Mes dictées au CE1 : quand ? comment ?

Lutin Bazar

dictée CE1 CE2Pour revoir les sons, j’utilise le manuel J’entends, je vois, j’écris. Et bien entendu j’associe à ces révisions phonologiques des dictées hebdomadaires.

Je transfère dans ce nouvel article toutes les informations relatives à mon fonctionnement, et j’en profite pour l’enrichir avec les choses que j’ai testées l’année dernière et que je compte adapter, de la manière décrite ci-dessous, dans mon CE1/CE2 à la rentrée.  

 

Mon organisation sur la semaine

4 dictées par semaine (contre 2 auparavant) :

  • Lundi : dictée de mots

    Elle contient la série de mots sélectionnés dans la fiche de son de la semaine précédente. Les élèves ont donc manipulé ces mots toute la semaine précédente dans les exercices associés à la fiche de son, ont appris par coeur un petit corpus de mots chaque soir, et ont eu le weekend pour les revoir à la maison. 
    Nous la faisons au tout début de la journée, car elle est suivie de l’étude d’un nouveau son (avec une nouvelle série de mots sélectionnée dans la nouvelle fiche de sons donc, qui seront à connaitre pour la dictée de la semaine suivante).

    InfoVous trouverez toutes les fiches de sons, les fiches d’exercices et les affichages dans mon article dédié : ici.
  • Mardi : dictée de phrases – 1/3
  • Mercredi : dictée de phrases – 2/3
  • Jeudi : dictée de phrases – 3/3
  • Vendredi : pas de dictée 🙂

    Question d’organisation… j’ai déjà tous les plans de travail à corriger entre midi et deux ce jour-là, impossible de tout faire ^^.

 

Le contenu des dictées
  • Les dictées de mots

    Edit 01/01/2017 Je suis enfin arrivée au bout de mon chantier ! Youhouuuu !! A savoir la répartition de 380 mots sur 32 semaines, mais aussi au jour le jour ! Explications…

    Je vois un son par semaine
    J’ai choisi une série de mots dans chaque fiche de son en prenant soin de redonner plusieurs fois les mêmes mots à apprendre. Je suis convaincue que ça rentre mieux par la répétition.
    Dans mon 1er document (voir plus bas), le nombre de récurrences est indiqué. Par exemple, lors de l’étude du son (oi), on voit le mot « voiture 1/3« , ce qui signifie que c’est la première fois que le mot est vu, sur les 3 fois prévues dans l’année.
    Le fait de revoir des mots connus permet aussi de donner une liste de plus en plus longue mais avec un nombre de mots nouveaux limité.

    Je n’ai pas choisi les mots au hasard. Les mots choisis font partie du corpus de mots que Claude Picot a établi pour le CE1 (p. 16 à 18 du manuel). Ce corpus a été élaboré à partir de l’étude de tables de fréquence. Il m’est toutefois arrivé de faire des petits ajouts personnels (ils sont indiqués en orange dans le document).

    J’ai fait le choix d’établir des listes de maximum 20 mots par semaine et ne contenant jamais plus de 16 mots nouveaux (cela fait donc un maximum de 4 mots nouveaux par jour). 
    Vous retrouverez dans mon 2nd document les listes hebdomadaires, mais cette fois-ci découpées en 4 mini-listes quotidiennes, puisque je donne 4 à 5 mots à apprendre/revoir chaque soir. J’ai regroupé les mots selon leurs points communs, leurs rapports de sens ou leurs graphies.
    Le lundi mes élèves colorient en jaune les mots à apprendre pour le mardi, et font de même les 3 jours suivants (une couleur par jour). Pour le lundi suivant ils doivent revoir les 4 listes pour la dictée de mots.

  • Les dictées de phrases

    Chaque semaine, je dicte une ou plusieurs phrases (de plus en plus au fur et à mesure que l’année avance) qui contiennent des mots issus de la dictée de mots du lundi, ainsi que d’autres mots appris les semaines précédentes (rebrassaaaaaage quand tu nous tiens !).

    J’établis une progression sur la semaine. Le mardi, ce sont des phrases simples – j’entends par là avec pas ou peu d’accords – que l’on pourrait qualifier de « phrases de base ».
    Puis le mercredi, je dicte les mêmes phrases en faisant varier les sujets ou le temps (et donc parfois les mots invariables), le genre ou le nombre des noms… bref je modifie les phrases pour faire manipuler les accords. Parfois j’ajoute une ou deux phrases pour allonger le texte. Idem le jeudi.

    En fonctionnant ainsi, les élèves manipulent les mêmes mots toute la semaine ce qui permet d’en fixer l’orthographe, tout en réfléchissant quotidiennement à l’organisation des phrases puisque de nouveaux accords sont en jeu.

    Pour le contenu des phrases, il faut suivre sa progression en grammaire pour ajouter au fil de l’année les nouvelles notions vues (la mienne est ). Cependant, dès le début de l’année, avant même d’avoir travaillé les notions en grammaire, je commence à introduire les marques du pluriel des noms et des verbes, car ce sont des choses qui ont été abordées de nombreuses fois en CP. Beaucoup de choses peuvent être introduites en dictée avant que les séances spécifiques n’aient été menées en grammaire, à condition qu’elles aient été vues d’une façon ou d’une autre au cours des mois précédents ; et à condition aussi de guider les élèves, de ne pas exiger d’eux une réussite totale et immédiate. Par exemple, si on introduit un pluriel alors qu’on n’a pas encore travaillé dessus à proprement parler, il suffit de réactiver ce que les élèves savent déjà (on ne repart pas à zéro chaque année, des acquis ils en ont, et heureusement !) « Attention, j’ai dit DES… ça veut dire qu’il y en a plusieurs… Rappelez-vous de la petite marque qu’on met à la fin du nom quand il y en a plusieurs… ».

