8 livres pour le cycle 2

Lutin Bazar

8 livres pour le cycle 2J’ai reçu dernièrement plusieurs demandes de conseils concernant la littérature. Il faut avouer que ma rubrique littérature est assez fournie. Je découvre sans arrêt de nouveaux livres, que ce soit par hasard ou quand je suis en recherche d’ouvrages sur un thème précis. C’est ce qui m’a poussée à créer cette rubrique classée par thèmes : vous fournir des bibliographies assez larges, sélectionnées dans ma propre bibliothèque (on m’aime chez Ik*a).

Mais en effet, quand on débute au cycle 2, on n’a pas forcément d’idée précise des thèmes que l’on veut aborder. Alors je me suis dit qu’une petite sélection de livres qui me paraissent incontournables pourrait vous rendre service.
J’ai choisi 8 livres pour le cycle 2 que j’ai déjà exploités de manière approfondie en classe, que mes élèves ont apprécié et pour lesquels vous trouverez des ressources sur mon blog.

Ces livres abordent des thématiques proches des préoccupations des élèves et de leur vécu personnel ou scolaire. Ils sont généralement riches sous plusieurs aspects : le vocabulaire ou la richesse de la langue, la compréhension fine et l’implicite, la structure du récit, la richesse des illustrations, les liens possibles avec d’autres domaines de compétences… 

Cette liste est bien entendu non exhaustive et très personnelle. Vous pourrez découvrir au fil de mes pages de nombreux autres ouvrages, certains avec des exploitations, d’autres non car au-delà des lectures suivies je lis aussi beaucoup d’ouvrages pour le plaisir à mes élèves.

 

L’histoire du lion qui ne savait pas écrire

C’est l’histoire d’un lion qui ne sait ni lire ni écrire et qui n’en a que faire… jusqu’à ce qu’il tombe amoureux d’une lionne qui est en train de lire. Il voudrait lui écrire une lettre pour lui déclarer sa flamme, mais comme il ne sait pas écrire il demande l’aide d’autres animaux. Malheureusement ceux-ci n’écrivent jamais ce qu’il voudrait !

Cet album est l’un de mes gros coups de coeur. Il aborde une question essentielle : pourquoi apprend-on ? Ici le lion voudrait écrire son amour à la lionne mais il ne sait pas faire. Les animaux à qui il demande de l’aide transmettent leur propre pensée dans leurs écrits, ce qui ne peut convenir au lion. Pour transmettre sa pensée, il faut savoir écrire et c’est un vrai moteur d’apprentissage pour le lion (et pour nos élèves). En plus de cette thématique incontournable au cycle 2, cet album à structure répétitive extrêmement bien illustré est très apprécié des élèves. Eclats de rire garantis !
C’est également un album super pour aborder les émotions, enrichir le lexique et rencontrer les animaux d’Afrique.

Niveau conseillé : CP/CE1
J’ai étudié cet album en fin de période 1 avec des CP/CE1, principalement à l’oral puisque les CP ne sont pas lecteurs à ce stade de l’année. Les élèves avaient le tapuscrit (avec les mots déchiffrables soulignés pour les CP, comme expliqué ici). Les CE1 avaient en plus des fiches de lecture.

 

l'histoire du lion qui ne savait pas écrire

Le petit ogre veut aller à l’école

C’est l’histoire d’un petit ogre qui aimerait apprendre à lire comme les autres enfants. Ses parents ne comprennent pas cette envie et ne sont pas d’accord, mais il finit par parvenir à les convaincre de le laisser aller à l’école. Il y découvre le plaisir de la lecture et va la communiquer à ses parents.

Un super album pour démarrer l’année ! Les personnages sont amusants, on retrouve le stéréotype de l’ogre mangeur d’enfant et un peu rustre. Le petit ogre est attachant et son envie de lire communicative. De l’humour et une dose d’implicite rendent sa lecture intéressante, sans oublier bien sûr le thème qui est parfait pour des élèves de cycle 2.

Niveau conseillé : CE1
J’ai étudié cet album à plusieurs reprises en CE1, au début de la période 1.

 

le petit ogre veut aller à l'école 

Cromignon

C’est l’histoire d’un petit Cro-Magnon qui aimerait bien chasser comme les hommes de la tribu, mais il est bien trop petit… Malgré tout, c’est grâce à lui que les chasseurs de sa tribu parviendront à chasser un mammouth.

C’est un album incontournable lorsqu’on veut aborder le thème de la préhistoire (ne me dites pas que ce n’est pas au programme, rien n’empêche de parler un peu d’histoire ^^ J’avais d’ailleurs fait tout un projet sur ce thème il y a deux ans). On y aborde la vie au Paléolithique de manière particulièrement adaptée à des élèves de CP/CE1 : la chasse, les peintures rupestres et l’artisanat.
De prime abord le livre a l’air facile mais ne vous y trompez pas, il est loin d’être pauvre en vocabulaire. Enfin, les illustrations de Michel Gay sont juste à croquer.

