L’an dernier j’ai parfois différencié les lectures en restant sur le même thème… Ca dépend.

  2. Bonjour Lutin
    j’adore tout ce que tu fais. Je viens souvent sur ton site. En septembre 2015, je serai en GS/CP pour la 3ème année. Mon groupe de Cp est moteur. J’avais envie de décrocher un peu des méthodes et d’étudier des albums de jeunesse en fonction de nos projets, de mes envies … Je viens de voir que c’est ce que tu as fais. Leur proposes – tu des fiches d’exercices de compréhension ? Si oui, les as – tu créées ou les as – tu piocher sur le net ? Merci d’avance. Bonne continuation

    • Bonjour Aurore,
      Oui je leur propose des fiches de compréhension, de plus en plus poussées au fur et à mesure que l’année avance.
      Tu les trouveras au gré de mes articles de littérature, classés par thèmes abordés.
      Il faut aller dans MULTINIVEAUX > Littérature. Et tous les thèmes apparaissent dans la colonne de droite…

  3. Bonjour Lutin,

    A la rentrée, je vais avoir des PS/MS/GS/CP. Je n’ai jamais eu de CP, alors ton site me sauve la vie 😉

    Je voulais te demander où peut-on trouver le tapuscrit de L’histoire du lion qui ne savait pas écrire, avec tous les mots déchiffrables soulignés?
    Proposes-tu tout-de-suite des fiches de compréhension en début d’année?
    Merci d’avance.

    • Je n’ai pas mis ce tapuscrit en ligne car il s’agit de la version intégrale de l’histoire. Sa diffusion est donc interdite…

      En début d’année ce sont plutôt des activités de repérage visuel, car la lecture n’est pas acquise.

  4. Bonjour Lutin,
    Je voulais déjà te féliciter pour ton superbe travail. Ton site est vraiment riche et me donne beaucoup d’idées.
    J’avais quelques questions concernant la littérature. Les albums que tu proposes pour tes CP, les étudies-tu de manière approfondie ? Sur un même album, tu restes plusieurs séances dessus ? A côté de ces albums que tu décries au-dessus, tu dois lire d’autres livres en lecture offerte ? Cela fait beaucoup de questions mais je suis un peu perdue entre les lectures offertes / les albums étudiés.
    Je remercie pour tes réponses.

    • Lorsque je propose une exploitation c’est que je l’ai étudié de manière approfondie oui.
      Donc c’est bien entendu sur plusieurs séances :
      – Soit lecture par épisodes,
      – Soit lecture intégrale puis exploitation filée (étude de la structure du récit, projets d’écriture, etc.)
      C’est bien entendu accompagné d’autres lectures en réseau, pour le plaisir.
      Je fais à peu près 1 lecture approfondie par période car à côté il y a la méthode de lecture et les lectures offertes donc ça fait beaucoup.

  5. Bonjour Lutin,

    tout d’abord petit commentaire pour te remercier de partager tout ce travail. Il m’a été d’une grande aide pour ma première année en double niveau (ce1/ce2).
    Mais changement de programme à la rentrée avec des cp, et ta façon de procéder en littérature me permet de savoir par quoi commencer…
    Je me demandais s’il était possible que tu mettes en ligne le tapuscrit modifié de « Splat le chat »?

    Merci pour tes réponses 🙂

  6. De « Joyeux Noël Splat  » pardon!

  7. Bonjour !
    Merci pour cette explication très claire ! Ca donne envie de fonctionner de la même manière.

    Par contre il y a quelque chose que je ne comprends pas dans ta répartition des albums à l’année… Dis-moi si je me trompe mais :

    – en période 1, tu travailles donc sur 3 albums : « Le monstre du tableau », « Le petit ogre veut aller à l’école » et « L’histoire du lion qui ne savait pas écrire » ;
    – en période 2 tu étudies a priori 3 albums : » Crocky », « Joyeux Noël Splat » et « Biscotte et compote ».