    Bien entendu les textes sont de plus en plus longs et complexes au fil des semaines. Le document que vous trouverez ci-dessous contient tous les textes, en 3 versions : celle du mardi, celle du mercredi, et la version finale du jeudi. Tous les textes sont codés (les mots qui ont été appris sont soulignés, les accords colorés, etc.).


Ajout 01/01/17 Voici les documents contenant 32 semaines de dictées !

Vous trouverez dans le doc ci-dessous la liste des mots que je fais apprendre à mes élèves pour chaque son, ainsi que les phrases dictées.

1 an de dictées CE1 1 an de dictées CE1

Ce doc contient les listes de mots par sons, ainsi que les textes des dictées de phrases.

 dictees-ce1-au-jour-le-jour Dictées de mots au jour le jour

Ce doc contient les listes de mots par sons, découpées en sous-listes pour un apprentissage quotidien.

Lisez-moi ! Mine de rien, ces documents cachent des heures et des heures de travail de conception pour répartir les mots, inventer les textes, croiser les listes… Ce n’est qu’au bout de plusieurs années de tests que j’y suis enfin parvenue. En soi, mon adaptation ne sera peut-être pas utilisable en l’état dans votre classe. Néanmoins, je précise une nouvelle fois que je ne fournirai pas mes modifiables. S’ils ne vous conviennent pas en l’état, vous pourrez éventuellement vous en inspirer… mais sachez qu’il s’agit de simples tableaux, faciles à reproduire sur n’importe quel logiciel.

Autre précision : j’utilise aussi J’entends, je vois, j’écris au CE2, en utilisant les adaptations proposées par Françoise Picot sur le site Léa. L’année en cours me permet de tester tout ça et de mettre en page les docs pour les CE2. Je les mettrai en ligne à la fin de l’année lorsqu’ils seront terminés et qu’ils auront été testés en classe.

 

Le déroulement et la notation des dictées
  • Les dictées de mots

    Je ne mets pas de note à proprement parler mais j’aime que mes élèves aient un repère concernant leurs réussites afin de mesurer leurs progrès. Comme ils savent très bien le nombre de mots qu’ils avaient à apprendre pour le lundi (je suis d’ailleurs toujours impressionnée quand par malheur j’en oublie un et qu’ils sont capables de me dire lequel), le nombre de mots bien orthographiés a du sens pour eux.

    Toutefois, il me semble important que ce nombre soit adapté aux élèves et à leurs facilités ou difficultés à mémoriser les mots. J’ai réfléchi longtemps avant de trouver un système qui me convient et j’en suis arrivée à fonctionner avec des objectifs différenciés. Ainsi, le nombre de mots à apprendre est le même pour tous, mais l’objectif que je fixe aux élèves est plus ou moins haut. 
    En début d’année, je fixe le même objectif à tout les élèves, afin d’évaluer leur niveau. Cet objectif est « moyen », par exemple pour la 1ère dictée , qui contient 10 mots, je fixe un objectif de 6 mots ; et je vois qui l’atteint ou ne l’atteint pas. Une fois que je connais mieux les élèves j’adapte l’objectif à chacun.

    formidablePour les motiver, j’utilise les fameux tampons. Quand l’élève atteint (ou dépassé) son objectif, il obtient un tampon « Formidable ».

    Je trouve ce système performant parce que l’élève est motivé par l’atteinte d’un objectif et le dépassement de soi, parce que tous les élèves peuvent obtenir un tampon même les plus en difficulté, parce que ça les motive tout au long de l’année… parce que le moment de la dictée de mots n’est tout simplement pas vécu comme quelque chose d’angoissant, mais plutôt comme quelque chose de stimulant. C’est mon vécu en tout cas…

    Alors, vous allez me dire (ou pas d’ailleurs, mais moi je me le suis dit) : un élève qui a un objectif de 7 mots par exemple, pourquoi il s’embêterait à en apprendre 12 ?… héhé ^^. Eh bien tout simplement parce qu’ils ne connaissent pas leur objectif en amont. Curieux ? Pas tant que ça (j’explique bien le truc avant hein, je ne fais pas ça pour les embêter). 
    Le but c’est de progresser bien entendu (et sur une année de test, 85% de mes élèves ont progressé de manière continue).
    Au fur et à mesure des progrès réalisés par les élèves, j’augmente leur objectif individuel. 
    Exemple : Un élève a un objectif de 12 mots qu’il atteint ou dépasse 2 ou 3 semaines d’affilée. Eh bien la semaine suivante, son objectif sera de 13, puis de 14, etc.
    L’élève sait donc globalement le nombre de mots à atteindre, mais son objectif peut augmenter à tout moment s’il se sait en réussite.
    De plus, très rapidement, c’est la course au « zéro faute » parce que c’est trop bien de pouvoir dire « Je suis champion de dictée ! ». 
    Donc au final, la motivation est réelle, et non, ils ne se contentent pas du minimum.

    Petite particularité : quand un élève a atteint un objectif qui est supérieur au nombre de mots de la dictée (ça arrive en fin d’année) – par exemple l’élève a un objectif de 12 depuis un moment, et la dictée de la semaine ne contient que 10 mots – son objectif est alors le « zéro faute » bien entendu.
    dictée présentation

Et côté présentation dans le cahier, ça donne quoi ?!