Niveau conseillé : CP/CE1
En CE1, l’album est exploitable dès la période 1. Je l’ai aussi utilisé en CP/CE1 et j’avais alors attendu la période 3 pour que les CP soient lecteurs (ils avaient un tapuscrit adapté comme expliqué ici).

 

Cromignon

 

Joyeux Noël, Splat !

Splat voudrait un très gros cadeau à Noël et pour le mériter, il met de la bonne volonté à être le plus sage des chats. Malheureusement ses efforts virent à la catastrophe et c’est un petit chat très angoissé de ne pas voir venir le Père Noël qui se met au lit en ce soir du 24 décembre.

J’apprécie beaucoup ce tome de la collection Splat. Au-delà des illustrations qui m’ont toujours fait craquer, c’est une série pleine d’humour avec un personnage auxquels les enfants s’attachent facilement.
Ce tome sur Noël permet de travailler la thématique des fêtes d’une part et les croyances qu’il y a autour : le Père Noël qui ne viendrait récompenser que les enfants bien sages. J’en profite pour faire des liens en écriture (la lettre au Père Noël, la liste de bonnes résolutions, imaginer le cadeau de Splat…) et en lecture à haute voix avec le repérage des fréquents passages dialogués et la ponctuation spécifique. L’observation des illustrations est particulièrement intéressante car elles apportent vraiment au récit et permettent de mieux percevoir ses nuances (notamment l’ironie de la maman).

Niveau conseillé : CP/CE1
J’ai lu ce livre en période 2, juste avant les vacances de Noël. Mes élèves on travaillé sur tapuscrit dont un tapuscrit adapté pour les CP pour qui c’était « le premier livre qu’on peut lire tout seul du début à la fin » (explications ici).

 

joyeux noël splat

Aujourd’hui je vais

Peints à l’aide de pastels ou bien de craies, ces poissons aux couleurs vives, empreints d’humour ou d’ironie, nous permettent de découvrir leurs humeurs, à chaque moment de la journée : le poisson curieux, le poisson heureux, le poisson triste, le poisson surpris ou encore peureux… Toutes ces émotions, ces sentiments que tous connaissent selon l’heure ou le jour nous sont montrés ici, tels des miroirs de notre propre humeur. Ils prennent de ce fait une dimension humoristique irrésistible.

Ce n’est pas un album à texte puisqu’on trouve sur chaque double page : un mot (un sentiment) et une illustration. Je n’ai donc pas utilisé cet album pour une lecture suivie en littérature, mais comme un inducteur pour une séance d’arts visuels. Nous avions abordé le thème des émotions à travers plusieurs lectures (voir ici) et certains livres se prêtaient particulièrement à un prolongement artistique, dont celui-ci.
Les traits de crayon craie de l’artiste sont au service des émotions et on peut insister sur le lien entre émotions et couleurs. C’est un album juste magnifique qui a émerveillé mes élèves jusqu’à la dernière page. La technique utilisée en elle-même est facilement exploitable en arts (pastel gras et encre noire).

Niveau conseillé : Sans âge, de la maternelle au cycle 3 !

 

aujourd'hui je suis

Le magicien des couleurs

Ce conte se déroule au temps où les couleurs n’existaient pas… Le monde est triste et un magicien fait des essais pour le colorer. Il mélange des mixtures et crée l’une après l’autre les couleurs primaires, qui provoquent des effets d’abord très positifs puis nettement moins. Jusqu’au jour où il trouve la recette de l’harmonie.

Ce livre présente de nombreux intérêts. Le thème des couleurs dans un premier temps, puisque le magicien crée les 3 couleurs primaires, puis s’amuse à les mélanger. Ca m’avait permis d’aborder les couleurs secondaires et complémentaires. Autre gros intérêt de l’ouvrage : la richesse du vocabulaire. La structure du récit est répétitive, aussi on peut avoir l’impression que c’est un album pour petits et puis rapidement on se rend compte qu’il y a beaucoup de mots nouveaux pour les élèves ; on mène donc un travail approfondi sur le lexique, notamment le lexique des émotions. Les verbes et les adjectifs foisonnent, on peut s’amuser à les collecter et à les ranger.
Le texte de cet album est assez dense, donc je le recommanderais plutôt pour des élèves de CE (avant si on ne travaille qu’à l’oral).

Niveau conseillé : (CP) CE1/CE2
C’est un album que j’ai étudié à plusieurs reprises, avec des CE1/CE2 (sans fiches d’exercices) et avec des CP/CE1. Nous avions alors travaillé beaucoup à l’oral et la seule fiche était un bilan de lecture donné à la fin, raison pour laquelle les CP avaient pu suivre ce travail.

 

 

le magicien des couleurs

La belle lisse poire du prince de Motordu

La belle lisse poire du prince de Motordu est la première aventure de ce prince qui tord les mots. Dans sa bouche un château est un chapeau, un garçon est un glaçon, un mouton devient un bouton… Amoureux de la princesse Dézécolle, il retourne à l’école apprendre le langage.