    Et c’est là que je pêche : que fais-tu en périodes 3 et 4 ? Car après tu dis que tu étudies « après les vacances de Pâques » (donc en période 5 ?!) le policier avec « Splat agent secret » et pour terminer l’année le thème du monstre avec « Gruffalo » !

    Merci d’avance pour ta réponse 🙂

    • Oui en effet je me suis trompée de date. En gros en P1 le thème de l’école. En P2 les dents et Noël. En P3 les saisons. En P4 le policier. Et en P5 les monstres.
      J’arrive rarement à découper aussi nettement et je déborde toujours un peu d’une période sur l’autre pour terminer ou enrichir un travail, mais en gros ça donne ça. ^^

  8. Merci pour cet éclaircissement 🙂

  9. P.S. : et du coup tu travailles sur quel album en période 3, avec pour thème « Les saisons » ? Je pense à l’Afrique de Zigomar… mais peut-être à tord ?

  10. Merci pour ce partage Lutin, ça m’aide à y voir plus clair. Après 8 ans de Cycle 3, je mets les pieds au CP pour la première fois et ce n’est pas toujours évident.

  11. Bonsoir Lutin, comment t’organises-tu pour le travail sur le texte lorsque tu as un cp/ce1 et que les élèves étudient le même ouvrage ? Comment se passe la découverte de l’épisode ?

  12. Bonjour Lutin, merci pour tout ton travail partagé. Je comprends mieux maintenant l’exploitation de la littérature de jeunesse en CP. La question que je me pose à présent est comment fonctionnes-tu pour les lectures du soir:
    d’après ce que j’ai lu, les élèves ont une fiche son ou bien une lecture dans le manuel Taoki chaque soir. Les textes des albums viennent-ils en supplément certains soirs? Ou bien alternes-tu les lectures « album » et les lectures « Taoki »?

    • Les textes des albums viennent en supplément en début d’année car ce sont surtout les parents qui lisent. Lorsque les élèves sont capables de lire des petits mots dans les textes de littérature proposés, je me débrouille pour que leur lecture tombe les soirs « fiche de son » et pas les soirs « Taoki » afin qu’il n’y ait pas surcharge. Puis plus tard dans l’année quand les élèves lisent tous les textes, je remplace Taoki par la littérature. Les histoires de Taoki sont en effet très épluchées en classe, ce n’est pas dramatique s’ils ne les relisent pas à la maison. En espérant avoir répondu à ta question…

  13. Tout à fait. Encore merci pour tout.

  14. Bonjour
    incroyable tout ce travail !! mais comment faites-vous ?? et vous prenez le temps de tout expliquer, partager, répondre aux différents messages etc…
    vos journées ne doivent pas durer 24h mais 50 non ?!
    merci beaucoup
    site très inspirant avec beaucoup de très bonnes idées comme ces pistes de lecture d’album
    je suis instit en CP et je me régale de parcourir votre site
    MERCI ! et bonnes vacances
    marie

  15. Merci beaucoup pour ces partages très très utiles et très enrichissants!!! Vous êtes une mine de bonnes idées! Merci!

  16. Bonjour
    Tout d’abord un immense bravo pour votre site! C’est extraordinaire tout ce travail!! Merci de le partager!
    J’ai une petite question : je serai titulaire d’une CP/CE1 à la rentrée prochaine, quel moyen utilisez-vous en lecture pour les CE1? Continuez-vous avec Taoki ou autre chose?
    D’avance merci
    Magalie

    • Non pas du tout, je n’utilise aucune méthode en CE1.
      Ma classe était équipée du manuel Interlignes Lecture CE1 quand je suis arrivée cette année, j’y ai pioché quelques trucs. Mais sinon je fais tout moi-même à partir des livres et documents que je choisis.

  17. Un immense merci pour ce travail fantastique et tous ces partages!

Laisser un commentaire