Dans la marge, je demande à mes élèves de faire : une bulleun point bleu et un point rouge.
Le p’tit détail : ils « préparent » leurs lignes d’écriture pour ne pas oublier de sauter des lignes (dans le feu de l’action c’est fréquent et après bonjour la galère pour la correction), c’est-à-dire qu’ils mettent un point une ligne sur deux pour repérer les lignes sur lesquelles ils peuvent écrire. 

Au moment de la correction, j’inscris l’objectif de l’élève dans la bulle selon ce que j’ai noté dans ma grille (je me suis fait une petite grille de suivi toute simple que vous pourrez trouver plus bas). 
Puis en face du point bleu, je note le nombre de mots correctement orthographiés ; en face du point rouge, le nombre mots mal orthographiés. C’est un moyen très visuel pour les élèves qui permet de voir le nombre de réussites d’abord (c’est important !), puis le nombre de mots à revoir. 
En faisant le total bleu + rouge, on tombe donc sur le nombre de mots qu’il y avait à apprendre pour le jour J.
Et enfin, je mets le tampon « Formidable » à côté, s’il est mérité, comme expliqué plus haut.

La gestion en coulisses

Impossible de se rappeler des scores de chacun, donc j’ai réalisé une petite grille de suivi dans laquelle je note : l’objectif de l’élève et son score réel.
Je passe ensuite vite fait un coup de fluo (oui là j’ai fait une belle illustration mais en vrai je remplis la grille à la main) : rouge quand l’objectif n’est pas atteint, vert quand il est atteint, bleu quand il est dépassé.

Grille de suivi modifiable (.docx)

Je suis ainsi les progrès des élèves et je peux adapter leurs objectifs au cas par cas (il m’arrive de revoir l’objectif à la baisse quand l’élève est en perte de vitesse durable, pour telle ou telle raison, afin de ne pas le décourager – même si ça reste des cas particuliers et explicables…). 

dictée notation

Le bonus

Allez, je finis par le dernier « truc » que j’ai mis en place l’an dernier : les mots bonus.

Kézako ? Comme leur nom l’indique, ce sont des mots dictés en plus, non comptabilisés dans le score.
Je dicte la liste prévue, puis on saute deux lignes (pour les distinguer mais on peut aussi les écrire dans une autre couleur, ça c’est vous qui voyez) et je dicte 3 mots supplémentaires.

championQuels mots ? Trois mots piochés dans les listes des semaines précédentes.

Pour quoi faire ? Pour encourager les élèves à revoir régulièrement les mots appris, tout au long de l’année, même quand ils ne sont pas demandés pour le lundi suivant.

Mais si ça n’est pas comptabilisé, comment motiver les élèves ? Eh bien si l’élève a atteint son objetif et qu’il a aussi bien écrit les 3 mots bonus, alors au lieu d’obtenir un tampon « Formidable », il obtient directement un tampon « Champion ! » sur sa carte (pour info, dans ma classe 3 Formidables = 1 Champion sur sa carte de champion). Surplus de motivation assuré, donc !

La correction

dictée de mots correctionPour la correction, je demande à ce que les élèves cherchent dans leurs fiches de sons les mots qu’ils ont mal orthographiés et les récrivent correctement au-dessous (sur la ligne sautée). C’est une phase importante car ils balayent ainsi plusieurs fois leurs listes à la recherche des mots à corriger.

Quand je juge que c’est nécessaire, j’ajoute des petites notes à la main pour les aider à mémoriser une difficulté orthographique (voir photo à droite – bon l’exemple n’est pas le meilleur car la dictée de mots avaient été faite exceptionnellement le mardi sans mots bonus pour une raison X ou Y, mais vous voyez l’idée ^^).

Pendant longtemps je leur faisais copier plusieurs fois les mots erronés mais ce type de correction ne donne pas beaucoup de résultats :-/ les mots sont copiés au sens propre, parfois sans même être lus… ou copiés plusieurs fois avec erreur… j’ai abandonné, sauf de temps en temps pour les mots invariables qu’il m’arrive encore de donner à copier plusieurs fois quand je sais qu’ils vont tomber dans la dictée de phrases du lendemain par exemple.

 

  • Les dictées de phrases

Mardi :

La dictée du mardi se fait sur le cahier de brouillon. Une fois qu’ils se sont relus, en se guidant avec l’affiche spécifique, ils m’appellent et je passe souligner leurs erreurs. Ils se mettent ensuite par deux pour échanger sur leurs erreurs et se corriger mutuellement, pendant quelques minutes. C’est un temps où je circule pour les aider à trouver la solution si besoin. Le but n’est pas que ça prenne la matinée non plus, mais ce temps d’échange crée une bonne émulation. On corrige la dictée au tableau rapidement : je l’écris sur le côté mobile, derrière, pour la garder en mémoire pour le lendemain.

 Ils peuvent prendre en note la correction sur leur cahier de brouillon mais je ne corrige pas ces cahiers.

Mercredi :

Le mercredi matin, on relit la dictée de la veille (raison pour laquelle je la laisse écrite derrière le tableau la veille) pour se remettre tout ça en mémoire. Ensuite c’est exactement comme le mardi, sauf que la correction au tableau se fait sur le texte de la dictée de la veille. Au lieu de récrire les mots, on ajoute les marques d’accord nécessaire, on remplace les mots invariables qui ont changé, on change le costume du verbe, etc. Les élèves voient ainsi le texte se transformer et c’est ça, c’est super pour mieux appréhender les chaines d’accord, les variations du verbe selon le sujet, etc. 