Grand classique de la littérature jeunesse, je ne suis pas sûre d’avoir à trop bla-blater sur cet ouvrage qui amène à observer le fonctionnement de la langue avec beaucoup d’humour. Il aborde de manière très pédagogique les difficultés de langage de ce personnage qui confond les sons. J’ai particulièrement apprécié son côté « libérateur » pour des élèves souffrant de troubles dys qui s’amusent franchement des erreurs du prince.
On travaille sur les mots tordus et les expressions avec jeux de mots, ce qui permet de mettre en place des activités d’écriture de manière ludique : détordre les mots tordus, inventer des mots tordus, écrire un poème avec des mots tordus, etc.
Le travail sur les illustrations est également riche car au-delà des mots tordus, elles mettent en opposition le monde des contes de fées et celui d’aujourd’hui avec une foule d’anachronismes.

Niveau conseillé : CE1/CE2
J’avais étudié cet album en CE1/CE2 (c’est un peu loin mais il me semble que j’avais fait ça avant Noël)… Je n’ai jamais lu ce livre en CP mais je suppose que cela est possible en allant moins loin dans son exploitation.

 

la belle lisse poire du prince de motordu

Gruffalo

Une petite souris se promène dans la grande forêt. Sur son chemin, elle croise le renard, le hibou et le serpent qui la trouvent bien appétissante et l’invitent à déjeuner chez eux. Mais la petite souris, très maligne, parvient à les faire fuir, prétextant un rendez-vous avec un terrible… gruffalo !

Le Gruffalo c’est ce monstre si célèbre outre-Manche. C’est un peu comme le prince de Motordu, on trouve plusieurs aventures en librairie. Néanmoins celle qui m’intéresse vraiment pour mener un travail à l’école c’est ce premier tome.
La thématique des monstres est toujours un franc succès au cycle 2. Mais l’intérêt de ce livre c’est tout ce qu’il permet de faire ! Il est intéressant côté lecture avec un réel travail sur la compréhension, l’implicite, les caractères des personnages et la structure du récit. Il est également super pour la rédaction : la structure répétitive amène naturellement à inventer un nouvel épisode ; ou encore le portrait fait du Gruffalo encourage à créer un autre monstre, et donc par conséquent à approfondir le lexique du portrait et les accords des noms et adjectifs.

Niveau conseillé : CP/CE1
J’ai étudié ce livre en période 5 avec des CP et des CE1. On peut le lire plus tôt avec des CE1 mais pour les CP il me semble nécessaire d’attendre la fin de l’année.

 

gruffalo

Lutin Bazar
Lutin Bazar

6 Commentaires

  1. dorizon maud Reply to dorizon

    Découvrant cette année le cycle 2 avec 4 niveaux (ce1 ce2 cm1 cm2) je voulait travailler sur les contes détournés en lecture suivie avec mes ce1 ce2. Ton site est une mine d’or. Un grand merci pour ton partage. Puis-je malgré tout de demander la version ce1 de la belle lisse poire du prince motordu? Travaillant en deuxième période avec mes cm sur le coupeur de mots, mes 4 niveaux auraient un thème commun. D’avance merci à toi.

    • Je serais ravie de t’aider (toi et la douzaine d’autres personnes qui m’ont réclamé ce fichier) mais… je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas quand j’écris « je dois retaper le fichier CE1 dont j’ai perdu la version numérique ». Je ne l’ai pas… si je l’avais elle serait en ligne ici bien sûr… j’ai une vieille version que j’avais imprimée à l’époque (mais pas de scanner) et c’est tout. Donc dès que j’aurai eu le temps de refaire le fichier je le posterai avec plaisir. Mais en attendant, j’ai beaucoup plus urgent à faire comme… préparer ma rentrée (et y’a encore du boulot !) :-/

  2. C’est bon, grâce à Laurie, j’ai pu remettre la main sur mon fichier CE1. Je l’ai mis en partage. Par contre c’est l’ancienne présentation. Je n’ai absolument pas le temps de faire mieux pour le moment…

  3. Bonjour!
    Tout d’abord un grand MERCI pour ce travail formidable que tu partages avec nous! J’aurai un CE1 cette année et je suis vraiment emballée par tout ce que tu proposes, ça donne presque envie de reprendre le travail
    J’ai une question concernant la lecture.
    J’ai vu que sur ton emploi du temps, tu distinguais la lecture/compréhension de la littérature.
    Littérature = lecture suivie? lecture/compréhension = lecture fonctionnelle?
    Combien de fois par semaine donnes-tu de la lecture aux élèves le soir à la maison?
    J’avoue ne pas encore bien savoir comment m’organiser!…
    Merci d’avance pour ta réponse!

    • Oui en fait je distinguais sur l’EDT car je faisais des séances de lecture fonctionnelle et des ateliers avec Lectorino, et d’autres méthodes… j’ai testé plusieurs choses. Pas mal de lectures documentaires aussi.
      Mais en litté il y a bien sûr aussi une grosse part de compréhension.
      En CE1 je donne de la lecture 2 fois par semaine environ. Si on est sur une lecture suivie ça peut être plus… ça dépend… mais le plus souvent possible car pour beaucoup si ce n’est pas la maitresse qui donne, ils n’ouvrent jamais un livre d’eux-mêmes malheureusement…

Laisser un commentaire