Jeudi :

La dictée est réalisée dans le cahier du jour. Les élèves écrivent les phrases dans leur cahier puis ils se relisent.
Un peu plus tard dans l’année, quand la méthodologie de relecture a été vue et que pas mal de notions d’EDL sont évaluées, je leur donne une fichette de correction qui contient 8 points de contrôle importants (elle reprend l’ordre de l’affiche pour se relire). Ils l’utilisent pour se relire, puis la collent sous leur dictée.
Je corrige en différé, sur le temps de midi ou le soir : je souligne les erreurs et je colorie les gommettes de la fichette de correction (selon le codage couleur de la classe). Si des notions ne sont pas évaluées dans une dictée, je barre la gommette tout simplement. Sur la ligne en bas de la fichette je note le numéro des leçons à revoir pour mieux réussir.

Lorsque j’ai le temps, j’ajoute en-dessous un ou deux petits exercices pour que l’élève puisse retravailler les notions qui ont posé problème. Ce sont des exercices que j’écris à la main (je pensais avoir une photo mais je ne la trouve pas…). Ces exercices sont bien entendu différents pour chaque élève. Par exemple, si l’élève a eu du mal avec l’accord du nom, je lui mets 3 ou 4 GN à accorder. C’est très court car ça doit être fait en même temps que la correction de la dictée, le but n’est pas de donner une tartine d’exercices d’entrainement supplémentaires ! Et puis oui, c’est long à préparer. En CP/CE1 je n’avais que la dictée des CE1 à corriger de la sorte donc ça allait, mais je ne pense pas avoir le temps de faire ça sur 28 cahiers en CE1/CE2…

Vendredi :

Le vendredi matin, les élèves ont un temps pour corriger la dictée de la veille. D’abord un temps individuel de réflexion et de retour sur leurs erreurs qu’ils corrigent en-dessous au crayon à papier (ils ont bien sûr le droit à leur cahier de sons et tous les outils qu’ils souhaitent) ; puis une correction collective rapide, toujours sur le texte gardé en mémoire derrière le tableau.


Je vous propose une première version de la fichette de correction (celle que j’utilisais au début) et une seconde version plus imagée, avec moins de texte… Bref, censée être plus facilement utilisable par des élèves de CE1 ^^ J’ai aussi changé l’ordre des points de contrôle en faisant passer l’accord du verbe avant les accords dans les GN… Mais comme les étapes ne sont pas numérotées, chacun fait comme il le sent.

jjj10 Fichettes de correction
 fichette correction dictée Fichettes de correction


A imprimer en mode « 4 pages par feuille ».

 

Voir aussi :
  • L’affiche « Je me relis ! » qui reprend les étapes de la fichette de correction.
  • Tout le matériel (fiches de sons, exercices, affichages) suivant la méthode J’entends, je vois, j’écris.

Lutin Bazar
Lutin Bazar

68 Commentaires

  1. C’est super…. On fait pas mal de choses identiques mais tu as d’autres idées très chouettes que je vas te piquer ( objectifs différenciés, mots bonus, phrase qui change dans la semaine. ..). Merci

  2. très intéressant ce travail… Je me permets de l’utiliser dans ma classe. J »utilise le même support de départ, qui est très riche et bien efficace effectivement !

  3. Mille mercis pour la mine d’or que tu partages. Je débute dans le niveau CP-CE1 et je ne sais pas comment j’aurais fait sans toi et je tenais à te le dire.Bonne reprise à toi!

  4. Un grand merci pour ces merveilles que tu partages…et qui me font gagner un temps précieux! Bonne rentrée!

  5. Bonjour,

    Cela fait déjà quelques temps que votre site représente une vraie mine d’inspiration et je vous en remercie. Votre article concernant les dictées au CE1 va, une fois de plus, m’être très utile puisque j’aurai une classe de CE1/CE2 à la rentrée. J’ai utilisé, l’année dernière, avec mes CE2 la méthode « Je mémorise… et je sais écrire des mots » de Françoise Picot, à partir de laquelle j’ai construit tout un travail (alternance de différents types de dictées, modification de certaines fiches de travail de sons, créations d’autres, réalisation de tableaux de suivis, évaluation en terme de pourcentage de réussite…) Je n’ai pas l’ambition que cela puisse vous servir mais si cela vous intéresse, je peux vous les envoyer… car je n’ai pas de site ! (je ne vois même pas comment je trouverais le temps de le gérer !)

    • Bonjour Sandrine,
      Merci pour cette proposition. J’avais acheté ce manuel il y a 4 ans pour m’y lancer en CE2 et puis finalement j’avais eu des CP donc jamais utilisé !
      Je vais regarder ce que F. Picot propose pour adapter « J’entends, je vois, j’écris » au double niveau déjà, car je ne suis pas sûre d’arriver à gérer 2 méthodes distinctes en même temps…

  6. (très) cher et précieux Lutin,
    si tous les bazars étaient aussi bien rangés que le tien, le mot disparaîtrait du dictionnaire !
    Cela fait longtemps que je viens faire mon marché chez toi, piocher de ci de là, ponctuellement. Je me décide enfin à te dire un grand BRAVO et un grand MERCI. Après 13 années de zil, je reprends une classe cette année. Et devine quoi : j’ai un ce1-ce2 ! Et je vais également utiliser « J’entends…etc » avec les ce1. Alors tu imagines mon bonheur qd j’ai lu que tu avais pile le même niveau que moi !
    Bon courage, bonne rentrée, encore merci pour la qualité de ton travail, et surtout le partage !

  7. Merci à tous pour vos commentaires, bonne rentrée à vous aussi !

  8. Cher Lutin, comme à l’approche de chaque rentrée, j’ai l’impression que j’ai tout oublié et que je ne sais plus « faire ». Une petite visite chez toi me réconforte toujours ! Cela fait longtemps que j’ai des CE1/CE2 et je suis la méthode Picot. Habituellement je faisais apprendre tous les mots répertoriés dans les fiches sons à la fin du livre, mais par manque de temps (beaucoup de mots !) je passais sur les sons simples (a/ t: m….) Bref maintenant j’ai des CP/CE1/CE2 et je me rends compte qu’il faut peut-être mieux passer plus de temps sur tous les sons avec moins de mots au final ! Merci pour tout, et mention spéciale pour ton article sur le vocabulaire, LA matière qui me questionne depuis des années. BRAVO !

  9. Bonsoir,
    Jeune PE, j’aurai pour la première fois des CE1 cette année. J’aime beaucoup l’idée de l’objectif à dépasser, merci ! N’ayant jamais enseigné l’orthographe, je me demandais justement comment en finir avec la note de dictée qui stigmatise certains élèves et empêche de voir les progrès.
    Pour me simplifier la tâche, j’ai créé un fichier excel qui mettra automatiquement la bonne couleur ! Si jamais cela vous intéresse de l’avoir.

  10. Bonjour,

    Merci pour tout ce travail qui me permet d’avancer dans le mien 😉 J’aurai juste une petite question, dans la progression de tes dictées de phrases, c’est la même phrase que tu changes pour en avoir une grande le jeudi ou est ce que c’est la phrase un, puis la 2 le mardi et la totale le jeudi….Désolée, j’arrive de cm2 alors du coup, je ne me rends pas bien compte de ce que des ce1 peuvent faire….
    D’ailleurs je vais utiliser l’adaptation de Mme Picot pour mes ce2 aussi…. un grand plongeon dans l’inconnu!!
    Mais déjà ton travail me permet d’y voir plus clair!!

  11. Merci pour tes explications, c’est très clair et j’aime bien tes documents. Merci pour l’ensemble de ton œuvre!

  12. Encore une fois, merci cher Lutin pour toutes ces précisions et ce super matériel !!!!

  13. Chocochoupinette Reply to Chocochoupinette

    Merci pour ton travail que je trouve toujours aussi formidable !
    Une question cependant: combien de temps par semaine te prend l’orthographe?? J’ai tenté un fonctionnement identique l’an passé, mais entre ça et la grammaire (j’ai suivi RSEEG) j’avoue que j’ai été dépassée dans plusieurs domaines donc ???
    Merci d’avance pour ta réponse.

    • Jusque là je faisais une séance de 30 min le lundi, et les exos étalés sur la semaine sur le plan de travail.
      Cette année je vais repasser sur un fonctionnement à 30 min par jour (enfin je vais essayer, pas encore fait mon emploi du temps…).

  14. Tout d’abord un grand merci pour ce site qui est une véritable mine d’or!!! Je vais commencer ma 4ème année en CE1 et j’ai appris beaucoup de choses en lisant tout ce qui se trouve ici et sur d’autres blogs.
    Je suis également admirative de la mise en page de ces nombreux documents et j’aimerai savoir ce que tu utilises comme logiciel pour créer tout ça???

  15. Bonjour Lutin,
    Tout d’abord un très grand merci pour le partage de votre travail!
    Depuis hier, j’essaie d’ouvrir « Répartition des dictées » mais en vain… sur l’ordinateur de l’école, et idem aujourd’hui sur le mien (bien plus moderne!).
    Tous les autres documents ont été téléchargés avec succès!
    Est-ce que tu sais d’où peut venir le problème?

    Merci d’avance.
    Bien cordialement

  16. Quel travail! Merci mille fois de nous proposer ces merveilleuses idées! Je débute avec une classe de CE1 (suis T3 brigade) et ton article m’a donné clairement envie de me lancer 🙂 Merci beaucoup! Bon courage pour la reprise!

  17. MERCI BEAUCOUP de faire partager vos réflexions et votre travail!! Cela va encore beaucoup m’aider!! !ENCORE MERCI!!!!! Je pensais fonctionner en me basant sur votre répartition des dictées ( J1: dictée d’une ou de 2 phrases cahier d’essai , J2: dictée d’une ou 2 autres phrases cahier d’essai , J3 : dictée des phrases (les mêmes que J1 etJ2) + dictée des mots non contenus dans la dictée de phrases) . je m’interrogeais sur une éventuelle auto dictée en J4. Puis je vois votre nouveau fonctionnement qui me remet en question. Je le trouve très intéressant. Deux petites questions si vous avez le temps : les dictées qui sont sur votre document « répartition des dictées », ce sont les phrases dictées le dernier jour ou le premier jour? Que pensez-vous du fonctionnement que je pensais faire? Encore Un grand Merci pour tout votre travail que vous acceptez de partager.

    • Bonsoir,
      Comme précisé dans l’article, les phrases qui sont dans ma répartition sont les phrases que je dictais le vendredi quand je réalisais UNE SEULE dictée de phrases par semaine.
      Je n’ai pas mis à jour le doc avec ma nouvelle organisation. Je le ferai au fil de l’année car je n’ai pas le temps de tout revoir d’un coup d’ici la rentrée.
      Le fonctionnement que tu proposes me parait pertinent, il ressemble à celui décrit par F.Picot il me semble.

  18. Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre. Je vais donc garder mon fonctionnement, pour cette année en tout cas.

  19. Bonjour,
    Tout d’abord, merci beaucoup pour ce partage en orthographe et pour tous les autres ! J’ai également des CE1-CE2 à mi-temps, sur deux journées, et je suis chargée de l’orthographe. J’aimerais utiliser la méthode Picot… Est-ce que comme indiqué dans ta progression, tu fais tous les sons avec les CE2 même [a] par exemple ? Je voudrais travailler avec les 2 niveaux mais j’ai l’impression que ça apporte une certaine inertie… Pour les dictées, comment différencies-tu (mots à apprendre, contenu des dictées…) ? Pour ma part, je pense faire plus ou moins comme tu faisais avant : une dictée de mots et une dictée flash par semaine + une dictée d’évaluation par période.
    Merci et bon courage !

    • Oui je refais tous les sons, mais vu les mots choisis pour les CE2 je t’assure que c’est utile. On n’est plus sur de la phonologie et l’étude des graphies, mais bien sur de la recherche orthographique de mots divers et variés. Rien qu’à travers l’étude du son (a) que j’expérimente cette semaine, nous avons revu les natures de mots, le genre et le nombre des noms et des adjectifs ! En CE1 le travail est plus limité, et d’ailleurs différencié sur la semaine (seule la séance du lundi est commune sur une partie).
      Pour les dictées je ferai en CE2 comme en CE1, à deux moments différents : dictée de mots le lundi + dictées phrases le mardi/mercredi au brouillon et jeudi sur le cahier. Je n’ai pas encore testé, je verrai si c’est viable… F.Picot propose des textes pour le CE2 qui me semblent un peu ambitieux en début d’année, à voir…
      Pour le moment c’est en rodage et les séances prennent encore trop de temps mais je devrais arriver à les réduire avec un peu d’entrainement.

  20. Un grand merci pour tous ces partages, ta répartition et ton organisation des dictées sur la semaine me plaise beaucoup, je me questionnais aussi pour les ce2? ont ils la même liste de mots basés sur les sons et la même dictée de phrase ? Encore bravo pour ce travail remarquable

    • La même progression oui (on revoit tous les sons); comme expliqué par F.Picot sur Léa.fr.
      Par contre pas les mêmes fiches, pas les mêmes listes, et pas les mêmes phrases. Je vais suivre ce qu’elle propose cette année et je verrai avec le recul si ça me convient.

  21. Amandine Crepin Reply to Amandine

    Merci pour tous ces partages. Je me questionnais aussi sur ton fonctionnement avec les CE2, même progression de dictées basées sur les listes de mots/sons? Encore merci pour ton travail et bon courage.

  22. Coucou Lutin, merci beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire cet article et de partager avec nous ton fonctionnement. Si je comprends bien, tes élèves font tous les jours des dictées sur le son étudié la semaine précédente c’est ça bien ça?

  23. bonjour Lutin, question bête: y a t-il une astuce pour ouvrir les pièces jointes de Léa pour j’entends, j’écris, je vois au ce2? merci

  24. bonjour,
    Mille millions de mercis pour tout ce travail.
    Sur une même semaine, les élèves étudient un nouveau son (exemple : [ m ]) et font des dictées de phrases sur le son de la semaine d’avant (exemple : [ d]) ? Du coup, ils ne s’embrouillent pas ?

    • Non pas du tout, dans une phrase il y a forcément tous les sons qui se mélangent, comme dans tous les textes de lecture, ou toutes les productions d’écrits qu’ils font… Ils écrivent des phrases, c’est toi en tant qu’enseignante qui sait que tu insistes sur le son de la semaine précédente, mais à partir du moment où les mots ont été appris, c’est juste un exercice d’écriture comme ils en font tous les jours dans les divers domaines.

  25. Quel travail. Merci pour ce partage. Utilisant Picot depuis plusieurs années, j’ai établi aussi une liste de mots à apprendre avec les phrases à dicter. Et c’est effectivement beaucoup de travail. J’ai lu avec attention ton système de notation. C’est très intéressant. Je vais certainement murir cette idée et m’en inspirer.

  26. Bravo, super travail. j’ai un ce2 et j’attends avec impatience la suite.
    Bonne Année 2017

  27. Bravo pour ce travail incroyablement riche et fourni que je découvre!! (Il faut dire que je suis en CP, et que je fouille moins du côté CE1 en général…
    J’ajoute juste un petit bémol, en tant que maman/maîtresse ce coup ci… Je trouve que ça fait beaucoup de mots à apprendre chaque soir; as-tu un retour sur cet apprentissage depuis la rentrée? Pour ceux qui ont des difficultés, ça peut être démotivant de savoir qu’il y en a tous les jours 3 voire 4 à apprendre? Bon, après je sais bien qu’on n’a rien sans rien…L’orthographe vient en orthographiant… lol Mais je m’interroge tout de même si je devais faire comme toi avec mes petits élèves…?

    • Eh bien écoute avant je n’imposais pas un rythme quotidien, je donnais une liste le lundi pour le lundi suivant. On la travaillait toute la semaine avec les exos, etc. Mais pour avoir interrogé pas mal de parents, malgré mes recommandations appuyées, ils étaient nombreux à attendre le weekend pour s’y intéresser à la maison. Résultat sitôt la dictée passée, plus rien.
      Depuis la rentrée je prends les mêmes listes mais je les découpe au jour le jour. Le but est de guider les parents aussi et de les aider à morceler la tâche.
      Le matin, on prend l’ardoise et hop on vérifie les 3/4 mots que j’ai donné la veille pour le jour J. Je peux le faire parce que tous ont eu la même chose à apprendre, on part de la même base. Ce n’est pas une évaluation, juste une révision que je ne pouvais pas faire aussi efficacement en donnant une liste à la semaine que chacun travaillait comme il le voulait à la maison. Les élèves qui ne connaissent pas les mots ne se retrouvent pas en situation d’échec, au contraire j’en profite pour les encourager. On relève les erreurs faites, on revient sur les notions d’orthographe en jeu si besoin. Bref, on répète beaucoup plus.
      Ensuite on voit les particularités des mots donnés pour le lendemain.
      Au final une fois le weekend arrivé, s’ils ont bien écouté en classe, l’orthographe des mots est déjà fixée. Et les scores à la dictée du lundi sont meilleurs.
      De plus comme tu as pu le voir, il y a toujours une partie de mots déjà appris les semaines précédentes… Et puis je donne généralement très peu de devoirs (les leçons sont annoncées le vendredi pour la semaine suivante et ne sont données qu’une fois déjà mémorisées en classe, donc au jour le jour je ne donne que les mots de dictée et de la lecture).
      C’est mon expérience perso après plusieurs années d’essais et de questionnement… et je pense être enfin arrivée à ce que je voulais. Je ne dis pas que ça fonctionnera dans toutes les classes, il faut adapter et s’approprier le truc selon ses convictions et ses méthodes, mais moi je suis ravie !
      J’espère avoir répondu à tes questions 🙂 Bonne année !!

  28. Un grand merci pour ton travail partagé qui m’a permis de gagner un temps fou ayant cette année un ce1/ce2 et venant du CP! Bonne année.

  29. Ton travail est colossal ! Merci à toi de le partager.

  30. Le Donge Reply to Le

    Quel travail titanesque ! Bravo! C’est bien réfléchi. Je vais m’en inspirer je crois bien quand j’aurais bien tout relu

  31. Un seul mot: Merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  32. so leb Reply to so

    Difficile de trouver le mot exact pour définir ton travail: c’est vraiment exceptionnel. J’étais en train de réfléchir à un tel système de rebrassage pour favoriser la mémorisation. Ton travail remarquable va m’être d’une très grande utilité. Merci beaucoup de ce partage.

  33. Merci beaucoup pour ce travail titanesque et tellement bien pensé ! Et meilleurs voeux !
    Une petite question pour être sûre d’avoir bien tout compris : finalement, chaque soir, les enfants ont les mots de la nouvelle dictée à apprendre + une phrase de l’ancienne dictée ? C’est bien ça ?

  34. Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour vos documents qui constituent une grosse source d’inspiration ainsi qu’un énorme gain de temps et de réflexion quant à la préparation..
    Je travaille au Pays Basque donc en classe bilingue : cela signifie que je ne vois mes élèves que 2 jours (ou 2 jours et demi) par semaine en français. Difficile de mettre en place un vrai rythme de répétition et de rebrassage en orthographe sur ce temps-là mais on s’en sort quand même.
    J’utilise depuis la rentrée votre idée des objectifs personnalisés en dictée. Mais après ce premier trimestre d’utilisation je me rends compte que dans ma classe, cela n’a pas beaucoup de sens : les scores sont hyper aléatoires d’une semaine à l’autre en fonction du son étudié… Les bons élèves flirtent quasiment toutes les semaines avec le zéro erreur, mais pour les autres, la courbe est en vraies dents de scie… (liée à la courbe de travail à la maison d’après leurs dires).
    Utilisez-vous une astuce pour remédier à cela ? Car pour ces élèves-là, la motivation à dépasser l’objectif précédent ne se met clairement pas en place…

    • Il va falloir adapter à ta classe… Comme toute idée, nulle n’est parfaite pour tous les contextes. Je n’ai aucun problème dans ma classe; les progrès sont constants et les objectifs régulièrement en hausse depuis le début de l’année sans mauvaise surprise ni effet « dent de scie ». Mais il faut bien avoir en tête que dans mes listes il y a toujours une bonne partie de mots déjà appris, qui sont donc des révisions, et aident les élèves à se construire une banque de mots stable puisqu’ils sont revus plusieurs fois.

  35. Petitemarmotte Reply to Petitemarmotte

    Merci beaucoup pour ce partage. Je confirme que c’est un énorme travail puisque je m’étais lancée cet été dans ce chantier et que j’ai quelque peu baissé les bras.
    Juste une question d’organisation : tu fais une dictée pour tes CE1 et une pour tes CE2 ou tu es parvenue à faire quelque chose de commun ? C’est la question que l’on se pose dans notre école.
    En tout cas merci beaucoup.

  36. Un énorme merci pour le partage de ce travail ! Quel boulot !!
    Je vais m’en inspirer pour ma classe d’ULIS. !!
    Encore merci!!!!!

  37. Ouah ! Quel travail ! C’est énorme. J’ai lu tout cela en diagonale mais je vais me plonger dedans pour tenter de me l’approprier. Je me retrouve dans beaucoup de ce que tu dis. Merci ! J’ai la même question que petite marmotte, comment gérer dans un ce1 /ce2 ?

  38. Juste un mot pour te remercier de partager avec nous ce travail titanesque.

  39. C’est juste FORMIDABLE ! moi je te donne des tas d champion pour ce travail. Je travaille avec je sais écrire et je mémorise les mots au cm2 depuis trois ans et je suis totalement convaincue. L’année prochaine je risque d’avoir un ce1*ce2 alors je me documente … je suis consciente que j’aurai bien besoin des deux mois de vacances pour tout intégrer mais ton travail va grandement me faciliter la tâche.

  40. Super j adhère avecles ce2 surtout que j enseigne à l étranger et donc le francais n est souvent que la troisième langue . En attendant la version ce2 avec impatience

  41. Moi je suis en ce1 et j’ai toujours un a+ tb

  42. Quel travail!!!! Merci pour tout ce partage!!

  43. Bonjour,
    Merci pour tout le travail que tu mets sur ton site. Je voulais avoir un petit retour de ton expérience sur « j’entends, je vois, j’écris » en CE1/CE2.
    Je connais « je mémorise les mots en orthographe en CE2 » que j’ai trouvé très chronophage et difficile pour mes élèves de REP.
    Et toi que penses-tu de cette méthode adaptée pour le double niveau?
    En espérant que tu auras le temps de pouvoir me répondre…

    • Bonsoir
      Je ferai un retour détaillé en fin d’année.
      Je prépare les fiches de sons adaptées au CE2 au fur et à mesure. Je ne suis pas l’adaptation à la lettre mais je suis ravie de m’être lancée là-dedans.
      Le fait de voir les mêmes sons en CE1 et en CE2 me permet de mener une séance commune au départ pour répertorier les graphies.
      Ensuite côté CE2 nous travaillons énormément les notions de vocabulaire en lien avec les mots du jour : synonymes, antonymes, familles, homonymes… bref je n’ai jamais fait de séance de vocabulaire spécifique, nous en faisons tous les jours à petite dose.
      Le « cahier de sons » avec les pages permettant de coller les mots a été une super amorce en début d’année pour les notions lexicales (familles, homophones…) mais aussi grammaticales (genre, nombre). Par contre maintenant, je pratique cette activité de tri moins régulièrement car très chronophage (découper et coller les étiquettes)… je vais voir pour l’an prochain comment adapter.
      Résultat toutes les notions sont assimilées à ce stade de l’année et mes élèves commencent à avoir « le gout des mots », ils trouvent sans mal le lien entre deux mots, ont compris le principe de radical / préfixe / suffixe, s’amusent à trouver des mots et vérifient leurs hypothèses dans le dictionnaire. Bref, je suis ravie, c’est tout à fait ce à quoi je voulais arriver (voir mon article de cet été). De plus mes CE1 baignent là-dedans quotidiennement donc ils sont pour certains aussi réactifs que les CE2 🙂
      Concernant les listes de mots à apprendre, je les adapte, j’en donne un peu plus. Il faut dire que mes élèves ont un très bon niveau en orthographe cette année donc ça ne pose pas de difficulté particulière.
      J’envisage par contre de revoir les textes de dictées car ils ne me conviennent pas. Je trouve les phrases trop longues. Et ce sont souvent des phrases indépendantes, or j’aime mieux l’idée de dicter un petit texte.
      Il me reste à réfléchir à l’outil… j’aurais aimé faire un outil de vocabulaire (suite à mon article toujours) mais n’en ai pas trouvé le temps cette année. C’est mon année « test » et je dois réfléchir à la suite (ça faisait 4 ans que je n’avais plus de CE2, il me fallait le temps de me remettre dans le bain). Peut-être un outil avec une partie pour les fiches de sons et une autre pour des fiches de lexique… pas encore fini d’y penser !

      • Merci pour ta réponse. C’est extrêmement gentil.
        Grâce à toi, je me tâte toujours si je passe ou non sur cette méthode l’an prochain alors que j’ai des CE2 purs mais en REP… Je continue donc à te suivre.

  44. Bonsoir; je suis la maman d’un jeune garçon de 8 ans( 28 déc) en CE2; Je ne vais pas vous raconter son parcours scolaire depuis la PS mais quelle misère humaine. Rien de particulier chez lui simplement pas la maturité! et oui c’est une réalité… Alors LUTIN pas BAZAR du tout. JE VOUS REMERCIE! d’aimer vos élèves oui vous les aimez et votre métier aussi! aimer, transmettre à ces loulous ( et aux enseignants) qui ne demandent que cela. vous êtes PRÉCIEUSE vous nous apportez , nous parents, une aide inestimable au quotidien; Un CE2 sans rallye lecture, ni dictées, et des photocopies sous pochettes plastiques fait 10 min avant la classe ça fait peur! Quel manque de respect. c’est de l’abattage, marche ou crève. C’est aussi ça l’école d’aujourd’hui. Alors mon fiston est obligé de travailler le soir après l’école pour être dans la norme des apprentissages!
    Je n’ai pas a être la maitresse de mon fils je ne suis que sa maman…. tout cela est gênant…..et je ne suis pas la seule.
    Vous êtes une vraie pédagogue pour nous tous et une belle personne… Merci
    cordialement Stéphanie

  45. Bonjour Lutin,
    Je suis en pleine recherche pour ma classe de l’année prochaine qui sera une classe unique d’élémentaire… Gros chantier après de nombreuses années en Cm2 simple ! Un grand merci pour le partage de ton travail et de tes réflexions (elles alimentent les miennes) et un grand bravo pour la qualité de tes documents qui donnent « envie de s’y mettre ».

Laisser un commentaire